Slow Cosmétiques

L'argile, ingrédient phare de la slow cosmétique

Publié le 30 mai 2015 - Mis à jour le 3 juin 2015
Julien Kaibeck est aromatologue et spécialiste des huiles essentielles. Il a fondé le mouvement Slow Cosmétique. Il anime une chronique dans La Quotidienne de France 5.
L'argile, l'ingrédient naturel qui prend soin de votre peau et de vos cheveux.
L'argile, l'ingrédient naturel qui prend soin de votre peau et de vos cheveux.
© Fotolia

Zoom sur les argiles, un des 10 ingrédients phare de la Slow Cosmétique.

L’argile est l’un des plus anciens matériaux utilisés par l’homme. On la retrouve dans différents domaines : la céramique, les pigments, la médecine naturelle et, bien sûr, la cosmétique !

Kézako ?
On parle d’argile mais on devrait dire "les argiles". La définition est vaste, et nous ne retiendrons ici que le terme courant "argile". Il désigne des minéraux de roches composées principalement de silicates d’aluminium en feuillets. Les argiles sont les plus abondantes des roches sédimentaires et elles sont les constituants principaux des sols. Elles sont formées de particules fines, de l’ordre du micron (μm). Il existe différents types de minéraux argileux, par exemple : la kaolinite, les illites, les smectites, la glauconie, les chlorites... En fonction du climat, de l’eau et de la roche-mère, les minéraux argileux vont plus ou moins se transformer et donner les différentes couleurs et propriétés aux argiles que nous connaissons : argile verte, blanche, rouge, jaune...

L’argile, alliée à l’eau ou non, possède des propriétés assainissantes, régulatrices, purifiantes voire anti-inflammatoires. Capables d’absorber l’eau, mais aussi certaines graisses, ou d’autres substances, les argiles ont une capacité d’absorption et d’adsorption. Elles absorbent les liquides et impuretés mais elles vont aussi échanger ("adsorber") les impuretés de la peau en sels minéraux. Elles ont donc un rôle intéressant de détoxification et de reminéralisation à la fois.

À noter : il existe une variété d’argile capable de jouer le rôle d’un véritable "savon" doux, le "rhassoul". Cette argile est d’origine volcanique, typique du Maroc et fait partie d’un des rituels les plus connus des femmes maghrébines (pour laver la peau ou les cheveux). Le rhassoul est notamment utilisé dans les soins lavants du hammam, tout comme le savon noir.

Utilisations
Les argiles s’utilisent en masques et en cataplasmes pour leurs bienfaits sur la peau, pures ou en synergie avec des huiles essentielles ou d’autres actifs. On les utilise aussi en "poudrages" pour remplacer le talc antigratouilles ou comme déo douceur. Selon leur couleur, les argiles possèdent différentes propriétés et sont adaptées à certains types de peau.

Argile verte montmorillonite ou illite : absorbante, cicatrisante, calmante, purifiante. Inflammations, peaux mixtes et normales.

Argile rouge : tonique, illuminatrice du teint, améliore la circulation sanguine, détoxifie. Peaux ternes et fatiguées.

Argile blanche kaolinite ou illite : neutre et plus douce, décongestionnante, régulatrice du sébum, déo sec/talc. Peaux grasses ou acnéiques, sensibles ou irritées.

Argile rose (souvent un mélange de blanche et de rouge) : très douce, apaisante, purifiante, effet "bonne mine". Peaux fragiles, ternes et réactives.

Précautions d’utilisation
- N’utilisez pas de métal pour manipuler l’argile, préférez les ustensiles en bois ou en verre.
- Ne laissez pas l’argile sécher sur la peau.
- Ne réutilisez pas l’argile, elle ne sert qu’une fois.

Note pour le shopping
L’argile se présente sous plusieurs formes et on ne sait laquelle acheter. Concassée en morceaux, elle est idéale pour préparer des cataplasmes. Surfine ou ultra-ventilée, elle est plutôt destinée aux soins cosmétiques du visage ou du corps. L’argile concassée est quasiment toujours une argile verte de type "illite".

En poudre surfine, le choix est plus large : préférez une argile verte, illite ou montmorillonite, très polyvalente, ou une argile blanche, la kaolinite, plus douce et destinée aux soins des peaux irritées ou acnéiques. On trouve aussi des tubes de pâte d’argile prête à l’emploi car déjà mouillée, très pratiques.

Trois astuces à adopter !
Poudre express
Vous n’avez plus de poudre libre sous la main ? Utilisez de l’argile rose et appliquez au pinceau kabuki ! Elle tiendra moins longtemps en place qu’une poudre libre plus élaborée mais elle matifiera et apaisera la peau comme une véritable poudre libre !

Lait nettoyant 
On peut saupoudrer de l’argile blanche, verte ou du rhassoul sur le corps ou le visage humide. L’argile se transforme alors en lait de douche nettoyant, mais non moussant !

Masque désincrustant
Après un démaquillage à l’huile ou quand vous voulez nettoyer la peau en profondeur, appliquez un masque à l’argile. Mélangez 1 cuillère à soupe d’argile et un petit filet d’eau pour obtenir une pâte onctueuse. On peut y ajouter 1⁄2 cuillère à café de miel liquide pour la douceur. Étalez en couche épaisse sur le visage, laissez poser quelques minutes puis émulsionnez avec les doigts en rinçant.

Ces astuces sont tirées du livre Slow cosmétique : le Guide Visuel par J. Kaibeck et M. Dupuis aux éditions Leduc. On trouve tous les ingrédients d'un shopping beauté slow sur Slow-cosmetique.com animée par le mouvement Slow Cosmétique.

 

>> Pour une lecture optimisée, retrouvez cet article dans votre magazine iPad de mai 2015

 

 
Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte