Publié le 30 janvier 2012

Un été en automne, entre chic et éthique

Quitter la haute couture pour lancer sa marque de mode éthique n’a pas fait peur à Marie Schlumberger. Un pari osé, mais un pari réussi. Un été en automne a du caractère, tout comme sa jeune créatrice a du talent.

Un été en automne, entre chic et éthique

Après avoir débuté dans la mode chez Sonia Rykiel et Yves Saint Laurent, Marie Schlumberger a bifurqué vers le monde de la mode éthique. « Quand j’ai voulu créer cette marque, la logique était d’avoir une approche humaine et respectueuse des hommes et de l’environnement », se souvient la jeune créatrice. Un engagement qui lui parait naturel au regard de sa sensibilité pour l’environnement et le social.

La marque Un été en automne est lancée en 2009. « Ce nom traduit l’esprit de la marque : douceur, couleur, légèreté… », explique Marie Schlumberger. C’est aussi un clin d’œil aux vêtements : « on porte Un été en automne tout au long des saisons ! ». Sa marque de fabrique ? Le style, sans aucun doute. « On aime toutes s’acheter une robe parce qu’elle nous va bien et qu’on se plait dedans. L’éthique est quelque chose de très personnel, qui donne  une histoire au produit ».

Une histoire qui commence à l’autre bout du monde, en Inde. « J’adore ce pays, j’y vais très souvent et je m’y sens bien », affirme la créatrice. Le coton bio utilisé par la marque étant cultivé là-bas, il est apparu évident à la jeune entrepreneuse que c’était là-bas que l’aventure devait commencer. « Je suis très proche des fournisseurs et des tailleurs avec qui je travaille. J’adore passer mes journées dans l’atelier, avec les couturières et les tailleurs, et partager des bons moments avec eux », s’enthousiasme-t-elle. Et l’engagement d’Un été en automne en Inde continue de se renforcer. Un partenariat avec une école pour enfants handicapés à Pondichéry est entrain de se mettre en place. Un projet bien moins loin de la marque qu’il n’y parait : « avant de vouloir être styliste, je voulais être psychomotricienne pour enfants aveugles, donc j’essaye de  faire la boucle », précise Marie Schlumberger.

Retour en France, où après avoir fait ses armes en ligne, Un été en automne a ouvert cet hiver sa première boutique, à deux pas des Gobelins (Paris 13ème). Nouveau défi ? Plutôt un « nouveau départ », corrige Marie Schlumberger. « Le 13ème est le quartier de mon enfance, et cette boutique regroupe tout ce que j’aime ! J’ai envie de créer un univers avec des accessoires d’autres marques et j’aime le contact avec mes clientes ».

Il reste donc à s’y précipiter pour découvrir les tendances de la prochaine saison. « La collection été est acidulée. J’avais envie de légèreté, de fraîcheur, des petites robes courtes et amples. J’ai mis à l’honneur les années ’60, la couleur rose-corail et j’ai joué avec une multitude d’encolures différentes », explique-t-elle avant d’ajouter : « En fait, la collection printemps-été 2012 s’inspire de mes balades dans Paris et de mes voyages entre New-York et Delhi ». Une invitation au voyage dont on se réjouit.

  • La collection printemps-été 2012 en images !
Claire Sejournet
Envie de réagir ?
Je prends la parole
Je réagis à l'article
Déjà membre? Je me connecte