Maquillage

3 trucs qui vont changer votre façon de vous démaquiller

Publié le 9 juin 2014 - Mis à jour le 16 juillet 2015
Anne-Marie Gabelica est ingénieure agronome diplômée en biochimie avec 6 ans d’expérience dans le secteur cosmétique. Elle a créé oOlution : la 1ère gamme de soins visage sur-mesure (à base de plus de 65 actifs 100 % bio), certifiée vegan, sans huile de palme et éco-conçue.
Préferez les lingettes réutilisables aux cotons jetables lors du démaquillage.
Préferez les lingettes réutilisables aux cotons jetables lors du démaquillage.
© Fotolia

Nettoyer son visage et le démaquiller est indispensable pour garder un teint frais. Néanmoins, certains démaquillants et cotons irritent la peau. Pour qu'elle reste saine et douce, suivons les conseils de notre experte Anne-Marie Gabelica.

Le nettoyage de la peau représente une étape cruciale puisqu'il s'agit de débarrasser la peau efficacement des impuretés et éventuellement du maquillage. Si nous souhaitons toutes que nos habitudes en matière de beauté soient les plus respectueuses de notre peau et de la planète, nous ne savons pas toujours comment faire. Il est en effet difficile de savoir comment s'y prendre lorsqu'on n'est ni chimiste (décrypter la liste des ingrédients de nos cosmétiques est un vrai défi !), ni spécialiste en impact environnemental... Voici quelques conseils pour s'y retrouver. 

Éviter à tout prix les nettoyants ou/et démaquillants contenant du Sodium Lauryl Sulfate 

La plupart des gels ou eaux nettoyantes et démaquillantes contiennent des tensio-actifs, c'est-à-dire des détergents plus ou moins doux, qui vont venir "emporter" les impuretés et le maquillage en le rendant soluble dans l'eau. Le plus utilisé des détergents est appelé : Sodium Lauryl Sulfate. 

Celui-ci permet au gel de former une mousse abondante à très faible coût. Et pour cause : c'est un détergeant industriel utilisé pour dégraisser les sols et autres équipements ! 

L'utilisation de ce composé est particulièrement préoccupante car le sodium lauryl sulfate utilisé en cosmétiques présente de nombreux risques pour la santé. Très irritant et asséchant, il est donc à bannir de votre salle de bain. 

Les produits nettoyants et/ou démaquillage n'ont pas l'exclusivité du sodium lauryl sulfate : on le retrouve aussi très fréquemment dans les shampoings, gels douches... Tous les produits lavants sont en réalité susceptibles d'en contenir ! A noter que malheureusement, tous les labels de cosmétiques biologiques n'interdisent pas encore ce composé. 

De plus le sodium lauryl sulfate n'est pas biodégradable, son utilisation provoquera une pollution des rivières. Sans oublier que ce composé est dérivé d'huile de palme, il contribue donc à la déforestation massive en Asie du Sud-Est

D'ailleurs, le sodium lauryl sulfate n'est pas le seul composé à bannir. Il faut aussi éviter d'autres molécules détergentes, notamment le sodium laureth sulfate (sodium lauryl sulfate modifié chimiquement) et l'ammonium lauryl sulfate qui sont tout aussi néfastes. 

Rincer sa peau à l'eau fraîche 

Il est conseillé de rincer son nettoyant et/ou démaquillant, même s'il s'agit d'une eau "sans rinçage". En effet, il faut mieux éviter de laisser les détergents contenus dans le produit sur la peau car ils sont bien souvent irritants. 

Pour procéder au rinçage mieux vaut éviter l'eau chaude (même en hiver), parce que l'eau froide va stimuler la micro-circulation du sang et donc contribuer à la fraîcheur du teint. En plus, se rincer à l'eau fraîche permet d'économiser de l'énergie et de diminuer l'impact de son rituel beauté

Petit conseil supplémentaire : utilisez de l'eau florale bio (de rose, de lavande...) après votre nettoyage/démaquillage, en particulier pour les régions où l'eau du robinet est très calcaire. Cela permettra de  neutraliser les effets déshydratants de ce dernier sur votre peau. 

Remplacer le coton jetable par des lingettes réutilisables 

Attention aussi aux cotons jetables, qui ne sont pas aussi doux qu'ils le paraissent : leur surface est légèrement abrasive et peut donc irriter les peaux sensibles. De plus, la culture du coton classique est la plus consommatrice en pesticides. 

Heureusement il existe une alternative : les lingettes lavables. Existant en plusieurs matières (bambou, eucalyptus, coton bio...), elles sont réutilisables plusieurs centaines de fois ! Ces lingettes sont donc à la fois plus économiques et plus écologiques. Certaines sont beaucoup plus douces pour la peau que les cotons jetables classiques. 

Pour résumer : un nettoyant et/ou démaquillant sans sulfates, une eau fraîche (voire florale) et lingettes lavables sont les clés d'un nettoyage ou d'un démaquillage plus respectueux de la peau et de la planète

Parce qu'on peut prendre soin de soi et se sentir belle sans nuire à sa peau et ce qui nous entoure !

 

 

L'experte : Anne-Marie Gabelica  est ingénieure agronome diplômée en biochimie. Elle a créé oOlution, la 1ère de gamme de soins visage sur-mesure, à base de plus de 65 actifs 100 % bio, certifiée vegan, sans dérivés d'huile de palme et éco-conçue.

>> Retrouvez cet article et un mode de lecture optimisé dans le magazine iPad gratuit du mois de juin 2014

Articles du thème Soin du visage
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par clara1949 le 13 juin 2014 à 11h23
maquillage ou pas

j'avoue qu'à 65 ans, je fais très attention à ce que le maquillage n'accentue pas mes petits défauts. Personnellement je mets une crème de jour bio évidemment, le crème de jour teintée de chez Hauschka, en prenant soin de l'appliquer comme du fard à joue, j'allonge mes sourcils trop courts (je les ai trop épilés à une époque où c'était la mode) mes yeux verts étant ourlés d cils noirs, le les laisse tel quel. Je me maquille les lèvres : poudre transparente compacte de chez Hauschka et enfin rouge à lèvres et crayon à lèvres pour finir. je trouve que c'est suffisant. Si je sors, un peu de fard à paupières très clair.
Je ne mets pas de poudre ou très peu car je trouve que cela fait ressortir les rides. Je suis une ancienne esthéticienne et les clientes étaient surprise de me voir aussi naturelle mais c'est ce que je préfère de loin.

Par Nikita34 le 13 juin 2014 à 11h33
démaquillage

Je me maquille très peu (juste du blush) et je lave mon visage matin et soir avec le gel nettoyant Purclear Dermatherm, bio, sans alcool, sans parfum, sans huiles essentielles, sans sulfates et sans conservateur. Je le rince bien sûr à l'eau. Le meilleur produit pour ma peau hypersensible.

Par clara1949 le 13 juin 2014 à 16h00
démaquillage

Je me nettoie soit à la crème démaquillante Lavera ou au savon Fango ou à la crème purifiante de chez Hauschka. J'aime changer. Le soir, je n'aime pas me mettre de la crème de nuit et pourtant je devrais. Quant à la crème de jour, je suis tellement habituée à en mettre que je ne me vois pas sortir sans elle. Je ne suis pas fidèle dans les marques, le principal est que la crème soit bio. je mets soit Lavera - Logona - Phyt's - Couleur Caramel, - Fango (crème à base de boue volcanique autrichienne) Hauschka bien sûr mais j'avoue ne pas trop apprécier la crème de jour fluide, ni celle au coing mais bon c'est une question d'affinité avec la peau. Je recherche surtout des crèmes qui sont apaisantes car je suis très nerveuse.

Par lessentielle.be le 21 juin 2014 à 14h26
les huiles végétales

je suis une grande fan du démaquillage aux huiles végétales: c'est naturel, c'est doux, ça nourrit l'épiderme et ça n'accentue ni les rides, les ridules ou les autres agressions dues à la pollution, stress etc. Ma favorite: l'huile de noyau d'abricot, qui donne un petit "coup de soleil" à la peau, en plus ;-)

Par drôme le 30 juin 2014 à 18h21
conquise

Vraiment convaincue par les huiles végétales qui démaquillent. Elles ont tout bon ! Economiques, efficaces, nourrissantes pour un moment de plaisir dans la salle de bains..

Par shateena le 25 septembre 2014 à 13h01
huile végétale et eau florale c'est si simple

Depuis plusieurs annees je me démaquille avec de l'huile végétale de noyau d'abricot ou d'amande douce. Puis pour les jours où je suis plus maquillée j'utilise ensuite un gel lavant doux neutre sans savon et rince à l'eau claire sur un carré de bambou lavable super doux avant d appliquer mon eau florale de geranium en spray conservée au frigo. Effet bonne mine et fraîcheur garantie. Pour l'hydratation une goutte d huile de jojoba suffit ensuite, en faisant un ample massage du bas vers le haut du visage. Et oui même à 30 ans il n'est pas trop tôt pour prendre soin de sa peau!

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte