Après avoir dormi plusieurs fois dans le Lavvú (tente nomade proche du tipi Amérindien), utilisé par les Sàmis lors de leurs migrations en Europe du Nord, je viens compléter par l'expérience et par quelques photos prises sur place, l'article que j'avais écrit avant mon départ.

J'ai vu beaucoup de Lavvús depuis que je suis en Laponie et notamment des "modernes" à structure acier et toile plastique utilisés par les jeunes générations. Mais pourquoi succomber à la tentation de l'achat lorsqu'il est si facile à faire soi-même ?

Voyons ensemble comment est monté le Lavvú, cet habitat qui a traversé les âges et est d'un confort exceptionnel :

- Tout d'abord, il faut couper des troncs d'arbres (une quinzaine environ, ça dépend de la taille que l'on souhaite, ce Lavvù ci-dessous en à 16 et peut contenir 15 personnes allongés).

- Ensuite, 3 troncs d'arbres sont liés entre eux à environ 1m du haut de chaque tronc, et sont disposés de façon à tenir solidement en équilibre en trépied.

- Puis, les autres troncs d'arbres sont posés sur cette structure minimale et viennent dessiner la forme finale. Chaque tronc est lié avec son voisin grâce à une corde.

- Ensuite, le tissu est découpé selon la forme de la tente et est disposé dessus, tenu par des ficelles attachées aux troncs. Il faut laisser un trou pour que la fumée du feu s'échappe et mettez le tronc transversal qui permet de suspendre la cafetière ou le morceau de renne à cuire.

- Puis, les pierres sont disposées pour délimiter le foyer du feu. Des branches d'arbres tapissent le sol et sont recouvertes par des peaux de rennes.

- Pour finir, la porte est faite de peaux de moutons fixées sur des branches d'arbres et est tenue à un caillou par des ficelles en cas de vent.

Voilà, vous savez tout. Sachez que le Lavvú est très agréable en été et inter-saison car la fumée du feu éloigne les moustiques, très agressifs dans cette région et permet d'avoir chaud (voir très chaud !) en cas de mauvais temps. Il protège très bien de la pluie (grâce au tissu ou peaux de bêtes utilisés) et ne contient aucune bête type araignée ou autres car la chaleur du feu les éloigne.

Enfin, n'oubliez pas que l'endroit situé en face de la porte, de l'autre coté du feu est réservé aux dieux et à la nourriture, il ne faut, ni marcher dessus, ni l'enjamber...!

Le Lavvù est donc un habitat intemporel, facile à faire et efficace qui se révèle entièrement écolo et parfait pour vos soirées entre amis, méditations ou vos transhumances à travers la Laponie !

Retrouvez toutes les news du voyage www.lepeupledusoleil.com sur le blog Archi-Vert pour l'architecture, sur Ecoloinfo pour le reste !