Les secrets dévoilés du lait d'ânesse

Publié le 25 mai 2012 - Mis à jour le 12 décembre 2012

Depuis quelques années, les cosmétiques au lait d'ânesse connaissent un regain d'intérêt qui n'est pas sans nous évoquer des souvenirs très très lointains.

Les secrets dévoilés du lait d'ânesse

En effet, la réputation des bains au lait d'ânesse de Cléopâtre, soucieuse de préserver l'éclat et la jeunesse de sa peau, a largement franchi les siècles et fait désormais partie de la légende.

Pour rester dans le domaine "people", on peut citer d'autres utilisatrices "impériales" du lait d'ânesse : Messaline épouse de Néron, Poppée épouse de Claudius 1er, Pauline Bonaparte soeur de Napoléon 1er et Joséphine de Beauharnais son épouse, Elisabeth d'Autriche alias Sissi... Poppée notamment s'appliquait des masques de beauté faits de tranches de pain imbibées de lait d'ânesse. Que rêver de plus doux ?

Mais quelles raisons ont pu conduire ces beautés du passé à choisir le lait des hémiones plutôt que le lait de vache ? Etait-il plus abordable, plus facile à trouver ? Que nenni : une ânesse produit en moyenne 1 à 2 litres de lait par jour, une vache jusqu'à plus de 40 litres (probablement moins par le passé). À tel point que Cléopâtre possédait un troupeau d’environ 700 ânesses pour fournir le lait de ses bains.

Donc, dès l'origine, le lait d'ânesse a pu être considéré comme un produit rare et luxueux, mais ce n'est pas la seule raison de sa réputation. Si l'on considère la composition des différents laits de mammifères domestiques, le lait d'ânesse est le plus proche du lait humain, bien qu'il soit moins gras.

En particulier, le lait d'ânesse est très sucré : il est riche en lactose, aux propriétés adoucissantes et hydratantes. Il est pauvre en caséine, une protéine très abondante dans les laits de vache, brebis et chèvre, mais riche en albumine comme le lait de femme.

Valeurs données en grammes par litre

Lait de : Protéines Matières grasses Lactose
Femme 13 39 70
Anesse 20 14 62
Vache 35 38 50
Brebis 60 70 45
Chèvre 34 35 45

Source : Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon

Il contient également des quantités élevées de phospholipides et de céramides, qui lui confèrent ses propriétés adoucissantes et restructurantes.

Il contient environ 60 fois plus de vitamine C (aux vertus antioxydantes et anti-âge) que le lait de vache. Enfin, il est une source intéressante de vitamines A, D et E, de calcium et de phosphore.

Actuellement, une autre particularité du lait d'ânesse renforce son intérêt en cosmétique, notamment en cosmétique bio. En effet, l'élevage des ânesses laitières, peu productif, échappe à la logique de l'agriculture intensive et à son lot de pesticides et de traitements de masse des troupeaux.

Issu de petites unités artisanales, le lait d'ânesse bénéficie d'une grande pureté par rapport à bien d'autres productions laitières.

Une qualité qui est optimisée par les producteurs de lait d'ânesse bio, souvent situés dans des lieux idylliques, comme "La charrette bleue" aux pieds du Jura, et "Les ânes d'Autan" au cœur du Pays de Cocagne (région voisine des châteaux Cathares).

En cosmétique, la composition très particulière du lait d'ânesse en protéines, phospholipides, céramides et glucides, lui confère des propriétés hydratantes, adoucissantes et restructurantes. Il lisse, raffermit et adoucit la peau. Comme il aide à prévenir les irritations, il est adapté aux peaux sensibles.

Les produits au lait d'ânesse conviennent tout particulièrement pour la toilette des jeunes enfants.

Pour conclure, le lait d'ânesse mérite bien sa réputation d'ingrédient cosmétique de choix. Alors n'hésitez pas à profiter de sa douceur.

Si vous habitez à proximité d'une asinerie, vous pouvez vous procurer du lait d'ânesse et préparer des masques ou des bains, comme nos aïeules.

Il faut toutefois savoir que le lait d'ânesse ne supporte pas la cuisson et se conserve assez mal. Le plus simple est d'acheter directement vos produits (savons, crèmes de soin, lait démaquillant) auprès des artisans, en privilégiant, bien entendu, les producteurs bio.

La bonne adresse :
Les ânes d'Autan
- Chambre d'hôte et vente de cosmétiques bio labellisés Nature et Progrès - La Colombarié, 81300 Graulhet

Sylvie Hampikian
Articles du thème Soin du corps
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par guarana le 29 mai 2012 à 18h48
lait d'anesse

bonjour,trés bien votre article il nous donne des renseignements intéréssant .j'ai déjà acheté des savons faits avec du lait d'anesses..dommage que tous les produits vendus avec l'estampille BIO soit aussi chers.

Par max le 3 octobre 2012 à 11h21
lait anesse

Effectivement, les savons au lait et ceux au lait de jument sont plus chers en raison de la faible production.J'en vend en nature et progrès http://www.bioattitudes.fr/beaute/cosmetiques-lait-jument-anesse.html , un lait qui se raproche du lait maternel doit être sain et ses vertus sont exceptionnelles pour les personnes ayant des problemes de peau, je vois les effets et les clientes en sont ravies.Mais comme toujours, il y a le prix , mais il y a le produit.

http://www.bioattitudes.fr/beaute/cosmetiques-lait-jument-anesse.html

Par aneman le 15 février 2013 à 09h26
Produits au lait d'ânesse

Avec les produits au lait d'ânesse, voici quelques trucs à savoir.
Idéalement il faut du lait Frais, mais la très grande majorité des fabricants (artisans ou pas) utilisent du lait lyophilisé, et là malheureusement le lait a perdu beaucoup de son intérêt à cause de la chaleur de la lyophilisation. A partir de 33 degrés le lait perd ses vitamines et principes actifs.
Cela devient de la poudre de Perlimpinpin.
Imaginons que ce soit du lait vraiment frais, si le pourcentage de lait dépasse les 20%, il y a toutes les chances, qu'il est été en contact direct avec la soude. Oui il faut de la soude caustique pour la saponification à froid, et cette soude est diluer avec de l'eau, le pourcentage usuel, et conseillé de l'eau est de 38%. Et c'est là que les fabricants ajoutant de gros pourcentages de lait, remplacent tout ou en partie l'eau par du lait. Le lait est souvent granité (congelé en billes) de façon a limiter la chaleur (la soude versée dans l'eau monte en quelques seconde à 70, 80, voir 90 degrés), et malgré le granité le lait passe largement les 33 degrés.
La encore c'est de la poudre de Perlimpinpin.
Ma conclusion c'est que des savons contenants 20 % ou plus de lait, le lait a toutes les chances d'être dépourvu des principes actifs recherchés, ce qui ne veut pas dire que le savon est mauvais, il est (fabriqué dans les règles de l'art) certainement très bon pour la peau, mais totalement inefficace en ce qui concerne le lait.
On peut protéger en partie le lait, en l'ajoutant à la trace en fin du (début) de la saponification.
La meilleure façon de garantir la qualité du lait c'est de l'incorporer après la saponification totale, c'est à dire 4 semaines de cure (séchage).
Mais ça c'est une autre Histoire.
Aneman

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte