Au nom du principe de précaution, en juillet dernier, plusieurs sénateurs ont déposé une proposition de loi visant à interdire en France l'utilisation du Bisphénol A.
Ce produit chimique présent dans les plastiques alimentaires et notamment dans les biberons présenterait un risque pour la santé.
Ce composé chimique agirait comme un perturbateur endocrinien (hormonal). Il aurait des effets néfastes sur le cerveau, et provoquerait des troubles du comportement et de la reproduction.

Une commercialisation discutée
Dans des pays comme le Canada ou les Etats-Unis, la commercialisation de biberons contenant du Bisphénol A a été interdite après des études montrant que celui-ci  avait des effets très toxiques en particulier chez les nourrissons.
Par ailleurs des villes comme Paris, Reims et Nantes on d'ores et déjà appliqué le principe de précaution au sein de leur structures d'accueil des touts petits (crèches, maternelles...) en supprimant les éléments contenant du BPA.

De plus, le Ministère Fédéral de Santé Canadien a annoncé il y a quelques jours qu'une vaste étude serait mise en place jusqu'en 2011 pour évaluer les risques liés à l'exposition au Bisphénol A et les effets potentiellement toxiques sur les femmes enceintes et leurs enfants à naître.

La polémique
Depuis le début de l'année, la polémique ne cesse d'enfler. En France, le Réseau environnement santé (RES), qui regroupe associations, ONG et scientifiques, demande purement et simplement «l'interdiction du BPA». A l'inverse, Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, s'appuyant sur les recommandations de l'Affsa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) a pour sa part déclaré à plusieurs reprises que le BPA contenu dans les plastiques alimentaires et notamment les biberons était sans risque pour la santé. En effet ; selon une étude de l'Afssa, l'exposition des nourrissons au Bisphénol A est largement inférieure à la dose journalière tolérable (DJT) et ce, même en cas de chauffage aux micro-ondes.

A la vue de ces news, il n'y a plus de doutes possibles, dites NON AU BPA
Des alternatives à ces biberons plastiques existent, ces derniers sont tout aussi pratiques et en plus ils sont sains et durables.
Fabriqués en plastique Polyethersulfone (PES) SANS PHTALATE, NI BPA.
Le PES (polyethersulphone) est reconnu pour sa capacité à rester inerte et pour sa solidité exceptionnelle. Il résiste sans se dégrader aux expositions à des températures extrêmes, à des stérilisations répétées et aux brosses abrasives.
Après 1 an d'utilisation, ces biberons apparaitront aussi beaux qu'au premier jour !
De plus, le PES n’absorbe pas les odeurs ; ce qui veut dire que la matière n’absorbe rien et n’interagit pas avec le liquide.
 
Parce que vous voulez des produits de qualité, sans risque pour vos bébés, alors achetez des biberons sans BPA.

http://www.decodurable.com/deco-enfants-art-table-bebe-bio-c-228_318.html?osCsid=4dplh0dt6tp7dp8hdg3v55e0e0

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte