SolidairePublié le 21 avril 2014 - Mis à jour le 11 juin 2014

Rub&Stub, le restaurant danois solidaire contre le gaspillage alimentaire

Au Danemark, un restaurant solidaire lutte contre le gaspillage alimentaire en proposant des menus élaborés à partir de surplus encore consommables de l’industrie agroalimentaire. Par notre contributrice Léa Durupt.

Les chiffres font froid dans le dos. 1,3 milliards de tonnes de denrées alimentaires comestibles seraient jetées chaque année dans le monde, soit un tiers de la production. Au Danemark, ce sont environ 500 000 tonnes de nourriture qui seraient jetées chaque année.

Le restaurant danois Rub&Stub a décidé de lutter contre le gaspillage alimentaire à sa façon, en récupérant les surplus de produits alimentaires dont se débarrassent les distributeurs. Ces surplus sont ensuite proposés aux clients, selon une carte qui change constamment en fonction des arrivages.

Pas de panique, ces excédents sont parfaitement propres à la consommation. Ils n’ont simplement pas une esthétique plaisante, voilà tout. Un concombre qui n’a pas la taille standard, des pommes qui ont la tronche un peu fripée, des carottes pas tout à fait droites…Ces mal-aimés, ces parias qui sortent des normes et des standards, sont ainsi récupérés par le restaurant…qui se charge de les magnifier en des mets délicieux à des prix modiques.

Anti-gaspi et solidaire 

Car non content de lutter contre le gaspillage alimentaire, le restaurant, tenu par une armée de près de 100 bénévoles, se veut aussi solidaire. Petits prix à la carte donc. Et réduction des déchets jusqu’au bout : les petits mangeurs peuvent repartir avec leur doggy-bag, alors que les gros plus gourmands peuvent se resservir sans frais supplémentaire.

Cerise sur le gâteau, les bénéfices retirés servent à financer trois projets de développement en Afrique. Ethique jusqu’au bout, on vous disait…

Cette initiative fait sens quand on pense aux quelques 860 millions de personnes victimes de malnutrition et aux milliers de personnes en sous-nutrition. Certes, le restaurant Rub&Stub fait office de colibri dans la jungle des déchets alimentaires. Mais lui, au moins, il fait sa part…

Alors, à quand un changement de législation en France pour que le colibri danois y fasse des petits ?

Notre contributrice : 

Léa Durupt est l'auteure du blog Je bénis l'inventeurcontributrice au blog participatif Vivremieux ! et co-animatrice sur Radio Médecine Douce.

Retrouvez Lea Durupt pour sa chronique sur Radio Medecine Douce

Toutes les chroniques de Lea sont sur sa page Facebook

Rub&Stub, le restaurant danois solidaire contre le gaspillage alimentaire
©Rub&Stub
Blogueuse, amoureuse de la vie et de ses synchronicités, fan de bio, de beau et de bon, passionnée par les questions de diversité, d'égalité homme femme, de développement personnel et de médecines naturelles
Envie de réagir ?
Je prends la parole
Je réagis à l'article
Déjà membre? Je me connecte