Cuisine santéPublié le 4 novembre 2012 - Mis à jour le 18 mars 2014

Ustensiles de cuisine : les meilleurs pour notre santé et pour l’environnement

La poêle " verte " n'existe pas. Pas plus que la casserole green idéale. Ces allégations sont au mieux imprécises, au pire... mensongères.
Santé, durabilité, protection de l'environnement, lieu de fabrication, les vrais critères d'un ustensile de cuisine écologique sont nombreux. Et c'est à vous de choisir. Alors, une fois écarté le téflon qui contient du PFOA/PTFE, toxiques pour l'homme et les écosystèmes, quel matériau choisir ? Fonte, inox ? Revêtement à base de céramique ? Terre cuite ? Voici notre top 3.

Poeles et casseroles écolos
Poeles et casseroles écolos

Bannir les PTFE/PFOA/(téflon) et le bisphénol A
Faut-il encore le rappeler : le PTFE (polytétrafluoroéthylène), commercialisé sous le nom de téflon, utilisé comme revêtement adhésif, et le PFOA (acide perfluorooctanoïque d’ammonium), utilisé pour produire le téflon, sont à éviter dans nos cuisines. Pourquoi ? Car le PTFE émet des gaz toxiques à partir de 250°C/260°C (température atteinte par une poêle en 3 à 5 minutes de cuisson). Or ces émanations sont mortelles pour les oiseaux et dangereuses pour nous. Le PFOA, pour sa part, est suspecté d’être cancérigène et sera d’ailleurs interdit aux Etats-Unis en 2015. En France, des experts alertent aussi sur ses dangers. Il s’accumule dans l’organisme et les milieux. On en retrouve dans le sang du cordon ombilical des fœtus, et jusque dans l’organisme des ours polaires. Quant aux matières plastiques susceptibles de contenir du bisphénol A, cancérigène et perturbateur endocrinien, elles sont à éviter le plus possible. Pour cela, vérifiez le code de recyclage gravé sous le contenant : évitez le code 7 ou PC (Polycarbonates) ou le 3 ou PVC (Polychlorure de vinyle). Ces plastiques peuvent receler du bisphénol A (en savoir plus sur le BPA et le PFOA, rdv sur Reseau-environnement-sante.fr)
A savoir : la mention « ne pas chauffer au-delà de 260°C » peut attirer l’attention sur la présence de PTFE, car c’est précisément la température limite au-delà de laquelle le produit dégage des substances toxiques. A savoir aussi, le PTFE est parfois remplacé par du PFHA (perfluor hexanoic acid, appelé aussi C6), tout aussi dangereux.

Le TOP 3

  • Top 1 : la fonte naturelle, assez chère mais top qualité !

Durable (un des fabricant garantit ses produits….25 ans !), dénuée de produits toxiques (pas de vernis, pas d’émail, pas de PTFE, pas de PFOA, pas de cadmium ou autre, etc), traitée à l’huile naturelle, la fonte naturelle remporte la majorité des suffrages. Poêles, wok, marmites, cocottes en fonte naturelle sont donc à utiliser sans modération ! Mais elle est d’usage parfois délicat pour les néophytes (la température de cuisson doit être augmentée graduellement au risque de voir les aliments attacher…) et c’est à vous de la culotter (avec de l’huile !) pour qu’elle ne colore plus les torchons en brun. Enfin, certains ustensiles en fonte peuvent être lourds et encombrants et le prix est assez élevé. Mais mieux vaut un ou deux bons basiques en fonte, sains, fabriqués en Europe et durables, qu’une batterie de produits douteux pour la santé et polluants pour l’environnement.
 
A savoir : attention, il existe plusieurs types de fonte. Bannir la fonte émaillée, la fonte aluminium (avec un revêtement), celle avec des PTFE, ou de la pierre volcanique. Choisir de la fonte NATURELLE, exempte de ces produits. D’une manière générale, les meilleurs ustensiles sont ceux fabriqués à partir d’un seul matériau, sans revêtement qui pourrait être au contact des aliments en cas de rayures. Il est toujours bon de poser soi-même des questions aux fabricants sur le matériau, le lieu de fabrication du produit, ses composants ou les précautions d’usage.

  • Top 2 : inox/acier inoxydable, oui s’il est d’origine recyclée

Certaines marques proposent des ustensiles fabriqués en acier inoxydable en magasin bio. Sans risque de transfert d’aluminium, sans toxique, de bonne qualité, durables, moins coûteux que la fonte, les ustensiles en acier inoxydable présentent des avantages certains pour la santé. En outre, ils ne nécessitent pas de matière grasse, dont la combustion entraîne des fumées toxiques. Mais sur un plan environnemental ? Composé d’un alliage de nickel et de chrome, l’inox n’est pas anodin pour l’environnement. En théorie, l’acier inoxydable est recyclé et recyclable à 90%. Dans la réalité, 40% de l’acier serait d’origine recyclée. Renseignez-vous auprès de vos fournisseurs.
 
A savoir : l’aluminium indésirable dans les cuisines vertes ? Bon conducteur thermique, l’aluminium est très présent dans les ustensiles de cuisine. Pourtant, il est toxique pour les reins, le système nerveux et il est associé à la maladie d’Alzheimer depuis les années 60, et récemment à la maladie de Parkinson. … Eviter donc son contact direct avec les aliments. La version anodisée consiste à plonger l’aluminium dans une solution acide, provoquant un courant électrique qui forme une couche d’oxyde d’aluminium limitant les transferts (bon appétit…).
En outre, les gisements de bauxite à ciel ouvert entraînent des déforestations massives, et les sels d’aluminium contaminent les eaux, la flore et les populations locales. Certains magasins bio proposent pourtant des ustensiles en aluminium, des gourdes par exemple, comme alternative au plastique réutilisable qui peut émettre du bisphénol A, et des phtalates. A vous de trancher.

  • Top 3 : revêtement à base de céramique, quelle durabilité ?

Proposés comme alternatives « vertes » au Téflon, les revêtements à BASE DE céramique (et non EN céramique) sont effectivement dépourvus de toxiques comme le PFOA ou le PFCE, et présentent une adhérence de bonne qualité. Mais certains usagers se plaignent de voir apparaître des fissures trop rapidement (au bout d’une dizaine d’utilisations seulement). Si l’ustensile possède un fond en aluminium, celui-ci risque alors de contaminer directement les aliments. Idem si la céramique est recouverte d’un vernis. Or, acheter un nouveau produit tous les deux ans consomme des matières premières et rejette des déchets. C’est donc un choix peu écologique. A vous de tester…Et d’éviter les cycles en machine à laver.
 
A savoir : les allégations « réduit le CO2 » sont parfois trompeuses. Un produit qui économise du CO2 à la fabrication ? Difficile à vérifier. Certains procédés nécessitent de grandes consommation d’énergie durant des phases de leur élaboration (cuisson à forte température par exemple), forcément émettrices de gaz à effet de serre. Méfiez–vous aussi des produits dits conçus et développés en France : ils sont peut-être fabriqué en Chine et leur poids carbone sera considérablement alourdit par le transport notamment. Acheter local, ou européen est dès lors un choix pertinent sur ce critère de bilan carbone.

Remerciements pour leurs conseils à l’Artac, à Toutallanvert.com, à Anne Barre du WECF

Et les autres ? Fer, nickel, étain, cuivre ?
Ces métaux sont toxiques à une certaine dose pour l’organisme, mieux vaut dont les éviter chez soi. De plus, leur extraction dégrade l’environnement. L’émail coloré peut contenir du plomb ou du cadmium dans ses pigments colorés… tous deux dangereux pour la santé. Verre pyrex ? Oui, pour remplacer les ustensiles en plastique si on veut vraiment réchauffer au micro-ondes. Et pour les plats allant au four, ou les couvercles de poêles, par exemple. Terre cuite ? A base d’argile, ces plats allant au four, permettraient une cuisine à l’étouffée, sans ajout de matière grasse. Mais ne permettent pas de cuire d’aliments congelés, et doivent être lavés sans produit de vaisselle et bien séchés après lavage…
 
Quelques marques :

  • Fonte naturelle : Skeppshult, une référence (nordique) en la matière depuis un siècle ! Fonte sans aucun produit chimique.
  • Inox : ABE
  • A base de céramique : GreenPan, Aubecq
  • Aluminium, comme alternative au plastique : Stigg, marque qui a l’avantage d’être suisse, et de faire fabriquer localement.
Pascale d'Erm
Ustensiles de cuisine : les meilleurs pour notre santé et pour l’environnement
Envie de réagir ?
Je prends la parole
Réactions à l'article
Par Zette le 24 février 2011 à 18h11
Que penser de la tôle d'acier ?

Scandie-vie qui commercialise la marque Skeppshult dont vous parlez pour les poêles en fonte, propose aussi, à des prix beaucoup plus abordables, des poêles en tôle d'acier .
Sont-elles à classer dans la catégorie fer, étain et cuivre de votre article ?

Répondre
Par david le 27 février 2011 à 09h57
Silicone

Bonjour;
Qe dre des moules et ustensiles en silicone, cuit vapeur etc... Merci

Répondre
Par annick48 le 12 mars 2011 à 00h13
silicone

A quand un article sur les moules en silicone ?
Existe-t'il des dangers à les utiliser régulièrement ?

Répondre
Par WDW le 26 avril 2012 à 19h01
?

"Bannir la fonte émaillée, la fonte aluminium (avec un revêtement), celle avec des PTFE, ou de la pierre volcanique"

Pourquoi, concernant la fonte émaillée ? l'email est inerte, et comme il est sur de la fonte... c'est encore un des "moindres maux" (même si de plus en plus difficile à trouver)...

Répondre
Par justepourdire le 15 juillet 2012 à 14h50
le fer oui! les revêtements céramiques non!

les poêles en fer ne présentent aucun risque, sont plus que durable et 100% recyclable. ca ne colle pas du tout mais le seul inconvénient est qu'il n'est pas conseillé de faire des plats a base de tomate, citron et autre ingrédients acides. La céramique n'est pas durable...comme tout les ustensiles avec un revêtement.

Répondre
Par a_poele le 20 août 2012 à 16h32
le fer

Le fer, classé dans les métaux toxiques ?
En quelle matière croyez-vous que la fonte est faite ? En fer oui... Tout comme l'acier. Au taux de carbone près, c'est la même chose.
Le fer est bon pour l'organisme, pour vous intoxiquer il faudrait manger un morceau de votre poêle ;)

Répondre
Par piatoune le 23 août 2012 à 12h18
poele gastrolux-biotain

je viens d'acheter 1 poele de la marque Gastrolux avec un revetement antiadhésif "BIOTAIN" sans PFOA,ni PFOS d'après le descriptif technique.Par contre PFTE ? pas d'indications.Elle est en fonte d'aluminium.
Vu le prix que je lai payée,je crois que je me suis " bien faites avoir".Leur pub est basée sur le savoir faire scandinave (Danemark) et le bio (BIOTAIN) dc bcp d'ambiguités avec la marque SKEPPSHUT, qui ,elle est produite en Suède et est faite en fonte naturelle.
Quant pensez-vous?

Répondre
Par justepourdire le 24 août 2012 à 13h18
fonte fer inox

d'après ce que j'ai pu en lire la fonte d'aluminium est bas de gamme par rapport a la fonte d'acier et pas forcement vendue moins cher! Je n'ai pas encore eut l'occasion d'essayé une bonne poele ou cocotte en fonte naturelle mais les échos sont bons. Quant aux revêtements il faut bien dire qu'on est victime de nos mauvaises habitudes. Depuis 3 mois j'ai une poêle en fer pour braiser, poéler... et une inox depuis 1 mois 1/2 pour mijoter, plats en sauce (tomate par exemple)et je dois dire qu'on ne peut plus s'en passer et qu'en aucun cas on ne voudrait revenir a un quelconque revêtement antiadhésif. bref le fer, l'inox...j'adoOore!!!

Répondre
Par marienzo le 13 janvier 2013 à 11h15
La Gamme Silit

Suite à l'article je me pose la question sur la gamme Silit qui se prétend être sans matière toxique !!! peut on réellement faire confiance à la marque ??

Répondre
Par Qriqri le 31 janvier 2013 à 18h18
matière et cuisson

On trouve beaucoup d'article sur les matières saines et à priori si l'on choisi des ustensiles sans revêtement tels que fer inox fonte, on fait le bon choix. je suis en train de faire le tour des marques mais il m'est difficile d'avoir les infos sur l'origine des produits et des types de matière. Connaissez vous un lien ou une marque qui est transparente sur ces infos.
ABE a une gamme sans revêtement et je retrouve quelques unes de ces infos, avez vous déjà utilisé ces ustensiles?
La cuisson basse température est elle également importante pour la qualité de nos aliments.

Répondre
Par Manu-89 le 6 juin 2014 à 20h57
basse température

la cuisson des légumes à basse t° est controversée car des enzymes détruiraient 80% des vitamines aux alentours de 70°. Mieux vaut cuire comme les japonais : démarrer à feu fort puis prolonger sur un petit feu (c'est le principe du blanchissage des légumes avant congélation) EL

Par Qriqri le 1 octobre 2013 à 18h54
expérience fer et inox

Depuis janvier je me suis pas mal renseigné sur les sites, salons et même des coups de fil aux fabricants. Et j'ai opté pour le fer et l'inox bruts.
Une simple poêle en fer épaisse qui est culottée depuis plusieurs mois et qui n'attache plus, mais je prends soin de ne pas la décaper en la nettoyant.
Une cocotte en inox avec laquelle je me suis habitué à cuisiner à basse température. Il faut prendre ses marques mais c'est super.Je l'utilise beaucoup pour mes petits enfants.
Je suis comme justepourdire, j'adore et suis contente d'avoir fait le pas

Répondre
Par bert126 le 20 janvier 2014 à 09h41
Les alternatives existent

Bonjour,

Bravo pour votre article introductif.

Si cela vous intéresse, plusieurs articles de ce blog traitent d'alternatives au Teflon ou au BPA, notamment des bouilloire ou cuiseur vapeur en inox, et des poêles en fer et fonte.

La céramique, comme vous le soulignez est beaucoup trop fragile et un article y est aussi consacré (sur la qualité déplorable de la marque Greenpan, sois-disant écologique)

http://www.belgemalin.be/

Bien à vous

Répondre
Par 84vincent le 9 avril 2014 à 21h53
De fer dans vos poêles

Merci pour votre article synthétique.
Personnellement, je ne partage votre avis quant à la toxicité du fer. Ce matériau naturel et l'absence de revêtement font que ces poêles sont certainement les plus saines de vos cuisines.
Si cela vous intéresse, j'ai fait un petit post la-dessus : http://www.ohpoeles.com/les-poeles-en-fer/
Cordialement

Répondre
Par nightchanges11 le 10 décembre 2014 à 08h35
All the good things in life

All the good things in life are free they say but make sure that you are choosing the foods you eat. - Nova Science Publishers

Répondre
Je réagis à l'article
Déjà membre? Je me connecte