Thé

5 idées reçues sur le thé

Publié le 12 septembre 2016 - Mis à jour le 22 mai 2017
1/5
© Pixabay

1 Le thé fait maigrir

VRAI/FAUX

Si le thé ne possède pas à proprement parler de vertus amaigrissantes, il est très pauvre en calories sans ajout de lait ou de sucre (2 kcal pour 100 g) et peut donc être considéré comme une boisson adaptée aux régimes. Il fait d'ailleurs une excellente alternative au grignotage.

On notera également que la « théine » et certaines catéchines qu'il contient augmentent le métabolisme, la sécrétion urinaire et favorisent la lipolyse (dégradation des graisses).

© Pixabay

2 Le thé est antioxydant

VRAI

Le thé contient en effet des catéchines, théaflavines et théarubigines, différents polyphénols connus pour leur rôle d'antioxydant naturel. Il aide donc notre corps à lutter contre les radicaux libres et le stress oxydatif et nous protège ainsi du vieillissement prématuré, des maladies inflammatoires et cardiovasculaires, voire de certains cancers.

© Pixabay

3 Le thé ne contient pas de caféine

FAUX

La « théine » contenue dans le thé est tout bonnement de la caféine, un terme que l'on devrait d'ailleurs utiliser depuis 1838. Au même titre que le café, le thé stimule donc le système nerveux central et peut ainsi agir sur l'éveil et les performances cognitives. 

Toutefois ces effets liés à la caféine se manifestent différemment puisque le thé en contient moins que le café (10 mg pour 100 g contre 40 mg) et qu'elle est libérée moins rapidement dans l'organisme.

© Pixabay

4 Le thé empêche l'assimilation du fer

VRAI

Consommé pendant les repas, le thé diminuerait notamment de 70 % à 90 % l'absorption du fer non héminique issu d'aliments tels que les céréales, les légumineuses, les oléagineux et le chocolat.

Il est donc préférable de s'octroyer une pause thé en dehors des repas si l'on présente une carence en fer, voire d'opter pour du « thé rouge » ou rooibos : une boisson antioxydante issue d'un arbuste africain, naturellement pauvre en tanins et en caféine.

© Pixabay

5 Le thé vert est meilleur pour la santé que le thé noir

VRAI

L'enzyme responsable de l'oxydation étant neutralisée lors de la préparation du thé vert, ce dernier conserve une grande partie de ses antioxydants contrairement au thé noir. En effet, l'oxydation complète du thé noir qui lui confère sa conservation optimale et son goût inimitable détruit aussi une majeure partie des polyphénols. 

Mais au-delà de l'aspect santé, il reste bien évidemment la question du goût !

Des thés de Noël aux mojiteas, en passant par les fameux thés détox, la boisson préférée des Japonais semble avoir totalement conquis le vieux continent depuis quelques années. Et pourtant, de nombreuses idées reçues courent encore ! La vérité sur cinq d'entre elles.

Le thé fait maigrir 
VRAI/FAUX
Si le thé ne possède pas à proprement parler de vertus amaigrissantes, il est très pauvre en calories sans ajout de lait ou de sucre (2 kcal pour 100 g) et peut donc être considéré comme une boisson adaptée aux régimes. Il fait d'ailleurs une excellente alternative au grignotage.

On notera également que la « théine » et certaines catéchines qu'il contient augmentent le métabolisme, la sécrétion urinaire et favorisent la lipolyse (dégradation des graisses).

Le thé est antioxydant 
VRAI

Le thé contient en effet des catéchines, théaflavines et théarubigines, différents polyphénols connus pour leur rôle d'antioxydant naturel. Il aide donc notre corps à lutter contre les radicaux libres et le stress oxydatif et nous protège ainsi du vieillissement prématuré, des maladies inflammatoires et cardiovasculaires, voire de certains cancers.

Le thé ne contient pas de caféine 
FAUX

La « théine » contenue dans le thé est tout bonnement de la caféine, un terme que l'on devrait d'ailleurs utiliser depuis 1838. Au même titre que le café, le thé stimule donc le système nerveux central et peut ainsi agir sur l'éveil et les performances cognitives. 

Toutefois ces effets liés à la caféine se manifestent différemment puisque le thé en contient moins que le café (10 mg pour 100 g contre 40 mg) et qu'elle est libérée moins rapidement dans l'organisme.

Le thé empêche l'assimilation du fer 
VRAI

Consommé pendant les repas, le thé diminuerait notamment de 70 % à 90 % l'absorption du fer non héminique issu d'aliments tels que les céréales, les légumineuses, les oléagineux et le chocolat.

Il est donc préférable de s'octroyer une pause thé en dehors des repas si l'on présente une carence en fer, voire d'opter pour du « thé rouge » ou rooibos : une boisson antioxydante issue d'un arbuste africain, naturellement pauvre en tanins et en caféine.

Le thé vert est meilleur pour la santé que le thé noir 
VRAI

L'enzyme responsable de l'oxydation étant neutralisée lors de la préparation du thé vert, ce dernier conserve une grande partie de ses antioxydants contrairement au thé noir. En effet, l'oxydation complète du thé noir qui lui confère sa conservation optimale et son goût inimitable détruit aussi une majeure partie des polyphénols. 

Mais au-delà de l'aspect santé, il reste bien évidemment la question du goût !

Virginie Ollier est hygiéniste naturopathe à Grenoble. Retrouvez-la sur son blog et sur Twitter !
 

Envie de découvrir des thés et infusions 100% bio chez vous? 


Rendez-vous sur envouthe.com pour commander la box La Green (21,90 €, hors frais de port) - code promo "femininbio" pour recevoir une surprise en bonus ! 

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte