Alimentation vivante

Préférons l'alimentation vivante !

Publié le 6 novembre 2015 - Mis à jour le 9 novembre 2015
Vive l'alimentation vivante !
Vive l'alimentation vivante !
© Pixabay

Comment mieux se réaliser dans sa vie grâce à une nourriture pleine de vie, et ne plus se laisser mourir par une alimentation morte et industrielle ?

Aujourd’hui, c’est le combat entre deux clans. Le clan des mangeurs des aliments vivants et le clan des consommateurs des aliments morts. Et il n’y a que nous qui pouvons choisir quel clan nous voulons intégrer, jusqu’à la victoire !
Haro sur l'agro-industrie et l'alimentation morte !
Les milliards d’euros de chiffre d’affaire que récolte l’industrie agro-alimentaire chaque année proviennent du choix que nous faisons d’acheter des aliments qui ne sont plus vivants, et donc qui ne sont plus assimilés par notre corps. Quand nous mangeons un aliment qui a été traité par des dizaines et des dizaines de produits chimiques, transformé et raffiné dans des immenses machines métalliques d’usines, à des centaines de degrés et sans aucune intervention de la main de l’homme, il est légitime de se poser la question : mais où reste la vie dans ce processus ? Nous nous contentons de regarder et d’acheter dans nos rayons de supermarché des aliments transformés, c’est à dire une matière solide, mais nous ne nous préoccupons pas de savoir si cet aliment est toujours vivant, ou pas.
Heureusement qu’il existe des techniques, comme celle de la cristallisation sensible qui nous démontre en image la vitalité d’un aliment. Si la photo de l’aliment est harmonieuse, alors l’aliment est bon. Si elle est disharmonieuse, l’aliment est mort. Je vous renvoie à l’excellent ouvrage : Cristaux sensibles, de Tesson et Bravo aux éditions du Fraysse, qui traite de ce sujet passionnant !
La question serait alors : comment se digère un aliment mort, asséché par les modifications et les transformations agricoles et industrielles, et qui perd forcément des éléments nutritifs dans ce processus ?
Vive la vie dans nos assiettes !
Etant donné que notre corps est constitué d’eau et de fluides naturels, de tissus vivants, de vitamines ou d’oligo-éléments, il est logique de conclure qu’un aliment trop modifié ou trop transformé, pauvre en éléments nutritifs ne suivra pas tous les circuits de notre corps qui a besoin de ces éléments apportés par la nourriture pour avoir de l’énergie et de la vitalité chaque jour. Les aliments morts ou industriels vont être stockés dans notre corps, où tout marchera au ralenti par manque de substance nutritive et petit à petit le corps va s’affaiblir, s’affaiblir, jusqu’à tomber malade…
Alors qu’une bonne assiette de riz demi-complet, avec des épices, des légumes, des huiles, et autres poissons et viandes de qualité sera, elle pleinement assimilée ! Notre corps reconnaîtra la vie présente dans une nourriture moins dénaturée et ces aliments et éléments nutritifs pourront alors convenablement circuler et nourrir nos os, nos muscles, nos cellules, notre peau, etc.
Vous voulez savoir plus simplement si vous achetez une nourriture vivante ou une nourriture morte ? Renseignez-vous si le produit que vous avez acheté a au moins été touché par la main d’un homme ou d’une femme, ou s’il n’a été mis en présence que de machines ? Est-ce que l’entreprise ou le cuisinier qui a préparé la nourriture aime réaliser son travail ? Est-ce que la nourriture a du goût ? Est-ce que vous la digérez bien ? Est-ce que vous ne vous sentez pas trop fatigué ou trop lourd après avoir mangé ? Signe que votre corps ralentit son fonctionnement, alors que la nourriture devrait nous rendre plus vivant. Nous ne mangeons pas pour dormir, mais plutôt pour avancer !
Le combat des aliments vivants contre les aliments morts ne se mène pas que dans notre environnement, mais aussi en nous, trois fois par jour en mangeant. Mais nous pouvons choisir la vie en cuisinant et en achetant des aliments plus naturels et moins transformés, pour être en forme et mieux nous réaliser dans notre vie et faire en sorte que le paysage agricole et industriel change.
Alors je dis oui aux aliments vivants, bons pour notre corps et bons pour la nature !
 

L'expert :

Julien Levy est coach Foodevie, pour la joie de bien s'alimenter. La méthode Foodevie consiste à s'alimenter en fonction du climat, de son tempérament et de son activité. Les aliments sont de bonnes nourritures pour le corps, mais aussi porteurs d'une énergie pour mieux se réaliser dans sa vie. La méthode dure 12 mois, où Julien se rend à votre domicile pour établir votre nouvelle base alimentaire. Il vous accompagne ensuite au supermarché, puis dispense un cours de cuisine chez vous.

Foodevie, la joie de bien s'alimenter

Les articles de Julien Levy sur FemininBio

 

Articles du dossier Foodevie, pensées cuisinées
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par mariemai le 12 novembre 2015 à 13h47
Ah bon, les poissons et les

Ah bon, les poissons et les viandes font partie de "l'alimentation vivante" ???? Il y a qqs petites inexactitudes dans cet article (euphémisme)....

Par Utopia le 18 novembre 2015 à 20h58
Alimentation vivante = fruits et légumes !

L'article s'annonçait prometteur... jusqu'à la ligne conseillant de consommer du poisson et de la viande.
Quel dommage de présenter cet article sur Feminin bio !

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte