Hommage

It’s raining love !

Publié le 2 septembre 2016 - Mis à jour le 6 septembre 2016
Christine Gatineau, mon amie
Christine Gatineau, mon amie
© DR

Hommage à mon amie Christine Gatineau, qui est partie cette semaine, dans un souffle d'amour et de paix.

Je souhaite te rendre hommage, mon amie, Christine Gatineau. Toi qui viens de t’envoler dans ton dernier souffle, en paix et entourée des tiens. Je t’ai rencontrée il y a quelques années alors que tu travaillais aux Editions du Souffle d’Or. Nous avons noué un partenariat entre ta maison d’édition et FemininBio. J’ai immédiatement apprécié ta personnalité tranquille, discrète, joyeuse, douce et intègre. Tu as ensuite co-fondé le Festival du féminin avec Delphine Lhuillier, ta compagne et ton amie Cécile Bercegeay. Lors d’un festival, Delphine, Cécile et toi m’avez donné envie de mieux découvrir le Wutao. C’est ainsi que j’ai souvent partagé des temps de souffle alchimiques auprès de toi. Tu étais était ma « grande sœur » de Wutao. Je te disais souvent : « je te regarde pratiquer, cela m’inspire ! » Cela te faisait rire, comme si je disais une bêtise et que tu ne pouvais pas être un modèle. Mais si, Christine, tu étais un modèle pour moi. Un modèle de bienveillance, de non-jugement, de joie, de présence, de soutien, d’amitié. Tu étais bien plus avancée que moi en Wutao, bien que toujours en chemin, ce qui m'était réconfortant. Cela ne s’explique pas mais ton âme, comme celle de Delphine, a toujours résonnée avec la mienne. Quand j’ai su que tu étais malade du cancer, à Pâques dernier, j’ai été choquée. Puis je t’ai entre-aperçue avec une incroyable force et sérénité. Et au fond de toi, oui, tu te préparais peut-être à mourir, à renaitre à toi-même. Je l’ai senti. 

J’avais pourtant dédié mon premier marathon, au Mont Saint Michel, à ta guérison. J’avais offert cette souffrance du marathonien pour que la vie renaisse en toi. Tu es partie en quelques mois. L'archangeMichaël a-t-il finalement tranché de son glaive puissant pour libérer ton âme de la souffrance du corps ? Je n’en sais rien. Cela restera le mystère du choix de ton âme…

Je veux me souvenir de la dernière fois que je t’ai vue. Quel incroyable moment nous avons vécu, après ta chimio, en pleine coupe d’Europe, près du parc des princes. Nous nous sommes retrouvées entourées de supporters gorgés d’alcool, alors que nous buvions délicieusement notre tisane dans un verre à pinte de bière ! Je t’ai vu rire si joyeusement, ce jour là. Tu étais tellement vivante ! Mais les bons soins énergétiques, les traitements, ton alimentation, rien n’a pu infléchir la courbe de la maladie. Cela me rappelle que nous devons rester humble face au choix de l’âme. Nous n’en possédons pas les secrets et il est facile de tomber dans la toute puissance du sauveur… Une partie de moi aurait voulu aider à te sauver.

CCette semaine, comme une étoffe cotonneuse et douce qui quittait sa trop étroite chrysalide, j’ai vu ton âme blanche et vaporeuse s’envoler en spirale dans un souffle. Je t’ai vue entrer dans ta nouvelle vie et, libérée du corps, tu dansais avec allégresse. Je rends hommage à ta Compagne Delphine qui t'a acompagnée (et oui c’est un pléonasme), avec une telle beauté d’Amour. Elle aura peut-être un jour à transmettre sur cet espace que vous avez su créer pour guider ce passage en douceur vers une nouvelle vie. Comme tu le confiais avec humour et inspiration à Delphine il y a quelques jours « it’s raining love, alléluia ! ». Danse, vibre, chante, rit ! Ton Amour ne passera jamais. 

Christine Gatineau a co-fondé le Festival du Féminin et a développé des jeux et outils de connaissance de soi. www.festivaldufeminin.com et www.zephyr-ludens.com. Puisse son oeuvre transcender sa présence visible. 

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !