Green Food

Fermentation, mocktails, blés anciens... 6 tendances healthy qu'on adore

Publié le 14 juin 2017 - Mis à jour le 10 juillet 2017
Directrice des opérations de FemininBio, j'ai souvent faim de riz, de gorgonzola et de nuoc-mâm (non, le mélange n'est pas convaincant). Mais j'aime aussi croquer à tout ce qui touche au monde du bio, du développement durable et des médias, tant print que digital.
Pour quelle tendance food allez-vous craquer?
Pour quelle tendance food allez-vous craquer?
© Instagram.com/Unsplash.com

Mocktails, viandes végétales, boissons fermentées, cuisines à visée humanitaire, vrais bons pains... Rendons-nous à l'évidence: on a toutes les bonnes raisons de croire que nous avons le pouvoir de changer les choses en matière d'alimentation. Voilà de quoi vous inspirer.

Jusqu’à l’an dernier, c’est le "sans" qui a passionné les marques et séduit les consommateurs (sans sucre, sans gluten, sans produits laitiers, etc.). Et si, dans les prochains mois, le mode de vie sain, joyeux, gourmand, visant au bonheur et au bien-être – celui-là même que l’on prône depuis un moment chez FemininBio, hé ! hé ! – faisait figure d’exemple à suivre ? En 2017-2018, nous n’éliminerons plus, mais nous réenvisagerons notre assiette dans son ensemble. On mise sur le végétal, les cuissons douces, la cuisine maison et, tout simplement, le bon sens, pour soi, pour sa famille, pour notre planète. Voici les tendances et solutions qui achèveront de vous convaincre.

1. La nouvelle viande est végétale
Aubergine, brocolis, chou-fleur, betterave remplacent désormais le filet de viande ou de poisson dans les assiettes. Cuisinés et présentés comme ils le méritent, les légumes font désormais figure de plats principaux et non plus de pâle et discret accompagnement. Les jurys de chefs, dans des compétitions comme celle, très prestigieuse, du Bocuse d’Or, décident même de rendre leur épreuve finale de cuisine 100 % végétale en 2017. Cela va sans nul doute inspirer les chefs des restaurants du monde entier, pour notre plus grand plaisir. On applique même la recette à des steaks ou des fromages végétaux, qui n’ont plus rien à voir avec un simple amas de tofu, mais qui rivalisent au contraire d'ingéniosité pour concevoir de vrais goûts.

Premiers à sentir le vent de cette tendance, les éditeurs, qui sortent de plus en plus d’ouvrages dans cette veine (Ma Petite Boucherie Vegan ; Barbecue vegan, éd. La Plage À la Française, la tradition façon vegan ; Faux-mages véganes, éd. L’Âge d’Homme), mais aussi de nouvelles boutiques (La Boucherie Végétarienne ou la fromagerie vegan Jay & Joy, à Paris), qui ouvrent la marche.

2. La fermentation nous abreuve
Kéfir, kombucha, koji, kimchi, laits fermentés, légumes en pickles… On n’a pas fini de consommer et de faire maison des produits issus de la fermentation. Et pour cause, c’est excellent pour la santé ! Nos intestins raffolent en effet des probiotiques (micro-organismes vivants) apportés par des aliments de ce type.

Et puis, au-delà de l’argument santé, on ne peut qu’être intrigué par ces champignons aux allures de Pokémons bienfaiteurs : ils évoluent, vivent, grandissent sous nos yeux, tantôt grains tout secs, tantôt disques gélatineux aquatiques (kombucha), tantôt mousses de jus de fruit…

En plus, les réseaux de généreux donateurs de mères de kombucha ou de grains de kéfir les partagent généralement gracieusement ou au moyen du troc (sondez les pages Facebook, faciles à trouver). Une vraie communauté de passionnés, loin d'être vieillie en fût de chêne ! 

3. La cuisine se fait messagère de la paix
Les belles initiatives associatives fleurissent toujours plus en temps de crise : on l’a vu avec la bande de super-héroïnes cuisinières du Recho, qui partent à la rencontre des migrants dans toute l’Europe. Cela s’est confirmé avec le lancement des Cuistots Migrateurs, il y a un an, à Montreuil ; il s'agit d'un service de traiteur mitonné par des réfugiés, pour promouvoir les saveurs méconnues et contribuer à l’insertion des personnes en difficulté…

Le projet Cook For Syria, coorganisé avec l’Unicef et un Instagrameur anonyme, connu sous le pseudo de "Clerkenwell Boy", a permis le lancement, en décembre 2016, d’un livre de recettes inédites autour de la cuisine syrienne, devenu depuis un véritable best-seller.

4. On n'est plus obligé de boire 
Parlons alcool. Eh oui, vous pouvez enfin ne plus vous sentir obligée, contrainte ou coupable de trinquer avec quelques degrés au compteur ! Le mocktail est là pour vous réconforter, avec son look élaboré, festif, ses saveurs complexes qui n'ont rien à voir avec celles d'un fort regrettable Champomy® ou d'un énième virgin mojito (les femmes enceintes savent).

Il faut croire qu'un mode de vie sain ouvre enfin les portes des bars branchés qui ne rechignent plus à vous proposer une dizaine de cocktails sans spiritueux, bel et bien composés en tant que tels, c'est-à-dire à base de véritables jus de fruits frais et de sirops maison, donnant des sensations élaborées en bouche. Alléluia ! Cerise sur le cocktail, il existe même des spiritueux distillés à partir d'agrumes ou d'épices, dont la teneur en alcool est si infime qu'elle en disparaît de l'étiquette ! 

5. Les plats Instagram-friendly ont (encore et toujours) la cote 
Qui parmi vous n'a jamais pris de photo de son plat au resto, qui ? Le réflexe est désormais de mise chez tout urbain actif avide de likes sur le réseau social de partage d'images Instagram, ou tout chasseur d'images alléchantes, épinglées et contemplées frénétiquement sur Pinterest ; 40 % des millenials (nés dans les années 1990) ont déjà posté une photo de nourriture sur un réseau social en 2016, selon un sondage du groupe média britannique BBC.

D'où la vague, incontrôlable, de plats healthy à la mode récoltant les vivats des Instagrameurs partout dans le monde.

Vous êtes prêts à tester vos connaissances en la matière ? Avez-vous déjà siroté un unicorn latte (lait licorne à la spiruline) ou un golden milk (lait d'or au curcuma), et croqué dans un coconut toast ? Si vous avez dit oui aux trois options, vous êtes décidément prête à abandonner un bon vieux thé matcha (thé vert en poudre japonais). 

6. On adore les bâtards
Excellente nouvelle pour ceux qui détestent la baguette faussement artisanale : les paysans-boulangers français contre-attaquent, sélectionnant des variétés rustiques et anciennes de blé, travaillant des farines désormais hors normes, cajolant leur levain naturel et leur four à bois.

Les auteurs de l'excellent et enthousiasmant Tronches de pain (éd.de L'Épure) les ont recensés, rencontrés, interrogés sur leur philosophie et la provenance de leur blé (les farines bio sont légion et détaillées dans le texte). De quoi programmer votre prochaine villégiature en fonction de la bonne boulangerie du coin ! 

Articles du thème Sans gluten
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte