Adoptez les nouveaux actifs des cosmétiques bio

Publié le 13 avril 2010 - Mis à jour le 15 novembre 2012

L’hiver a été rude, et cela se ressent ! Votre peau manque d’éclat ? Pas de panique, les cosmétiques bio qui arrivent ce printemps apportent des nouveautés qui devraient illuminer votre visage. Deux expertes des laboratoires Léa Nature vous disent tout sur trois actifs bio qui vont faire grand bruit.  

Adoptez les nouveaux actifs des cosmétiques bio

L’huile essentielle de myrte, pour les peaux sèches (Myrtus communis)

Déjà dans la Bible, il est question de myrte. C’est dire si l’on avait repéré depuis longtemps cette plante et ses vertus ! La recherche contemporaine confirme : l’huile essentielle de myrte est riche en oligogalacturonanes, protéines de longévité. Leur action protège les cellules de la peau et augmente donc leur durée de vie. « En utilisant ces propriétés, nous agissons à la pointe de la recherche actuelle » souligne Valérie Cauche, responsable approvisionnement des matières premières chez Léa Nature. « L’huile essentielle de myrte a une bonne odeur, légèrement mentholée. C’est une huile prisée et qui a l’avantage de ne pas être précieuse pour autant ». En effet, l’huile essentielle de myrte est extraite des feuilles de myrte, un arbuste de trois mètres, sur lequel elles poussent en abondance. Il y a donc de la matière première en quantité, et cela permet d’avoir une huile accessible, aux propriétés efficaces pour lutter contre le vieillissement de la peau et revitaliser une peau sèche !

L’huile végétale de pépins de framboise, anti-oxydante (Rubus idaeus)

Les framboises, on a surtout envie des les manger. Mais les propriétés de l’huile végétale qui en est extraite ne sont pas des moindres : anti-oxydante et anti-âge, cette huile végétale a un taux particulièrement fort de vitamine E. « Elle a un effet anti-inflammatoire qui lui permet d’agir sur les rougeurs et petites lésions », explique Valérie Marcadet, responsable Recherche & Développement chez Léa Nature. « C’est une huile très riche en acides gras, elle s’oxyde donc très vite. Il nous a fallu développer une technique particulière pour l’extraire sans dénaturer ses principaux actifs ». Si l’on souligne une évidence, à savoir que l’extraction d’un petit peu d’huile végétale de pépins de framboise nécessite beaucoup de framboises, on comprendra facilement pourquoi cette huile végétale, à découvrir, reste cependant chère.

                                          

L’huile essentielle d’immortelle, anti-rides (Helichrysum italicum)

Le nom savant de cette fleur estivale est Helichrysum, qui signifie Soleil d’or. Un beau nom pour une plante dont les vertus ne sont plus à démontrer. Ses utilisations médicinales sont multiples, mais on l’utilise avant tout pour soigner les coups et hématomes. En effet, « L’huile essentielle d’immortelle augmente la production de collagène et active la microcirculation cutanée », explique Valérie Cauche, responsable approvisionnement des matières premières chez Léa Nature. En cosmétique, l’huile essentielle d’immortelle se retrouve dans des produits antirides grâce à cette propriété particulière. L’immortelle a fait ses preuves et son utilisation aujourd'hui mêle modernité et tradition, dans l’esprit d’authenticité qui caractérise les produits cosmétiques bio.

Claire Sejournet
Articles du thème Soin du corps
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par fiso le 14 mai 2010 à 19h11
soin cosmétique bio

super
peut on se faire une crème de jour avec de l' HE de myrte et d' hélichryse et de l'huile de pépins de raisins?

Par lunazen le 13 juin 2010 à 14h49
Formidable nature

La nature est formidable, c'est un laboratoire à ciel ouvert. On comprend pourquoi petit à petit les cosmétiques conventionnels sont rejetés. La nature met à notre disposition de formidables ressources qui utilisées avec modération nous rendent belles et nous gardent en bonne santé.

Par sarah le 16 juillet 2010 à 13h20
Huile de Marula

Les huiles végétales sont vraiment effiaces pour la peau mais aussi pour les cheveux et les ongles. Suite à un reportage sur "Capital" dimanche dernier, j'ai découvert l'huile de Marula et je suis agréablement surprise par sa texture et son odeur quasi inexistante.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !