Les cosmétiques bio sont-ils en harmonie avec la peau ?

Publié le 6 mars 2009 - Mis à jour le 30 novembre 2012

La principale différence entre un produit bio et un produit conventionnel réside dans la composition de la base.

Les huiles minérales et paraffines fréquemment utilisées en cosmétique conventionnelle pour leurs qualités texturantes, sont fabriquées à partir d’hydrocarbures dans le premier cas et de molécule synthétiques dans le deuxième.

Leur composition, inerte, ne montre aucune affinité particulière avec l’épiderme.

Les huiles végétales qui constituent la phase huileuse des crèmes bio contiennent un fort taux d’acides gras essentiels.

Or ces substances, présentes dans le corps humain, servent de matériaux de construction aux tissus de l’organisme.

Elles confèrent aux membranes cellulaires des propriétés de souplesse et de perméabilité indispensables aux échanges et à la régénération.

Sur le long terme, on peut penser qu’un organe vivant comme la peau sera plus en affinité, et donc mieux servi, par des ingrédients naturels également issus du monde vivant.

Extraits du livre d’Eve Demange et Anne Ghesquière « Achetons de la cosmétique Bio ». Ed. Minerva

Consultez également :

Mon Guide d'achat bio pour mieux consommer

Notre sélection de cosmétiques bio

Anne Ghesquière
Articles du thème Labels écologiques
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !