Crudivore

Challenge Facebook tout cru, une semaine pour voir la différence

Publié le 13 novembre 2014

Maëlle revient avec un nouveau challenge Facebook : une semaine de crudivorisme !

La semaine du 17 novembre 2014, Maëlle ne passera pas une minute devant les fourneaux... Pourquoi ? Parce qu'elle se lance un nouveau challenge : une semaine de crudivorisme. Pour autant, pas question de ne pas passer du temps dans la cuisine : être crudivore ne consiste pas à croquer une carotte à peine sortie du frigo ! Et si vous vous lanciez le défi ?
 
Pourquoi tout cru ?
L’alimentation crue retient l’attention des chercheurs en matière de prévention et/ ou de guérison de nombreuses maladies de civilisation. L’idée de ce challenge, c’est de s’offrir ensemble le partage d’une expérience, pour connaître les avantages et inconvénients, pour mieux se connaître aussi, car nous savons bien que ce qui touche à l’alimentaire relève et révèle un peu de l’intime.
L’idée aussi est de partager le fait que manger cru peut rimer avec une cuisine créative et dynamique : à plusieurs, nous pourrons faire le plein de (bonnes) idées pour pouvoir garder plus de cru dans notre quotidien à l’issue du challenge : un peu ou beaucoup selon nos goûts, possibilités, aspirations…
Qui l’eut cru ?
En vrai, il y a des gens (même très sensés !) qui mangent cru tout le temps. Ils sont majoritairement végétaliens, certains se disent frugivores. Notre intestin et notre dentition pourrait faire penser que nous ne sommes pas fait pour manger de la viande : nous aurions le même système digestif que nos cousins primates… L’information est d’une part validée par certaines recherches, d’autre part vivement critiquée…
Je pense que l’on peut trouver son équilibre alimentaire au travers de bien des chemins et que celui du crudivorisme peut en faire partie, mais qu’il n’est pas forcément une voie absolue à suivre.
Dans le cadre du challenge, chacun fait comme il veut. Végétarien/végétalien ou omni : pourquoi pas du poisson cru, un steak tartare ou des fruits de mer… Mais plus que jamais que ce soit pour les végétaux ou le reste, il sera important de veiller à la qualité des produits consommés : filière bio, produits frais... Le cru permet de conserver presque intact les nutriments, vitamines, minéraux MAIS aussi, les pesticides, insecticides, résidus d'antibiotiques, etc... N'oubliez pas, "vous êtes ce que vous mangez", cette maxime sera d'autant plus vraie pendant cette semaine 100% crue.


Tu « cru » ?
En vrai, je ne « cru » pas tant que ça. Pas autant que ce que je pensais : je m’en suis rendue compte en préparant le challenge à venir. Je mange bien des crudités à chaque repas, mais elles ne sont pas souvent le centre de mon repas. Et quand j’ai voulu commencer à augmenter ma part de cru je me suis sentie un peu démunie… Heureusement, il y a beaucoup de références sur internet, de quoi faire le plein… de recettes !

Peur du cru ?

  • Le cru peut être "dérangeant" pour votre digestion, surtout au démarrage (donc surtout pendant ce challenge) : si vous n'avez pas l'habitude de manger cru, je vous conseille d'augmenter progressivement les proportions de cru d'ici au 17 novembre ou de vous faire des repas crus pendant la semaine de challenge et un ou deux jours 100% seulement) ! Il n’y a pas de danger à cela, mais ne vous forcer pas à vous éloigner trop fort de votre zone de confort, allez-y progressivement, ce sera chouette aussi ! Si vous vous nourrissez essentiellement de pâtes et de steak à l’heure où vous lisez cet article, le challenge peut être l’occasion de réfléchir à votre alimentation et votre challenge peut être d’intégrer un peu de cru à chaque repas…
  • L’alimentation crue, si elle peut paraître extrême, n’est pas à diaboliser. Comme toute alimentation un peu spécifique, sa plus grande difficulté sera de s’adapter à une vie en société : à voir si c’est vraiment ce qui vous fait vous sentir bien !

Comme toute alimentation, il convient de poser un regard attentif pour équilibrer au mieux les apports nutritionnels et c’est possible ! Cela va permettre de répondre à la question : que manger pendant la semaine du challenge ?

* des légumes: à la croque, râpés, mixés, déshydratés, ... et crusinés! Là, vous n’y couperez pas, ce sera votre base alimentaire
* des fruits: idem
* des graines oléagineuses et fruits séchés
* des graines germées de céréales (sans gluten) et de légumineuses
* poisson/crustacés/viande: facultatif!
* herbes, algues, condiments et épices
En allant piocher dans l’ensemble de ces points chaque jour, vous aurez largement de quoi couvrir vos besoins nutritionnels essentiels. (à long terme, un régime crudivore végétalien pourrait nécessiter une supplémentation, nous parlons bien de la semaine du challenge).
 
Alors, partants ? Il y a déjà une soixantaine d’inscrits, quelques idées à piocher avec des liens sur des blogs spécialisés dans le cru ou plus généralistes. Professionnel ? N’hésitez pas à suivre et à alimenter le challenge, nous sommes déjà 2, moi-même et Chris qui tient la page Facebook Nanaturopathe.

Pour vous inscrire, rendez-vous sur la page Tout cru de Facebook.

Retrouvez Maëlle sur la page Facebook nutrisanté de Permis de Gourmandise et sur son Blog Permis de gourmandises.

Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte