Sushis

Découvrez les bienfaits des sushis végétariens avec Brigid Treloar

Publié le 12 février 2014
Consultante freelance en alimentation, auteur culinaire, l'australienne met son expertise au service de nombreux médias. Elle donne aussi des cours de cuisine à Sydney.
Les bienfaits des sushis végétariens à découvrir dans le livre de Brigid Treolar Sushi Végétarien, © La Plage
Les bienfaits des sushis végétariens à découvrir dans le livre de Brigid Treolar Sushi Végétarien, © La Plage
© La Plage

Colorés, légers et variés, les sushis végétariens sont un régal pour les yeux et pour les papilles. Mieux encore, ces délicieux mets japonais sont bons pour la santé !

Cet article sur les bienfaits des sushis végétariens est extrait du livre Sushi Végétarien, publié aux Editions La Plage, de Brigid Treloar. 
Les bienfaits des sushis végétariens
En plus d’être délicieux, les sushis figurent parmi les aliments les plus sains et les plus nourrissants qui soient. Les ingrédients de base des sushis végétariens sont le riz, les légumes, les produitsà base de soja et l’algue nori, tous excellents pour la santé et faciles à trouver.
Le riz fournit des sucres lents. Les légumes ne contiennent pas de graisses (sauf l’avocat, mais il s’agit de bonnes graisses) et apportent des fibres, des vitamines, des minéraux et des substances phytochimiques qui participent à la protection du corps contre les maladies.
Le gingembre et les légumes japonais au vinaigre favorisent la digestion et luttent contre les refroidissements et la grippe. Quant au nori, il s’agit d’une algue riche en vitamines et minéraux (en iode en particulier) qui aident à éviter l’accumulation de cholestérol dans les artères.

>> Vite, les délicieuses recettes vegan de Mlle PIGUT dans le Hors-Série Végétarien !

Consommé sous forme de tofu, de sauce soja, de miso et de natto (graines fermentées), le soja a une forte teneur en protéines, en magnésium, en potassium et en fer. Il procure des phytoestrogènes et des isoflavones utiles pour lutter contre les désagréments de la ménopause, faire baisser le taux de cholestérol, limiter les risques de maladies cardio-vasculaires et prévenir certains cancers (du sein et de la prostate) ainsi que l’ostéoporose.
Prête en un clin d’oeil, une soupe miso peut apporter à l’organisme d’un adulte environ un sixième de ses besoins quotidiens en protéines. Quel que soit le type de miso utilisé, cette soupe sucrée ou salée peut constituer à elle seule un repas complet, pour peu qu’on l’accompagne de quelques ingrédients simples et de condiments.
Le riz est une bonne source de fibres alimentaires.
Dans les pays d’Asie, on a longtemps considéré le riz brun comme un produit de moindre qualité, destiné aux pauvres et aux classes sociales inférieures qui n’avaient pas les moyens d’acheter du riz blanc poli et raffiné. Selon des recherches récentes, il semble cependant que tous les riz, y compris le riz blanc, ont une forte teneur en amidon résistant qui, en plus d’être bénéfique pour l’intestin, procure une sensation de satiété, réduisant ainsi le besoin de grignoter entre les repas.
Manger les sushis lentement et dans une atmosphère conviviale 
Il reste à mentionner un facteur important qui fait du sushi un aliment particulièrement sain. Chacun sait qu’une mastication lente favorise la digestion et aide à réduire la sensation de faim. Relativement ferme, le riz à sushis doit être mâché lentement, ce qui donne le temps au signal de satiété de parvenir au cerveau. Donc, forcément, on mange moins !
Pour finir, on se souviendra que la nourriture n’est bénéfique pour l’organisme que si on l’absorbe dans une atmosphère agréable. Qu’on partage un moment de convivialité dans un bar ou qu’on se régale en famille d’un plat de ces bouchées aussi saines que savoureuses, un repas de sushis est toujours une expérience des plus plaisantes.
Tableau de proportion des ingrédients des différents types de sushis 
Type de sushis  Garnitures Nori  Riz à suhis cuit 
Futomaki
(gros rouleau)
5 à 6 1 feuille 150g
Hosomaki
(petit rouleau)
1 à 2   ½ feuille  75 g
Uramaki
(maki inversé)
3 à 4 ½ feuille 110 g
Nigiri sushi (boulette de riz surmontée d’une garniture) 1 lamelle ou garniture -
1,5 c. à s.
(6 à 7 sushis pour 150 g de riz)
Temaki sushi (sushi roulé à la main) 2 à 4 ¼ ou ½ feuille
1,5 c. à s.
(6 à 7 sushis pour 150 g de riz)

Gunkan maki

(maki « navire de guerre »)

1 1 bande de 2 × 13 cm
1,5 c. à s.
(2 c. à c. pour des minigunkan makis)

 

Cet article sur les bienfaits des sushis végétariens est tiré du livre Sushi Végétarien, publié aux Editions La Plage de Brigid Treloar. 
Retrouvez les recettes végétariennes et gourmandes de Mlle Pigut et tous les bons plans pour passer simplement en mode "végé" dans notre magazine Hors Série végétarien dispo en PDF ou sur iPad. 

>> J'achète la version PDF du Hors-Série Végétarien

 

>> J'achète le Hors-Série végétarien sur iPad

 

Articles du dossier Cuisine d'ailleurs
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte