Reportage

Angèle nous régale avec son livre "Les nourritures bienfaisantes"

Publié le 14 septembre 2017
Deux livres et un même sourire pour Angèle, de La Guinguette d'Angèle
Deux livres et un même sourire pour Angèle, de La Guinguette d'Angèle
© Claire Sejournet

Cette année, l’automne s’annonce festif dans la cuisine. Angèle Ferreux-Maeght, fondatrice de la Guinguette d’Angèle et chef bio engagée, publie un nouveau livre qui mêle cuisine saine et gourmande pour tous. Reportage à l’occasion de la sortie de l'ouvrage Les Nourritures bienfaisantes.

La pluie tombe à grosses gouttes en ce mercredi de début septembre. La garden party qu’Angèle a organisé à l’occasion de la sortie de son deuxième livre, La guinguette d’Angèle – Les nourritures bienfaisantes, se déroule donc à l’abri, au rez-de-chaussée de son QG dans le XIVème arrondissement de Paris. Au fond d’une cours insoupçonnée depuis la rue piétonne animée, se cache un endroit chaleureux et accueillant, à l’image de la maîtresse des lieux.

Alors que le feu crépite (si, si, un vrai feu de cheminée, en plein Paris !), la fête bat son plein. Sous la véranda, on peut s’initier au stylisme culinaire. Soudain, les baffles qui assuraient l’ambiance musicale laissent place à Bach : les notes s’échappent du piano à queue dont s’est emparé la professeure de chant d’Angèle, venue soutenir son ancienne élève avec qui elle reste complice. Moment magique : on en oublie presque que dehors, le ciel est gris et le sol trempé.

Sur la table de la cuisine, les yeux sont les premiers ravis et les papilles sont impatientes. Cette garden-party, c’est évidemment l’occasion de déguster quelques petits plats dont Angèle Ferreux-Maeght, fondatrice de la Guinguette qui porte son nom et porte-étendard d’une génération de gourmandes végétariennes qui se faire plaisir tout en mangeant bien, a le secret. La question est sur toutes les lèvres : « Vous avez goûté le cake ? », « Et les petits gâteaux ? », « Et les chips de kale ? ». En fait, tout est bon, savoureux, délicieux.

A lire sur FemininBio : Angèle Ferreux-Maeght et sa guinguette délicieusement green

Pour notre plus grand plaisir, la chef bio sort ce mercredi 13 septembre un deuxième livre, ou plutôt, une bible de la cuisine végétale, sans gluten ni lactose. Près de deux kilos et presque 400 pages : on n’a pas fini de s’extasier et s’enthousiasmer au fil des pages à la vue des recettes qu’Angèle partage dans cet ouvrage raffiné. On sent qu’une étape a été passée depuis Délicieusement green, sorti en 2015. « A l’époque, se rappelle Angèle, je débutais [La Guinguette d’Angèle a été lancée en 2013 – NDLR]. J’ai sorti le livre dans une logique de cuisine santé, en mettant en avant le côté détox et sans gluten. Pour Les nourritures bienfaisantes, nous avons hésité avec mon éditeur, mais finalement, nous avons choisi de publier un livre de cuisine avant tout ».

Bien entendu, l’ADN de la cuisine d’Angèle, le bio, le sain et le gourmand, reste au cœur du livre. « J’ai hésité à ne proposer que des recettes végétaliennes, souligne-t-elle quand on lui demande de nous parler du livre, mais je ne voulais pas m’enfermer dans une case. En plus, j’aurais dû me priver du miel et de la propolis. Or, en tant que naturopathe, je suis convaincue de leurs bienfaits. On peut  profiter de ces produits de la ruche sans faire de mal aux abeilles. » Une grande partie des recettes est quand même végane, et Angèle a pris soin de le préciser à chaque fois, tout comme elle a noté si la recette est crue. Pas de doute possible par contre, les recettes sont 100% sans gluten ni lactose. De quoi proposer des plats qui plairont au plus grand nombre : la convivialité est incontournable dans la cuisine d’Angèle.

La guinguette d’Angèle – Les nourritures bienfaisantes
Angèle Ferreux-Maeght
Marabout
25 €

Pour aller plus loin : La Guinguette d'Angèle

Articles du dossier Les lectures de Claire
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte