Green Food

Alice Greetham, experte vegan de Au Vert avec Lili

Publié le 19 juin 2017
Directrice des opérations de FemininBio, j'ai souvent faim de riz, de gorgonzola et de nuoc-mâm (non, le mélange n'est pas convaincant). Mais j'aime aussi croquer à tout ce qui touche au monde du bio, du développement durable et des médias, tant print que digital.
Alice Greetham
Alice Greetham
© Jennifer Sampieri

Le blog aux mille plaisirs végétaliens "Au Vert avec Lili", c'est elle. Auteure de "Cuisine vegan" et de "Les desserts sans gluten, sans sucre raffiné, sans protéines animales", Alice a fait le choix d'un mode de vie simple et sain qui la remplit de joie.

1. La cuisine végétale, c'est une cuisine qui réunit. On peut asseoir à la même table des personnes ne mangeant pas de poisson ou de porc, par exemple, ou encore celles  intolérantes aux œufs et aux produits laitiers, mais aussi les gourmands au budget serré. Enfin, les techniques culinaires sont bien plus faciles et abordables : nul besoin d'être un génie des fourneaux pour bien manger. La cuisine végétalienne offre une réponse durable à l'appauvrissement des ressources et à l'augmentation de la population mondiale.

2. Le bio remet de l'humain au cœur de la consommation. L'engouement pour une alimentation plus respectueuse de l'homme, des animaux et de la Terre n'est pas prêt de disparaître. D'un côté, les grandes surfaces et les fast-foods laissent à penser qu'un retour en arrière est impossible. De l'autre, la conscience qui s'élève désormais et qui donne naissance à des mouvements tels que Les Colibris de Pierre Rabhi, par exemple. Je crois profondément en l'homme ; je garde espoir que mes enfants et petits-enfants connaîtront un autre monde que celui exposé par le groupe Mickey 3D dans Respire.

3. J'invite à l’indulgence. Prendre son temps pour installer des habitudes durables, que l'on juge bonnes, est la meilleure manière de concilier éthique et bien-être.  Ensuite, plusieurs pistes sont possibles : refuser l'industriel en se tournant vers une alimentation locale ; adopter une attitude "zéro déchet" en refusant les plastiques, en privilégiant le vrac et en compostant... 

4. Je suis la marraine du petit restaurant-salon de thé, Lulu Graine d'un Monde, en plein centre de Dijon. Le lieu est un véritable cocon !

5. Le riz est un aliment aussi nutritif que goûteux : il peut se cuisiner en version salée (al dente avec des épices, crémeux en risotto, en boulettes façon arancini) ou sucrée (riz au lait de coco, riz gluant à la mangue, etc.), on peut en faire du sirop ou de la farine, et puis il est doux pour les intestins. Pratique et gourmand !

 

Retrouvez le portrait d'Amandine Geers, passionnée de cuisine alliant santé et écologie dans le magazine FemininBio #10. 

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte