alimentation

3 idées de petits-déjeuners parfaits pour les enfants (et leurs parents)

Publié le 10 novembre 2017
© Kazuend/Unsplash.com

Enfant sans appétit à l'heure du petit-déjeuner? Maman en panne d'inspiration pour un repas qui recharge les batteries? Voici nos idées de petits-déjeuners faciles à préparer et qui remplissent de joie les papilles et les estomacs. Testées et approuvées par des enfants âgés de 2 à... 99 ans !

Comme les adultes, et sans doute plus encore, les enfants ont besoin de faire le plein d'énergie au réveil. Mais entre ceux qui n’ont pas faim le matin et ceux qui ne jurent que par les céréales hyper sucrées, pas toujours simple de remplir les jeunes estomacs des bons nutriments avant le départ à l’école ou à la crèche. Voici quelques recettes simples à réaliser, suivant les recommandations des nutritionnistes pour un petit-déjeuner aussi riche qu’appétissant. 

Le Miam-ô-fruit
La fameuse recette du miam-ô-fruit de France Guillain est idéale pour les adultes en période détox, mais également parfaite pour les enfants. Un fourre-tout qui permet de proposer des protéines, des fibres, des vitamines et des oméga 3 en quantité suffisante pour bien démarrer la journée. La recette se prépare en une dizaine de minutes et sera appréciée par toute la famille : elle est composée de graines variées et concassées (lin, amande, courge, sésame, par exemple), d’une banane bien mûre (pour les protéines) et de fruits de saison au choix (kiwi, pomme, poire, fraise, etc…), de l’huile de colza ou d'un mélange d’huile de type Quintesens pour enfants, et d'un demi-citron bio. Un régal qui a le mérite de s'adapter aux saisons. Et que l’on complètera avec un produit laitier en fonction des goûts de l’enfant. Un yaourt, une portion de fromage de brebis, un chocolat chaud à l’ancienne, ou encore un lait végétal enrichi… Peu importe la forme pourvu qu’il y ait le calcium. 

Pas le temps de préparer un Miam-ô-fruits ? Découvrez notre sélection des meilleurs mueslis bio et ajoutez-y quelques fruits de saison coupés en petits morceaux. 

Le mini-brunch à base de pancake végane
Délicieusement moelleux et parfaitement réconfortant, le pancake est un petit-déjeuner habituellement réservé aux week-ends chez la majorité d’entre nous. Pourtant, quelques minutes suffisent à les faire cuire chaque matin. Ils peuvent également être préparés la veille et réchauffés quelques secondes à la poêle. On aime la version végane qui intègre des bananes, tout autant pour le moelleux qu’elles apportent que pour leur richesse en fibres et en minéraux. Pour 15 pancakes, prévoyez une banane (qui remplace avantageusement le sucre et apporte liant à la recette), 70 g de flocons d’avoine (pour leur richesse en fibres solubles et en protéines), 115 g de lait d’amande (sans sucre ajouté) ou de lait de châtaigne (riche en calcium). En un tour de mixeur et quelques minutes de cuisson dans de l’huile de coco par exemple, vous préparez ainsi quelques délicieux pancakes qui contiennent l’essentiel des besoins nutritionnels des enfants (et des adultes) le matin. Pour la garniture, une note de confiture, de pâte à tartiner maison, de miel ou encore un léger voile de sucre glace seront parfaits. Pour ajouter le calcium dont nos petits ont grand besoin en période de croissance, on peut aussi compléter ce petit-déjeuner par un jus d’orange fraîchement pressé.

A lire sur FemininBio : Ton premier livre de cuisine végane : la cuisine végane est un jeu d'enfants !

La version salée : œuf coque et pain complet
Votre enfant n’est pas emballé par un menu sucré ? Peut-être est-il un « bec salé ». Et dans ce cas, on pense en priorité aux œufs. Cela tombe bien, ils sont parfaits pour augmenter notre niveau de motivation et de vigilance. Pour une meilleure digestion, on les cuit de préférence mollets ou à la coque. Et on les accompagne de pain complet pour les fibres. En guise de dessert ? Un fruit frais de saison pour les vitamines. 

A lire sur FemininBio : Comment être sûr de manger des œufs de qualité ?

Au menu, un repas joyeux
Quelle que soit la formule choisie, à l’heure du petit-déjeuner, inutile de forcer un enfant qui refuse de manger. Ce serait prendre le risque de le braquer de transformer ce moment de la journée en corvée. Au contraire, on essaie, avec les plus jeunes notamment, de le rendre ludique. Comment ? En préparant, la veille par exemple, une jolie table, à l’aide d’assiettes et d’accessoires colorés ; en proposant des petits jeux de pleine conscience pour apprendre à savourer chaque bouchée dès le matin ; bien sûr, en accordant le temps nécessaire à l’enfant pour que son corps se réveille avant le petit-déjeuner. Et, surtout, en étant, autant que possible, soi-même dans une bonne humeur communicative. L’idée : rappeler à ses enfants (et à soi-même), que chaque journée qui commence devrait être célébrée comme une petite fête et en tout cas comme une chance.

A lire sur FemininBio : Manger en pleine conscience, un plaisir pour les sens

Articles du dossier Petit déjeuner : repas le plus important
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte