Restauration

Entrée en vigueur du label fait maison : valorisation des plats cuisinés sur place ?

Publié le 3 août 2014 - Mis à jour le 4 août 2014
Entrée en vigueur du label "fait maison" mardi 15 juillet
Entrée en vigueur du label "fait maison" mardi 15 juillet
© photl

Depuis le 15 juillet, le label "fait maison" a fait son entrée en vigueur. Celui-ci concerne les établissements de restauration commerciale et les entreprises de vente à emporter de plats préparés. Retour sur ce label déjà controversé.

Le label fait maison concerne" les établissements de restauration commerciale et les entreprises de vente à emporter de plats préparés". Il a pour objectif de " mieux informer le consommateur sur les plats qui lui sont servis et de valoriser le métier de cuisinier [ainsi que] les plats cuisinés entièrement sur place à partir de produits bruts ou de produits traditionnels de cuisine." Ces plats cuisinés sur place seront mis en avant "sur les cartes, les menus et les autres supports d'information à l'aide d'une mention ou d'un logo défini par arrêté du ministre du commerce" à savoir une casserole surmontée d'un toit de maison faisant office de couvercle. 

Un label positif pour plusieurs acteurs 

  • D'une part : les consommateurs. En effet, un des objectif de ce label est de permettre aux consommateurs d'acceder à plus de transparence sur les produits qu'ils consomment en mettant en lumière leur mode de préparation.
  • D'autre part : les cuisiniers. Le label "fait maison" permettrait la valorisation du métier de cuisinier en insistant sur le caractère unique du produit consommé car cuisiné sur place.

Un label controversé

Si la mise en vigueur de ce label est une belle avancée vers plus de transparence, il n'en reste pas moins contesté. En cause ? Le paragraphe II du second article du décret relatif à cette mention "fait-maison". En effet celui-ci déclare que : 

"Peuvent entrer dans la composition d'un plat “fait maison” les produits qui ont été réceptionnés par le professionnel : épluchés, à l'exception des pommes de terre, pelés, tranchés, coupés, découpés, hachés, nettoyés, désossés, dépouillés, décortiqués, taillés, moulus ou broyés ; fumés, salés ; réfrigérés, congelés, surgelés, conditionnés sous vide. "

Autres bizarreries présente cette fois-ci dans le paragraphe III : " un plat composé d'un produit non mentionné à l'article D. 121-13-1 peut être présenté comme “fait maison” dès lors que la marque du produit ou le nom du professionnel qui l'a fabriqué est expressément indiqué. "

Un label aux objectifs honorables qui reste cependant à faire ses preuves en terme de qualité et de transparence alimentaire.

>> Pour plus d'informations : voir le décret complet 

>> J'achète la version PDF du Hors-Série Végétarien

>> J'achète le Hors-Série végétarien sur iPad

Articles du thème Chef bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte