Zoom arrière : cet été je vous parlais de mon agacement à acheter du lait bio dans de si belles et si solides bouteilles en plastique (http://www.femininbio.com/blog-bobo-bio/blog-bobo-bio/pas-bio-la-bouteil...).

J’avais donc pris mon mail à deux mains et posé la question à l’un des gros producteurs de lait : réponse un peu vague mais au ton rassurant parlant de « valorisation énergétique » en clair incinération des ordures ménagères… No comment.

Aujourd’hui sort une étude portant sur l’impact environnemental des emballages, tout au long de leur cycle de vie. (http://www.la-cuisine-collective.fr/dossier/infos/articles.asp?id=366).

Résultat : la brique alimentaire a de loin l’impact le plus limité, vient ensuite la bouteille plastique, puis - plus étonnant - la bouteille en verre, certes recyclable mais au prix d’une consommation importante d’énergie.

Donc, en attendant la soupe aux cailloux (pénurie alimentaire en vue…), passons vite aux briques !

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte