La constipation : une maladie des temps modernes

http://www.phytoreponse.fr/phytotherapie-transit-lp26.htm

Les causes de la constipation sont multiples et le plus souvent sans gravité. Et, fort heureusement de simples mesures d’hygiène de vie sont souvent très efficaces vis-à-vis de cette affection bien féminine.

Peut-être souffrez-vous d’une constipation ? Rien de plus répandu, en effet, que ce trouble banal, que les médecins définissent par l’émission de moins de trois selles par semaine pendant au minimum plusieurs mois de suite. En réalité, la constipation concerne environ un individu sur cinq. Et, si elle est plus courante chez les femmes et chez les personnes âgées que chez les autres adultes, on l’observe aussi chez les bébés, notamment ceux qui sont nourris au biberon. Chez les enfants, elle n’est pas rare non plus, en particulier chez ceux qui “ se retiennent ” car ils n’aiment pas aller aux toilettes à l’école.

Des mécanismes variés

Les mécanismes en cause dans la survenue d’une constipation sont variés. Certaines constipations résultent d’un ralentissement de la progression des aliments le long du colon (gros intestin). Dans d’autres, il existe des difficultés à l’évacuation des selles au niveau du rectum (partie terminale du colon) et de l’anus (“constipation terminale”). Parfois, enfin, les deux types sont associés.

Manque d’exercice, légumes en nombre insuffisant :
Certaines constipations sont dues au développement d’une tumeur digestive ou d’une maladie inflammatoire qui entrave le passage des aliments dans le tube digestif. C’est pourquoi vous devrez vous méfier si ce trouble est d’apparition récente, si vous avez maigri ou émettez du sang.

Cependant, le plus souvent, la constipation n’a d’autre origine qu’un alitement prolongé, le manque d’exercice, des boissons en trop faible quantité, ou une alimentation déséquilibrée ou insuffisamment riche en fibres apportées par les céréales, les légumes et les fruits. En adoptant un mode de vie plus sain, en consommant un peu de son si vous le tolérez,et des gélules de plantes,  vous pourrez facilement vous débarrasser de ce problème.

Petits désagréments des voyages en bus, médicaments…
Certaines circonstances favorisent tout particulièrement l’apparition de ce trouble, comme les voyages à l’étranger (du moins avant l’apparition d’une éventuelle “turista” !). Interviennent, à ce niveau, tant l’absence d’activité que les modifications du régime alimentaire engendrées par la vie dans un autre pays. Pensez à boire, et à apporter des laxatifs naturels à bese de plantes pour vous prémunir contre ce problème.

Certains médicaments peuvent également contribuer au développement d’une constipation, notamment les produits destinés à lutter contre la maladie de Parkinson, la dépression, l’hypertension, les maladies cardiaques ou la douleur (morphine). Si vous prenez un traitement, pensez à regarder la notice d’emploi du médicament et n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Par ailleurs, n’abusez pas des laxatifs trop puissants. Votre intestin risquerait de devenir paresseux et de ne plus se contracter. Vous développeriez alors une constipation opiniâtre.
Il existe des laxatifs naturels à base de plantes.

Pour améliorer le transit intestinal on peut :
•modifier son alimentation en choisissant des aliments végétaux appropriés et, si la constipation est rebelle,
•utiliser des plantes médicinales laxatives ou des extraits de ces plantes aux propriétés laxatives

L'ALIMENTATION

Il faut augmenter l'apport en fibres végétales alimentaires c'est-à-dire principalement en :
•fibres cellulosiques (cellulose et hemi-cellulose) qui proviennent des parois cellulaires végétales. Ces fibres sont le plus souvent insolubles dans l'eau mais peuvent en piéger, en absorber beaucoup en augmentant en même temps de volume ; ces fibres cellulosiques sont peu fermentescibles mais comme une partie est néanmoins digérée par les bactéries coliques il y a possibilité de production de gaz : gaz carbonique, méthane, acides gras volatils,pectines que l'on trouve dans la pulpe des fruits, hémicellulose et polymères voisins(polysaccharides) solubles qui sont beaucoup plus fermentescibles et absorbent un peu moins d'eau,
•lignine (composant du bois), peu abondant dans l'alimentation humaine "moderne", pas du tout métabolisé par l'organisme

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte