Cuisine saine

10 astuces pour faire manger de bons légumes aux enfants

Publié le 20 novembre 2017
Nadine Andreewitch est naturopathe et professeur de yoga. Elle anime des ateliers collectifs sur le bien-être mêlant cours de yoga et conseils en alimentation saine, mais aussi des cours de yoga auprès des particuliers et en entreprise.
© Freepik

Les légumes et les enfants ne font pas toujours bon ménage … alors que les légumes devraient être au centre de chaque assiette pour nos petits et pour nous. Ne vous prenez plus tête, voici 10 conseils pour que les légumes s’invitent sans soucis au quotidien.

Vous galérez pour faire manger des légumes à votre enfant ? Vous voulez installer des meilleures habitudes alimentaires à la maison avec plus de frais et moins d’industriel ? Dans le premier cas ne baissez surtout pas les bras, il y a des astuces pour remédier à cela. Dans le deuxième cas : félicitations car c’est une des choses les plus importantes à changer concernant l’alimentation aujourd’hui – s’éloigner de tout ce qui est industriel et adopter le FRAIS, le BRUT – la vraie nourriture en fait !

Voici mes 10 meilleurs conseils pour introduire plus de vert dans l’assiette de nos petits amours.

Soyez patient. Oui, je dois commencer par ça, car avec une énergie de frustration ou de force à table, on bloque la volonté de l’enfant de goûter ce que l’on lui propose… Alors essayez de proposer des légumes et des nouveautés avec un esprit de détachement (pas toujours facile mais quand vous y arrivez, c’est ce qui est le plus efficace). Proposez avec le sourire et s’il/elle n’aime pas, dites-vous qu’il acceptera une autre fois.

A lire aussi : Raisonner son enfant : les mots pour l'aider à grandir

Donnez l’exemple. Si vous ne mangez que des frites et de la charcuterie devant votre enfant, il y apeu de chance qu'il ait envie de carottes et d’aubergine... Alors mangez des bons légumes frais devant lui ! Les enfants veulent surtout imiter. Depuis la naissance de mon fils, il y a toujours une abondance de fruits et légumes à la maison et à chaque repas. Quand l’enfant voit que les légumes sont la base de l’assiette, vous éduquez son cerveau à trouver cela « normal ».

Introduisez progressivement. Ne proposez pas 5 nouveaux légumes d’un coup ! Glissez un ou deux légumes dans l’assiette habituelle de votre enfant – pour qu’ils soient introduits avec des choses qu’il aime déjà. Sinon, vous risquez de chambouler son petit univers alimentaire - qui est très important pour lui ! Tout passera mieux quand cela est fait avec bienveillance et sans forcer donc on introduit en douceur…

A lire aussi : Défi zen : changer ses habitudes

Variez la préparation. Si l’enfant n’a pas apprécié la salade de concombres, peut-être il les aimera en bâtonnets avec une sauce (végétale ;) ? Ou râpés ? Peut-être que la purée de patate douce ne passe pas mais la même patate douce rôtie au four sera un succès ? Il faut varier et essayer, sans abandonner un aliment juste parce que la première fois n’a pas fonctionné.

Amenez les enfants au marché. S’ils ne savent à peine ce qu’est un légume, pas sûr qu’ils s’y intéressent… Le fait de vous accompagner au marché et pouvoir choisir les tomates avec vous, sélectionner l’avocat et les betteraves l'éduque de façon positive à ce que sont les vrais aliments et d’où vient la salade que ses parents préparent le soir. Cela lui donnera une bonne base de compréhension de ce qu’est la nourriture pour le reste de sa vie.

A lire aussi : J'ai testé : faire mon marché flexitarien

Cuisinez ensemble. Comme pour le point précèdent, c’est important d’impliquer les enfants dans les activités culinaires. Même un petit geste comme rincer les carottes ou éplucher un panais compte. Les enfants adorent être impliqués et se sentir importants, donc jouez avec cela pour le familiariser avec les légumes frais. On constate souvent que les enfants sont beaucoup plus ouverts à goûter une nouveauté quand ils sont participés à sa préparation.

Soyez malin. Si vos enfants ont l’habitude des aliments industriels et refusent vos petits plats faits maison, ne désespérez pas ! Mélangez par exemple une soupe industrielle qu’ils adorent avec une petite partie de soupe faite maison et augmentez petit à petit la proportion de la soupe maison. Il faut rééduquer leur palais, car ils sont trop habitués aux aliments ultra salés et sucrés (ce qui n’est pas du tout naturel, en fait, pour notre corps..). Essayez par exemple aussi de faire leur pizza préférée en version maison uniquement avec des ingrédients frais !

Trouvez l’arme secrète. Votre enfant adore l’huile de sésame ? La sauce tomate ? Le miso, la cannelle ou le guacamole? Trouvez l'arme secrète qui vous permettra de parfumer des légumes et lui faire découvrir de nouveau aliments avec un assaisonnement qu’il adore. Vous remarquerez que je n’ai pas dit ketchup, sauce soja, sucre, mayonnaise ou autre assaisonnement peu nutritif… trouvez quelque chose de plus sain qu’il aime et jouez avec ça ! En ce moment mon fils adore les bouillons, la soupe miso et le gomasio alors si il ne veut pas manger son plat, je lui propose d’en ajouter un peu et la plupart du temps ça marche !

Expliquez-leur pourquoi ! Montrez que vous avez une bonne raison de lui servir des légumes. Expliquez pourquoi c’est important d’en manger, pourquoi vous en mangez et trouvez là aussi un argument qui lui « parle » ! Mon fils par exemple veut pouvoir courir très vite et sauter très haut. Alors je lui explique que pour faire cela, et pour continuer à développer ces « qualités » il faudra manger des légumes et des fruits tous les jours. Cela les montre aussi que vous les respectez en prenant le temps d’expliquer les choses. Ne les prenez jamais pour des imbéciles qui ne comprennent pas ! Ils le sentent et détestent ça… travaillez dans leur sens pour obtenir ce que vous souhaitez ;-)

Arrêtez de proposer de l’industriel à la maison. C’est assez simple en réalité : si à la maison on ne leur propose que du frais et que les placards ne contiennent plus (ou rarement) des aliments industriels, vos enfants mangeront du frais. Cela vaut pour vous aussi- s’il n’y a pas de tentation à portée de main c’est bien plus facile de l’éviter ! Et petit à petit vous aller vous habituer votre palais au vrai goût des aliments et ne plus avoir autant envie de « junkfood ». J’explique par exemple à mon fils que même s’il mange certains aliments à l’école (comme des biscuits salés, des madeleines), à la maison on n’en mange pas car ce ne sont pas des aliments qui nourrissent véritablement. Il trouve ainsi son équilibre. Si vous êtes convaincu (sans lui imposer un dogme absolu bien sûr !!) ils écouteront.

Bon courage à vous tous, parents ! Je sais que ce n’est pas facile tous les jours mais ne baissez surtout pas les bras et souvenez-vous que chaque petit pas vers l’avant est une victoire.

Très belle journée,
Nadine

Retrouvez Nadine sur internet et les réseaux sociaux :
www.nadineandreewitch.com
www.facebook.com/nadine.narayoga
www.instagram.com/nadine_andreewitch

Et lisez son interview sur FemininBio !

Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte