Stévia

La stévia : un édulcorant sans calories ni caries

Publié le 26 mars 2013
La stévia convient aux diabétiques et est adapté aux régimes alimentaires
La stévia convient aux diabétiques et est adapté aux régimes alimentaires

Parmi les alternatives au sucre, la stévia, petite plante d'Amérique du Sud, commence à prendre ses quartiers dans nos contrées. Longtemps interdite, elle intéresse aujourd'hui les industriels pour son fort pouvoir sucrant et son absence de calories. Un problème pour les petits paysans qui la cultive.

La stévia est une plante d’Amérique du Sud, dont on utilise les extraits qui sont des édulcorants très efficaces. Pendant des siècles l’extrait de stévia est employé par les populations d’Amérique du Sud  comme sucre et dans les breuvages médicinaux. Il l’appellent d’ailleurs ka’a-he’e qui signifie herbe sucrée.

Contrairement aux édulcorants artificiels, le pouvoir sucrant de la stévia est conservé même lors de la cuisson des aliments ou lorsqu’on l’ajoute à une boisson chaude.

Sa saveur et sa texture : L’édulcorant de stévia est blanc et en poudre. Il peut être consommé sous forme d’un sucre classique. Sa saveur rappelle un peu le réglisse, une saveur un peu différente de celle des édulcorants classiques.

Pourquoi remplacer le sucre par la stévia ?

• Elle a un pouvoir sucrant près de 300 fois supérieur à celui de la saccharose

• La stévia ne contient pas de calories, ni de glucide

• Elle convient aux diabétiques et est adapté aux régimes alimentaires

• Selon des études scientifiques, la stévia est une plante bénéfique pour lutter contre l'obésité et l'hypertension

• Elle permet de diminuer l'intolérance au glucose

• Il est facile de l’utiliser dans la cuisine ou en pâtisserie car la stévia peut être chauffée jusqu’à 200°C. Par contre, elle donne son goût reglissé aux préparations

Attention ! La stévia a été interdite dans de nombreux pays pendant très longtemps car on lui prête des propriétés abortives. Il est donc déconseillé aux femmes enceintes ou qui allaitent d'utiliser cette plante.

Le gros problème de la stévia (de Louise sur notre page Facebook) : on n'a pas assez de recul pour juger de ses effets sur notre corps; par contre on sait déjà les ravages sociaux que sa culture a sur les paysans dépossédés de leurs terres accaparées par l'industrie agro alimentaire... à éviter, donc si cet argument vous touche.

Où en acheter ?

Bien-et-bio, Webecologie, Karéléa, Sucrevia, Guayapi

Articles du dossier Par quoi remplacer le sucre ?
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte