Coup de bambou !

Publié le 28 septembre 2007 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Les éloges sur cette nouvelle matière textile ne manquent pas… Oui mais.

bambou bio

On n’entend plus parler que de lui ! Le bambou, le bambou, le bambou ! Ses qualités écologiques sont en effet époustouflantes : d’abord, cette graminée est prolifique - elle peut pousser jusqu’à 1 mètre par jour dans certaines régions d’Asie-, un moyen intéressant de limiter la déforestation. Ensuite, elle absorbe efficacement et fortement le CO2, ce qui permet de lutter contre l’effet de serre.

Elle utilise jusqu’à quatre fois moins d’eau que la culture du coton. Ses racines profondes permettent de bloquer l’érosion des sols, empêchent les glissements de terrain et le lessivage des terres arables et protègent les berges des rivières. Sa repousse est instantanée et sa rusticité permet d’éviter toute utilisation de pesticides et d’engrais. Sa culture joue donc un rôle essentiel pour l’environnement. Rajoutons à cela qu’utilisée pour le textile, sa fibre se caractérise par son plombant et un aspect doux et luisant, comme de la soie. Surtout, elle a des vertus respirantes, antibactériennes, absorbantes, anti-UV, et elle est infroissable.

Tout le monde d’ailleurs s’y est mis : les hypermarchés avec la marque Spilan, La Camif, Damart, Les Trois Suisses, Petit bateau, Bensimon, Maje, Hugo boss… d’autres en ont fait un de leurs textiles fétiches comme Les ateliers de la maille, Ekyog, Poulpiche. En 2004, la Chine (premier producteur mondial de bambous) exportait l'équivalent d'un million de dollars de bambous destinés au secteur du textile. En 2006, ce montant a été multiplié par dix !

Mais des tiges robustes, à la finesse de notre pull, que se passe-t-il ? C’est là où se trouve le problème. Tout d'abord, le bambou n’est pas une fibre végétale directement tirée de la plante comme le lin ou le coton, mais une fibre cellulosique d’origine naturelle à l’instar de la viscose de bois ou de maïs. C’est donc une fibre en bambou, et non de bambou. Et comme toute forme de viscose, elle nécessite de nombreux traitements polluants avant de devenir une fibre tissable. Alors, à quand un traitement certifié naturel pour le bambou ?

Entretien :
Laver à la main ou en  machine à froid  comme un lainage délicat.

Où trouver des vêtements en fibre de bambou?

Voir notre sélection de vêtements en bambou

www.lesateliersdelamaille.com
www.ekyog.com
www.poulpiche.com

Marie Lorrain
Articles du thème Mode éthique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par jacotte le 12 janvier 2009 à 13h49
Un vrai coup pour l'environnement

Les vêtements en bambou sont en fait obtenus par traitement chimique et très polluant des fibres de bambou. Renseignez vous avant de succomber aux joies du marketing orienté.

Par lolive le 4 juin 2009 à 15h24
bambou dans les moins mauvais

le bamboo pousse vite sans engrais et chimie ne demande pas d'arrosage. il est juste que la viscose demande un traitement chimique en usine et donc normalement regie par des codes et reglements... ne nous trompons pas. Sinon le coton bio c'est bien mais l'eau n'est t'elle pas une resource à proteger. Le coton classique 1/4 de la pollution mondiale et le synthetique du pétrole Pensons fonctionnalité le bamboo est loin devant. à nous de travailler avec des ste respectueuses et d'accepter le prix à payer plutot que l'addition salées que nos petits enfants devront subir sans etre des responsables 1 de l'enrichissement de personnes et STE peu respectueuses qui surfent sur la vagues pour s'en mettre dans les poches avec un pseudo ecolo 2 de la merde que nous laisserons salut citoyen

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !