Vin bio, du nouveau sur l’étiquette !

Publié le 2 juillet 2012 - Mis à jour le 25 novembre 2012

Une nouvelle règlementation sur le vin bio va entrer en vigueur cet été. A partir d’août, l’appellation « vin bio » sera plus strictement contrôlée. Le label assurera dès lors une meilleure protection des consommateurs.

Vin bio, du nouveau sur l’étiquette !
Vin bio, du nouveau sur l’étiquette !

Jusqu’à présent, le vin bio était un vin obtenu à partir de raisins issus de l’agriculture biologique. Rien n’était précisé concernant le processus de vinification, une étape pourtant indispensable. C’est à cette aberration que la Commission européenne a mis fin en février dernier, grâce à une règlementation qui rentrera en vigueur le 1er août 2012.

Il aura fallu huit longues années de travail pour aboutir à ce résultat. Un travail de longue haleine, mais qui emporte l’adhésion des viticulteurs. Désormais, le vin peut être qualifié de « bio », et non plus « issu de raisins bio ». La raison ? Les limites et interdictions posées par la nouvelle réglementation. Taux de sulfites réduits, interdiction de l’acide sorbique et de certaines pratiques œnologiques, comme la cryoconcentration et la désalcoolisation partielle...

Pour les puristes, cela ne va pas assez loin. Certains viticulteurs estiment qu’il faudrait ne pas utiliser de sulfites du tout. Mais une telle interdiction compliquerait le travail des viticulteurs sans pour autant faire gagner les amateurs de vin : sans sulfite, le vin se conserve mal et sa qualité gustative fluctue. La Commission a tranché, les consommateurs vont en profiter.

Plus de transparence, plus de reconnaissance. Tout le monde y gagne, et M. Dacian Ciolos, membre de la Commission européenne chargé de l’agriculture et du développement rural, s’en réjouissait après le vote du 8 février 2012 : « Je suis satisfait de ces règles qui différencient clairement le vin traditionnel et le vin biologique, comme c'est le cas pour d'autres produits biologiques. Au final, les consommateurs peuvent être certains que tout «vin biologique» aura été produit sur la base de règles de production plus strictes.»

Dans les rayons, on devrait rapidement trouver des bouteilles frappées du logo européen de l'agriculture biologique et du code de l’organisme de certification. La mention « Vin bio » devient obligatoire.

Un chose est sûre, il était temps. Grâce à cette réglementation, l’Europe s’aligne sur des pays comme l’Australie ou l’Afrique du Sud, deux producteurs de vins qui concurrencent la France, l’Italie et l’Espagne, les trois premiers producteurs au monde. Les Etats-Unis et le Canada ont suivi le mouvement et adopté des législations dans le même sens. L’Europe reste donc dans la course de l’offre de vins bio à travers le monde.
 

Claire Sejournet
Articles du thème Chef bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte