Cuisine bio pétillante aux P'tites Zidées

Publié le 29 octobre 2008 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Comment est né le blog Les P’tites z'idées ?
« Les p’tites z’idées » sont nées, comme son nom l’indique, dans l’envie de partager mes bons plans : en voyage, avec des adresses de chambres d’hôtes et de resto, mais aussi en cuisine. Cela me permet aussi d’y allier ma passion pour la photographie.
Très rapidement, le blog s’est orienté essentiellement sur des recettes et astuces de « ma manière de vivre » bio et écolo au quotidien.
Aujourd’hui, mon but est de participer, très modestement, à montrer que le bio est possible pour tous … avec une toute petite dose de volonté.

Votre cuisine est « bio » et regorge d’aliments complets, de fruits et de légumes frais et secs, de graines...  Avez-vous toujours cuisiné ainsi ?
Je crois. Mais peut être pas d’une façon aussi investie. Cela s’est fait petit à petit, avec l’expérience et des rencontres surtout. Ma maman a eu pendant quelques temps une petite épicerie bio. Donc évidemment cela m’a sans doute influencée. Puis une de ses amies était très branchée bio. J'ai toujours dans ma bibliothèque son « livre de macrobiotique » de Lima Oshawa.

Vous aimez adapter les recettes « sans », i.e œufs, sans laitage, sans gluten. Pourquoi détourner les ingrédients traditionnels de la cuisine française des familles ?
Un tout petit peu par nécessité car je suis d’une famille à « cholestérol ». Puis, sans doute parce que ce que j’aime le plus dans la cuisine, c’est l’ expérimentation et la nouveauté. Tester de nouveaux goûts, détourner les aliments et, pour le coup, adapter des recettes « sans ». Il est important je trouve aujourd’hui de trouver des alternatives aux carcans de la cuisine traditionnelle et surtout de l’alimentation industrielle.

Le fait de tenir un blog vous incite-t-il à essayer de nouveaux ingrédients, à composer des plats plus surprenants ?
Sans doute un peu mais on est vite rattrapée par notre quotidien. On ne peut pas tous les soirs sortir de son chapeau des plats originaux. Mais, je pense que c’est en accommodant les « restes » que l’on compose des plats économiques qui sortent de l’ordinaire. Mais, je dirais que c’est plutôt la lecture des autres blogs qui m’incite à essayer de nouveaux ingrédients.

Vos petits plats sont sains et néanmoins très appétissants. Remportent-ils l’approbation de vos convives, petits et grands ?
Oui la plupart du temps… à condition parfois de ne pas tout dire ...Ce fut le cas le jour où j’ai fait des lasagnes aux protéines de soja texturées. Mes invités ont trouvé cela très bon et étaient tous persuadés qu’il s’agissait de viande. Maintenant, ils s’attendent presque à chaque fois à manger des choses un peu bizarres à la maison.

Une envie de réconfort, de plat ou de gourmandise douillette : que cuisinez-vous ?
Sans hésitation, un gâteau au chocolat coulant à l’huile essentielle de bergamote selon une recette de V. Cupillard.

Quels sont vos ingrédients fétiches ?
Je n’ai pas vraiment d’ingrédients fétiches. Mais si je devais en avoir, ce seraient ceux qui sont la base de ma cuisine du quotidien.  Des légumes locaux de saison (ce sont eux qui dictent mes repas de la semaine), les céréales comme le riz, les légumineuses comme les lentilles corail, le tofu, les crèmes végétales, les purées d’oléagineux et puis les épices (j’en ai une étagère entière).

Vos bonnes adresses bios  dans votre région ?
Le restaurant « Tripti kulaï » dans le centre de Montpellier. Un resto végé bio qui fait vraiment une cuisine goûteuse. Notre halte « déjeuner » des samedis shopping. Le pâté végétal et la tarte aux pommes sont à tomber !
Le restaurant « l’Atelier » de Jean Luc Rabanel à Arles. Elu meilleur cuisinier Gault et Millau 2008, une cuisine étonnante avec des produits bio. A réserver pour les grandes occasions.
Le magasin « Satoriz » à Pérols pour faire les courses en épicerie et le frais bio..
Le marché bio des Arceaux tous les samedis matins … au grand désespoir d’un certain lève-tard ...Nous avons nos habitudes exclusivement auprès de producteurs locaux. Nous sommes des locavores. Dans notre panier, toujours des légumes et fruits, souvent du fromage de chèvre frais, des œufs - au bon vouloir de nos chères poules, du bon pain au pavot, et quelques fois de la charcuterie du Larzac et du bon miel.
La boutique « Ekyog » au centre de Montpellier. Pour sa collection de vêtements bio et équitables pour les grandes et les petit(e)s. En plus, sa gérante est vraiment très sympathique.
Juste à côté d’Ekyog, la boutique « Melvita » pour les produits de beauté bio … fabriqués en Ardèche.

ClaireN
Articles du thème Chef bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !