Sans sucre

5 alternatives au sucre pour réussir des confitures saines

Publié le 18 septembre 2013 - Mis à jour le 20 septembre 2013
1/5

1 Miel de Lavande bio de Bisson

Le miel bio de lavande, issu des miellées de juillet et août, est rendu onctueux par un brassage lent et régulier lors de la mise en pot, assurant une cristallisation fine et homogène. Ses saveurs fruitées aux notes d'amande douce et de fruits de la passion en font un miel d'exception.

 

Prix : 11.20 € les 500g
Mondebio.com

2 Sirop d'agave de Maison Meneau

Le sirop d’agave est un édulcorant naturel qui est issu de l’extraction de la sève de cactus : les agaves qui poussent sur les sols volcaniques du sud Mexique.

 

Prix : 4.27 € les 335g
Greenweez.com

3 Xylitol de bouleau de Fructivia

Le xylitol est un polyol extrait de bouleau, utilisé depuis plusieurs années comme un substitut du sucre dans les pays nordiques. Le xylitol possède le même pouvoir sucrant et la même saveur que le saccharose. Il a, en plus, un effet rafraîchissant.

 

Prix : 5.31 € les 200g
Greenweez.com

4 Sucre de coco bio de Comptoirs et Compagnies

Le sucre de coco est produit à partir du nectar des fleurs de "l'arbre de vie", tel qu'on le surnomme aux Philippines. Récoltée traditionnellement par incision des efflorescences, la sève est lentement chauffée puis transformée naturellement en un sucre aux qualités nutritionnelles exceptionnelles.

 

Prix : 13.95 € les 400g
Bienmanger.com

5 Sirop d'érable du Canada de la Ferme Vifranc

Le sirop d’érable est un sirop produit à partir de la sève de l’arbre du même nom. C’est un édulcorant naturel ne contenant aucun additif ni colorant.

 

Prix : 23,75 € le litre
Naturalia.fr

Halte aux idées reçues ! Vous n'êtes pas obligées de mettre 50% de fruits et 50% de sucre dans vos confitures. Vous pouvez même vous en passer complètement ! Découvrez les 5 alternatives au sucre pour faire de délicieuses confitures qui révèlent le vrai goût des fruits.

Découvrez vite toutes nos astuces pour perdre du poids naturellement sans se priver de manger grâce au Coach Minceur Bio.

Miel de Lavande bio de Bisson

Le miel bio de lavande, issu des miellées de juillet et août, est rendu onctueux par un brassage lent et régulier lors de la mise en pot, assurant une cristallisation fine et homogène. Ses saveurs fruitées aux notes d'amande douce et de fruits de la passion en font un miel d'exception.
Prix : 11.20 € les 500g

Mondebio.com

Sirop d'agave de Maison Meneau

Le sirop d’agave est un édulcorant naturel qui est issu de l’extraction de la sève de cactus : les agaves qui poussent sur les sols volcaniques du sud Mexique.
Prix : 4.27 € les 335g
Greenweez.com

Xylitol de bouleau de Fructivia

Le xylitol est un polyol extrait de bouleau, utilisé depuis plusieurs années comme un substitut du sucre dans les pays nordiques. Le xylitol possède le même pouvoir sucrant et la même saveur que le saccharose. Il a, en plus, un effet rafraîchissant.
Prix : 5.31 € les 200g
Greenweez.com

Sucre de coco bio de Comptoirs et Compagnies

Le sucre de coco est produit à partir du nectar des fleurs de "l'arbre de vie", tel qu'on le surnomme aux Philippines. Récoltée traditionnellement par incision des efflorescences, la sève est lentement chauffée puis transformée naturellement en un sucre aux qualités nutritionnelles exceptionnelles. 
Prix : 13.95 € les 400g

Bienmanger.com

Sirop d'érable du Canada de la Ferme Vifranc

Le sirop d’érable est un sirop produit à partir de la sève de l’arbre du même nom. C’est un édulcorant naturel ne contenant aucun additif ni colorant.
Prix : 23,75 € le litre

Naturalia.fr

Le plus de notre lectrice Marion : 

Il est bien de donner des recettes sans sucre, d'un point de vue diététique c'est une bonne chose. Par contre il serait bon d'appuyer sur la stérilisation (en expliquant les risques...). En effet le sucre est un conservateur (raison de l'invention des confitures....). 
Donc la cuisinière va se comporter avec sa confiture correctement en supprimant l'air comme avec une confiture normale. En l'absence de sucre, cela ne permet donc pas de s'affranchir des bactéries anaérobies et en particulier du BOTULISME...

et cela même pour ce qui est indiqué :
"Pour une conservation de plusieurs semaines au frais d'une confiture très peu sucrée : verser la confiture bouillante dans des pots bien propres, puis les fermer et les retourner. Laisser un peu refroidir, puis ranger, cette fois-ci à l'endroit, les pots dans un endroit frais, au frigo ou à la cave."

à 8°c dans le frigo le problème est ralenti, mais pas supprimé !!!

Ma belle-mère biologiste, m'a rappellé de faire attention avec toutes mes préparations maisons...éviter les toxines et les mauvaises bactéries...cela s'apprend !

Merci Marion pour ces informations complémentaires ! 

>> Lire aussi à ce sujet : Confitures bio, moins de sucre, plus de goût et Confitures bio, comment les réussir

Pour mincir simplement et durablement, découvrez les recettes diététiques de saison du Coach minceur bio ! Apprenez à équilibrer votre alimentation pour mincir naturellement sans faire de régime. 

 
Articles du dossier Réussir ses confitures bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par NM le 20 septembre 2013 à 11h58
Eh bien l'agave n'est pas bon pour la santé!

En réalité, le sirop d'agave n'est ni traditionnel ni bon pour la santé. Une cuillère à café contient 16 calories, soit autant que du sucre.

Merci d'être ouvertes d'esprit et de lire l'article suivant:

Parmi les plus grandes réussites marketing de l'industrie agro-alimentaire ces dernières années, le sirop d'agave pourrait gagner la médaille d'or.

Totalement ignoré du grand public (et même de beaucoup d'experts) il y a dix ans, le sirop d'agave a conquis une place de choix dans les magasins bios, pour partir ensuite à la conquête des rayonnages de supermarchés, avec une fougue qui n'a jamais faibli.

Vous trouvez du sirop d'agave aujourd'hui partout dans le commerce. Rares sont les foyers qui ne l'ont pas essayé. Des millions l'ont adopté.

Pour quelle raison ? Parce que les « marketeurs » qui ont lancé le sirop d'agave ont eu l'idée de génie de le faire passer pour une substance d'un nouveau genre, au pouvoir sucrant supérieur à celui du sucre, sans plus d'effet sur la glycémie (taux de sucre sanguin) que des fruits, donc recommandé pour les diabétiques, tout en étant entièrement « naturel » et, bien entendu, « biologique ».

De plus, les campagnes de communication qui ont accompagné le lancement du sirop d'agave ont habilement laissé entendre qu'il s'agissait d'un produit traditionnel, utilisé de longue date au Mexique.

Cette opération a permis de faire avaler au consommateur le prix exorbitant du sirop d'agave, tout en multipliant les lignes de produits alimentaires dont il entre dans la composition : on trouve aujourd'hui des boissons, des barres de céréales, des desserts et de nombreux autres produits au sirop d'agave, et tout cela dans les rayons diététiques ou bio des magasins.

Et pourtant, en réalité, le sirop d'agave n'est ni traditionnel ni bon pour la santé.

Son index glycémique (effet sur le taux de sucre dans le sang) peut être aussi élevé que celui du glucose pur. Et il n'est ni recommandé pour les diabétiques, ni pour les personnes qui cherchent à perdre du poids ou retrouver un équilibre alimentaire.

Qu'est-ce que l'agave ?

L'agave est une plante qui pousse principalement au Mexique, mais on la trouve aujourd'hui dans toutes les régions chaudes et sèches, ainsi que dans les pays méditerranéens. La plante n'était connue jusqu'à très récemment que comme composant principal de la tequila.

Lorsque la plante atteint l'âge de dix ans, les feuilles sont retirées, pour extraire le coeur de la plante, qui peut peser 25 à 75 kg, et a la forme d'un gros ananas. La sève qui se trouve à l'intérieur est extraite et transformée en « sirop d'agave », en la faisant bouillir plusieurs heures, ainsi que les Canadiens font bouillir la sève de l'érable pour en faire du sirop d'érable.

Le produit que vous obtenez de cette manière est appelé inuline, à forte teneur en fructose.

Idées fausses sur le sirop d'agave

Le consommateur imagine souvent que le sirop d'agave contient peu de calories.

C'est faux. Une cuillère à café de sirop d'agave contient 16 calories, soit autant que du sucre.

Les diabétiques et pré-diabétiques consomment du sirop d'agave parce qu'ils pensent que son index glycémique est faible, et que sa consommation n'entraîne pas de pic de glycémie dans le sang.

Attention : en réalité, tout dépend de la façon dont le sirop d'agave a été fabriqué. Suivant les modes de fabrication, l'index glycémique (IG) du sirop d'agave peut varier de 55 (comme des spaghetti bien cuits) à 90, soit autant que le sucre blanc, et vous ne trouverez probablement pas l'information sur l'étiquette.

Si vous êtes diabétique, il est important de savoir que très peu d'études ont été faites sur les rapports entre sirop d'agave et diabète, et la plupart d'entre elles ont été faites sur des rats, non des êtres humains.

Pourquoi le fructose pose problème

Permettez-moi d'abord de clarifier un point important. Le fructose concentré ne se trouve pas naturellement dans les fruits, ni d'ailleurs autre part dans la nature. Quand on trouve du fructose dans la nature, il est toujours accompagné d'enzymes, d’eau, de vitamines, de minéraux, de fibres et de pectine, et il est naturellement mélangé à d'autres sucres.

Le fructose concentré, lui, est obtenu par un processus de raffinement, de façon artificielle.

Lorsque vous mangez des fruits, le fructose est absorbé lentement avant de passer par votre foie qui va le transformer en énergie immédiatement disponible. En revanche, si vous consommez du fructose concentré, ou purifié, le fructose arrive trop rapidement au niveau du foie qui ne peut pas tout transformer en énergie. L’excédent est alors transformé en graisses qui vont circuler dans votre sang avant d’être stockées.

Si vous avez bien lu ce dernier paragraphe, c'est là que vous avez la clé du mystère qui vous explique pourquoi manger des fruits est bon pour vous, et manger du fructose très mauvais.

Même si le fructose ne fait pas monter ni s'écrouler votre glycémie, il n'est pas converti en glucose sanguin comme les autres sucres. D'où l'idée que le sirop d'agave, très riche en fructose concentré, serait bon pour les diabétiques.

Ce n'est en réalité pas le cas.

Tout récemment des chercheurs en Harvard ont ainsi démontré que manger des fruits entiers diminue le risque de diabète de type 2 alors que boire des jus de fruits, riches en fructose concentré et dépourvus de fibres, augmente ce risque (1).

En plus, le fructose inhibe votre niveau de leptine, l'hormone de la satiété qui indique à votre corps que vous n'avez plus faim. En d'autres termes, le fructose vous donne envie de manger plus. Et non seulement il vous fait gagner du poids, mais le fructose charge votre corps de graisse à l'endroit le plus dangereux pour votre santé : entre vos organes vitaux et vos viscères (graisse viscérale), dans la zone du tronc/ du ventre.

C'est ce qui a été très clairement établi par une étude de mai 2009 dans le Journal of Clinical Investigation. (2)

La conclusion : le sirop d'agave est riche en fructose, et le fructose est mauvais pour vous. Le sirop d'agave n'est pas traditionnel, pas naturel et hautement raffiné: c'est donc un aliment à éviter.

Alors que faire ?

Je vais vous donner des indications mais je suis obligé de vous dire que, de toutes façons, quoi qu'il arrive, il faudra bien que vous vous habituiez à manger moins sucré.

Le Français consomme en moyenne 35 kg de sucre par an et c'est beaucoup trop. Pour une alimentation saine, il ne faudrait pas aller au-delà de 8 kg par an.

Mais en attendant de prendre les décisions (forcément radicales) pour atteindre ce niveau, deux points importants doivent être rappelés :

évitez les édulcorants artificiels. Ils causent de toutes façons plus de tort que le sucre naturel ;

Avez-vous déjà essayé la stévia ? C'est un édulcorant naturel utilisé par les indiens Guarani du Paraguay et du Brésil. Celui-là est compatible avec les régimes hypoglycémiques et les régimes pour diabétiques.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis
(Newsletter gratuite "Santé Nature Innovation")

Par cathybio le 20 septembre 2013 à 14h02
conserver vos confitures

-Pour réduire le sucre, ajouter une bonne pensée de bicarbonate de sodium un fois les fruits cuits, il va absorber une partie de l'acidité, donner une belle couleur à vos confitures et en adoucir le goût! Ensuite rajouter le sucre selon votre goût!
-L'agar agar peut vous aider à gélifier vos confitures et en plus c'est un conservateur!!
-Ne pas oublier le jus de citron, qui lui aussi a son rôle dans la conservation de vos confitures.
-Bien entendu, stériliser les pots et les remplir bouillant et les retouner, sont des opérations délicates mais nécessaire.

Une confiture bien fête peut se garder jusqu'à deux ans, sans problème!!
Bon courage et bon appétit
Cathybio

Par brio1 le 20 septembre 2013 à 21h11
quid des quantités ?

Ok d'accord, mais qu'en est-il des quantités? : agar agar, fruits, bicarbonate, sucre?
Merci

Par cathybio le 23 septembre 2013 à 14h25
Confiture suite

Je vous livre ici ma recette, en sachant que le bicarbonate était utilisé autrefois comme dentrifrice et pour soigner les maux d'estomac et quant à l'agar agar, il est très utilisé au Japon comme cure diététique!

Confiture de Cathybio

- 4 kg de fruits
- 500 gr de sucre en poudre ou équivalent
- 1/2 cuillère à café de bicarbonate de sodium ou de soude (ou bicarbonate alimentaire) "Hé oui!! 3 appellations pour un même produit"
- 8 à 10 gr d’agar agar en poudre
- jus d’1 citron ou équivalent

1)- Laver, dénoyauter et faire cuire les fruits avec l'agar agar pour obtenir une purée un peu mousseuse.

2)- A feux doux ajouter le bicarbonate de sodium, et mélanger, ça doit mousser fortement, laisser finir la réaction (parfois ça peut modifier un peu la couleur), ajouter le sucre et le jus de citron. Bien mélanger et reporter à ébullition 2 minutes.

3)- Remplir les pots du mélange bouillant, les refermer et les retourner couvercle en bas RAPIDEMENT !

Remarque : L’agar agar s’incorpore parfois mieux dilué dans un peu d’eau.

Personnellement, je préfère conserver les pots couvercle en bas, si un couvercle est mal refermé, la pression du produit dans le bocal empêche l’air de s’infiltrer et de provoquer de la moisissure ! Et la conservation est tout aussi valable !

A savoir : - le bicarbonate de sodium absorbe l’acidité de la confiture et permet ainsi de diminuer fortement l’apport en sucre et permet de conserver une belle couleur des fruits et légumes.
- l’agar agar est un gélifiant à base d’algues sèchées , il remplace avantageusement la gélatine à base d'os broyés de porc ou autre…" C'est pour les végétariens"(voir internet !)

Voilà! bon courage et bonne cueuillette!

Par cathybio le 23 septembre 2013 à 15h24
confiture

J'ai oublié de dire que mes confitures sont moins sucrées que dans le commerce. A chacun ses goûts!
Mais si on veut éviter le diabète, il ya quelques habitudes à corriger ou à désintoxiquer!!!!

Par cathybio le 24 septembre 2013 à 15h32
agave et sucre

Pour compléter ce que vous écrivez, il faut savoir que des études scientifiques et médicales de longues dates ont mis en évidence qu'il valait mieux manger des fruits plutôt que de prendre des pilules!!! En effet, pour la vitamine C par exemple : votre corps va assimiler 70% des vitamines d'une orange et seulement 10% d'un comprimé!! Pourquoi? Par ce que votre cerveau va reconnaître l'orange en tant que fruit "naturel" alors que le comprimé n'est pas reconnu et devient un corps étranger qu'il faut expulser!!
La stévia peut effectivement être une alternative au sucre si elle n'est pas transformée, seulement c'elle qu'on nous vend dans le commerce déjà transformée en poudre est contaminée par des additifs de conservation!!! Certes ça reste probablement le moins pire! L'idéal c'est de la cultiver chez nous (cette plante d'Amérique du Sud) c'est climatiquement possible! Seulement voilà, on n'est pas autorisé à le faire à cause de la commission Européenne!!!( et certains lobbing).

Il existe une racine sucrière qui pousse au Pérou le "Yacon", qui sucre autant sinon plus que le sucre sans augmenter le taux de sucre dans le sang, elle fût étudié au début du 20ème siècle et fût abandonnée en Europe pour non rentable!!!!

Voilà!! Je ne veux pas décevoir ceux qui liront ces quelques lignes, mais nous devons nous rendre à l'évidence que l'alternative la plus sûr reste encore de changer nos sacro-saintes habitudes!!!

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte