Le point sur les teintures

Publié le 9 septembre 2008 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Naturelles, chimiques ou écologiques, les teintures dédiées au textile ont chacune, étonnamment, leurs qualités propres mais aussi leurs défauts. Eclaircissement.

Le point sur les teintures

Les teintures classiques : attention danger !
Depuis quelques années, les préoccupations écologiques faisant rage, bon nombre de chercheurs se sont penchés sur le vaste monde de la couleur et ont, fatalement, remis en question l’usage classique des quelques 10 000 colorants de synthèse actuellement utilisés. Dérivé pur et simple du pétrole, il a été prouvé récemment que près de 30% des teintures chimiques est nocif pour la santé du fait de la présence de métaux lourds, de colorants azoïques (interdits en Allemagne depuis 1996), de formaldéhyde et de chlore, produits qui peuvent libérer des substances cancérigènes sous l’effet de la transpiration ou présenter des risques d’irritations et d’allergies. Et quand on sait que la quasi-totalité de nos vêtements est teinte ainsi, il y a de quoi prendre peur. Ajoutons à cela qu’il n’existe aucun espoir de traçabilité et que leur procédé de fabrication est peu respectueux des travailleurs. Sans parler, bien sûr, de leur inquiétant impact environnemental : chaque année, il se jette dans le système hydraulique plus de 100 000 tonnes de colorants dérivés du pétrole ! Et puisqu’il faut parler de leurs atouts disons simplement que, lavage après lavage, les couleurs restent et que l’on peut créer autant de teintes que notre œil peut en imaginer. Un peu maigres, non, comme arguments ?

Des solutions de remplacement à l’étude
Mais vous avez déjà essayé de déplacer des montagnes ? Pas facile, qu’en dîtes-vous? Eh ! bien, il en est de même pour trouver de nouvelles formules de teintures moins polluantes et moins nocives. Au jour d’aujourd’hui il est très difficile de choisir son camp car toutes les études en cours sont loin de pouvoir fournir des résultats. À vous de choisir, donc, en attendant de connaître la fin de l’histoire, la couleur de votre étendard…

Le camp de la réduction des rejets
Comme aujourd’hui aucun produit ne peut remplacer les métaux lourds qui permettent au vêtement de garder sa couleur, certains, à l’instar d’Ekyog ont pris le parti de réduire au maximum les quantités.

Le camp des écologiques
D’autres, comme ideo, ont préféré utiliser les teintures écologiques. Elles répondent aux normes Öko-tex et Okonorm (sans colorants cancérigènes, ni substances allergènes, ni métaux lourds, ni formaldéhyde, ni pesticide) et garantissent un certain respect de l’environnement en rejetant moitié moins de rejets colorés. Mais elles n’en restent pas moins issues de dérivés pétroliers.

Où en acheter si vous voulez vous y essayer ?
www.consoglobe.com
www.toutallantvert.com

Le camp des teintures végétales
On a bien sûr gardé le meilleur pour la fin… Avis aux poètes de tous bords, vous allez pouvoir acquérir un nouveau genre de vocabulaire oh ! combien plus poétique et sans relent pétrochimique : garance, cosmos, sorgho, persicaire, solidage… Autant de plantes oubliées à fort pouvoir tinctorial qui refont surface après un siècle d’absence. Elles exercent, pour la plupart, un effet positif sur l’organisme grâce à leurs propriétés naturelles antioxydantes, antiseptiques et antibiotiques. Côté environnement, les plantes sont par essence des ressources renouvelables n’engendrant pas de gaz à effet de serre. Mais comme rien n’est simple, on ne connaît aujourd’hui, faute de recul, leur impact sur l’environnement. En effet, ce genre de teinture utilise des mordants (ainsi nommés car ils permettent à la couleur de "mordre" la fibre) tels que les sels minéraux dérivés du calcium, de l’alu ou du fer. De plus, en imaginant que leur application industrielle soit pérenne (elle n’en est aujourd’hui qu’au stade de développement), il serait difficile de répondre à la demande des 6 milliards d’individus peuplant notre planète sans faire voler en éclats ses louables principes d’agriculture raisonnée. Ceci étant dit, à vous de voir…

Où acheter des produits finis teintés végétalement : 
www.bleu-de-lectoure.com
www.couleur-chanvre.com
 
Où acheter des teintures végétales ?
www.couleurs-de-plantes.com
www.couleurgarance.com
www.okhra.com

Pour créer soi-même une teinture  végétale :
www.unites.uqam.ca
http://plantes-couleurs.over-blog.net

A visiter :
Le jardin conservatoire des plantes tinctoriales : www.couleurgarance.com

Marie Lorrain
Articles du thème Mode éthique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte