Vive la laine naturelle !

Publié le 20 décembre 2011 - Mis à jour le 27 novembre 2015
© Unsplash - Annie Spratt

Pour un hiver tout doux, choisissez la laine. Pure et vierge, bio ou labellisée Demeter, succombez à cette fibre naturelle ultra tendance.

laine bio
laine bio

Quand on pense laine, on pense souvent mouton… Grande est l’erreur ! On désigne en fait par laine toutes fibres d’origine ovine : les moutons donc, mais aussi la chèvre angora qui donne la laine mohair, le lama et son alpaga, le lapin albinos ou angora et la chèvre cachemire. Chacune a ses caractéristiques propres, par exemple l’alpaga est réputée pour sa fibre fine, très chaude et douce. Elle n’est, de plus, ni allergène, ni piquante et peut être portée par des peaux sensibles.

Toutes ont de nombreux avantages : leur structure physique à base de kératine permet d’enfermer une très grande quantité d’air, ce qui confère un pouvoir isolant. De plus, comme elles absorbent 30 à 40% de leur poids en humidité, elles ne s’opposent pas à la respiration normale de la peau. Enfin, leur fibre est un anti-stress par excellence, car une des moins chargée en électricité statique.

Et pour le portrait écologique ? il s’avère plus que correct puisque l’élevage des animaux ne nécessite pas ou peu de produits chimiques, que la transformation peut se faire mécaniquement et sainement, et enfin, qu’elle est, en fin de vie, totalement biodégradable et peut même servir d’engrais. Pourtant, pour certains éleveurs et sociétés l’appellation pure laine vierge (qui signifie que la laine ne comporte pas de fibre ajoutée et provient exclusivement de la toison d’un animal) ne suffit plus.

Le label Demeter en France est là pour attester d’une  agriculture biodynamique et du respect des exigences du règlement européen sur l’agriculture biologique (la nourriture et le fourrage sont certifiés AB, un minimum d’espace pour l’élevage est imposé et l’utilisation d’hormones chimiques, de pesticides et d’OGM sont interdits). Seulement aucun règlement ne prend en compte la transformation des fibres en textile. Certaines sociétés précisent alors que leur laine n’est pas traitée et est teintée avec des produits certifiés Oko-Test.  Chacun s’arrange donc avec les mots.

 

A découvrir
les-racines-du-ciel.com
ethosbio.net
terralana.com
naturpur.be
unicorndesign.net
chau7.com

 

Pour les plus traditionnels
ardelaine.fr
ferme-mohair.com
 

 

Laine à tricoter
woolandthegang.com
toubio-pourlesenfants.com

Marie Lorrain
Articles du thème Mode éthique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par soso le 9 octobre 2011 à 20h35
un peu mélangé!!!!

D'abord, une petite précision. Bien que l'on appelle communément - et à tord - «laine» à peu près toutes les fibres d'origine animale utilisées dans la production textile, il serait plus juste de réserver ce terme uniquement à la fibre qui provient de la toison de divers ovins (moutons). Ainsi, en dehors de la laine de mouton, l'industrie textile utilise une grande variété de poils d'autres animaux. Nous les répertorions en trois grandes familles les fibres animales.

? Les ovins : les moutons de diverses races
? Les caprins : les chèvres
? Les camélidés : animaux ruminants comme le lama, la vigogne, le guanaco, le chameau et le dromadaire.
En termes clairs, les moutons sont les seuls animaux à produire de la véritable laine, alors que les caprins et les camélidés donnent du duvet et des poils de longueurs différentes, qui peuvent être filés au même titre que la laine.

Soso

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !