Nutrition

Vertus et bienfaits du sarrasin

Publié le 2 août 2017
Le sarrasin, la petite graine qui a tout d'une grande
© Pixabay

Le sarrasin, aussi appelé blé noir, est une graine à la texture croquante avec un léger goût de noisette. On la connait sous diverses formes alimentaires : graine entière ou grillée, farine, en galette et blini, en flocon… On connait moins son intérêt nutritionnel !

Une pseudo-céréale sans gluten
Techniquement, le sarrasin n’est pas une céréale, même si on le considère comme tel dans le langage courant. Il ne fait pas partie de la famille des graminées mais de celle des polygonacées, on le qualifiera donc plutôt de pseudo-céréale. Sa particularité est qu’il est exempt de gluten, protéine que l’on retrouve dans de nombreuses céréales (blé, orge, seigle, avoine…) qui n’est pas tolérée par les cœliaques et difficilement digérée par certaines personnes sensibles au niveau digestif. Il rentre donc parfaitement dans le cadre d’un régime pauvre ou sans gluten.

Une graine riche en protéines et acides aminés
Le sarrasin contient environ 60% de glucides, 2% de lipides et 10% à 15% de protéines. Un taux très élevé parmi les céréales et pseudo-céréales, ce qui en fait une des meilleures sources végétales en protéines. Par sa charge protéique, le sarrasin contient tous les acides aminés essentiels, notamment la lysine, de quoi pallier les éventuelles carences pour les personnes adoptant un régime végéta*ien.

Des antioxydants protecteurs de la fonction cardio-vasculaire
Le sarrasin est fortement concentré en acides phénoliques et en flavonoïdes, qui sont des types de polyphénols dont les effets anti-inflammatoires renforcent la santé cardiovasculaire. La rutine notamment, l’un de ces flavonoïdes, contribue à empêcher l’agrégation des plaquettes sanguines, favorisant la fluidité du sang et jouant ainsi un rôle protecteur cardio-vasculaire.

Un effet hypocholestérolémiant
Ces mêmes flavonoïdes ont également un rôle hypocholestérolémiant. La rutine, toujours elle, aide à fondre les particules du cholestérol LDL (le « mauvais cholestérol »), l’empêchant de se déposer sur les parois des artères et diminuant de fait le risque d'accidents vasculaires.

Un faible indice glycémique
Le sarrasin affiche un index glycémique plus bas que la moyenne des autres (pseudo-)céréales ; aux alentours de 30 à 35 selon sa provenance. Sa consommation est donc conseillée en cas de terrain diabétique, lorsque l’on souhaite perdre de la masse grasse ou dans le cadre d’un régime basé sur la charge glycémique des aliments.

Riche en vitamines et minéraux
Le sarrasin contient de nombreux minéraux - tels le cuivre, le phosphore, le zinc, le calcium – et vitamines – notamment celles du groupe B. Avec plus de 230 mg pour 100 g, il est particulièrement bien pourvu en magnésium, indispensable à la bonne santé des muscles et du système  cardiovasculaire.

Découvrez maintenant les diverses façons de déguster ce trésor de santé – attention, liste non exhaustive, faites jouer votre imagination !

Notre contributrice :
Toutes les chroniques de Léa sont
sur sa page Facebook et son compte Twitter

Articles du même dossier