Beauté éthique

Logocos s'engage contre l'expérimentation animale en se retirant du marché cosmétique chinois

Publié le 10 juillet 2014
Adepte de tous arts. Baroudeuse à petit budget. #Lecture #Nature #Liberté - Journaliste stagiaire @FemininBio
"S'engager pour le vivant", l'action contre l'expérimentation animale du groupe Logocos. ©Logocos
"S'engager pour le vivant", l'action contre l'expérimentation animale du groupe Logocos. ©Logocos

Logocos lance une initiative mondiale contre l'expérimentation animale, notamment en cosmétique, avec l'opération "S'engager pour le vivant". En collaboration avec l'association PETA, elle invite les labels cosmétiques à se retirer du marché chinois, qui refuse d'arrêter les tests produits sur animaux.

Fin novembre 2013, le groupe cosmétique allemand Logocos Naturkosmetik AG a annoncé le retrait de tous ses produits cosmétiques bio du marché chinois. La loi chinoise oblige à expérimenter sur des animaux tous les produits fabriqués en Chine, ce qui est contre l'éthique de Logocos. 

Le groupe s'est associé à la plus grande association de défense animale, PETA (People for Ethical Treatment the of Animals). Le but : inciter les entreprises cosmétiques à se retirer également du marché chinois afin de mettre en place des résolutions éthiques communes. 

S'engager contre l'expérimentation animale

En novembre 2013, deux marques du Groupe Logocos, Logona et Santé Naturkosmetik, ont reçu le prix "Green Brands". Ce prix rend hommage aux marques qui s'engagent dans l'écologie et le développement durable.

L'association PETA a décerné le prix "Courage in Commerce" à Logocos, lors du Vivaness, premier salon de cosmétique naturelle, en février 2014. A cette occasion, le groupe cosmétique lance une initiative mondiale : "S'engager pour le vivant" (Dem Leben verpflichet). L'objectif, par une pétition, est de renouer un dialogue constructif avec les autorités chinoises sur le sujet de l'expérimentation animale jusqu'à un assouplissement de la réglementation.

Selon defenseanimale.com, "la Food and Drug Administration chinoise a proposé de supprimer, à partir de juin 2014, l’obligation de tests sur animaux pour les produits cosmétiques dits ordinaires (shampooings, soins ou parfums) fabriqués localement".

En Europe, la fin de l'expérimentation animale en cosmétique date de mars 2013. Depuis, les groupes cosmétiques doivent trouver des solutions alternatives pour tester leurs produits.

>> La pétition d'engagement contre l'expérimentation animale

Articles du thème Maquillage bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par kundali le 16 juillet 2014 à 11h21
Joli rattrapage...

Logocos peut sembler fort courageux... On pourrait avoir envie de les féliciter pour cette initiative éthique. Mais il ne faut pas oublier que s'ils se retirent sur marché chinois, c'est qu'auparavant, ils ont quand même délibérément choisi d'y rentrer et de se conformer à l'obligation de tests sur animaux. J'en profite donc pour souligner que la première marque de cosmetique française à avoir obtenu la labelisation Cruelty free and vegan de PETA est Pachamamaï. Et ils se sont engagés à ne pas être distribués dans des pays imposant les tests sur animaux. Ils ont été suivis par Lamazuna.

Par kundali le 16 juillet 2014 à 11h21
Joli rattrapage...

Logocos peut sembler fort courageux... On pourrait avoir envie de les féliciter pour cette initiative éthique. Mais il ne faut pas oublier que s'ils se retirent sur marché chinois, c'est qu'auparavant, ils ont quand même délibérément choisi d'y rentrer et de se conformer à l'obligation de tests sur animaux. J'en profite donc pour souligner que la première marque de cosmetique française à avoir obtenu la labelisation Cruelty free and vegan de PETA est Pachamamaï. Et ils se sont engagés à ne pas être distribués dans des pays imposant les tests sur animaux. Ils ont été suivis par Lamazuna.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte