Dossier des aromatiques : le romarin

Publié le 19 septembre 2007 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Le romarin est riche en valeurs nutritives et accompagne merveilleusement bien les plats méditerranéens.

Dossier des aromatiques : le romarin

Nommé rose marine (romarin vient du latin ros = rosée et marinus = marin ), herbes aux couronnes, encensier, plante méditerranéenne sauvage ou cultivée, le romarin est aussi très connue pour ses saveurs culinaires notamment dans la cuisine méridionale mais aussi pour ses vertus thérapeutiques, notamment hépatiques.
 
Elle a été pendant des siècles considérée comme la plante de l'amour, de la fidélité et de l'amitié. Elle est aussi appelée " herbe des troubadours " et est souvent nommée également le " ginseng occidental ".
 
L’avis de Christian Brun :
Frottez vos mains sur du romarin puis respirez profondément cet arôme merveilleux. Vous pouvez aussi en période pré-hivernale, sucer 1 comprimé 3 fois par jour du totum phyto-aromatique de romarin pour vous garantir des effets néfastes du froid sur le foie et sur les bronches.
 
Vous pouvez compléter en suçant également un totum phyto-aromatique de cannelle, puissant anti-infectieux. L'action tonique est très rapide et peut même parfois pour certains, gêner leur sommeil.
Parties utilisées : rameaux et sommités fleuries

Principales variétés : Le romarin de Corse à acétate de bornyle ou à verbénone, le romarin d'Afrique du Nord à 1,8 cinéol ( oxyde ), le romarin de France à camphre ( cétone ).
C'est le romarin à 1,8 cinéole qui est conseillé ici.

Principales actions :

 
Son action la plus importante s'exerce sur la sphère hépatique et il sera conseillé notamment dans la faiblesse et fatigue hépatique, comme stimulant de la fonction vésiculaire entraînant des digestions longues et pénibles ou des constipations opinîatres ou encore des migraines qualifiées d'origine hépatique.
  • Les fermentations intestinales, douleurs abdominales et spasmes intestinaux ou gastriques seront largement améliorées avec le romarin.
  • C'est un excellent tonique notamment pour les convalescents, dépressifs, personnes âgées ou hypotensives.
  • L'huile essentielle a des pouvoirs antirhumatismaux, relaxants et antalgiques reconnus depuis longtemps ( région cervicale, dorsale et lombaire ).
  • Diurétique et antispamodique urinaires – indiqué en cas de colites néphrétiques.
 
  • Stimulante de la mémoire.
  • Revitalisante cellulaire et cicatrisant cutané.
  • Calme aussi la toux par son action relaxante sur les muscles lisses du système respiratoire.
 
  • Antibactérienne (staphylocoque doré ).
  • Fongicide (candida albicans ).
  • Tonique veineux et artériel.
  • L'huile essentielle à 1,8 cinéole est remarquable pour soigner les bronchites, sinusites et pour soulager l'asthmatique, expectorant contre la toux quinteuse, mucolytique et est particulièrement utile dans les problèmes O.R.L. de l'enfant – otite par exemple (romarin à 1,8 cinéole ).
  • C'est également une bonne régulatrice hypophyso-ovarien et testiculaire.
  • C'est aussi une excellente mucolytique et lipolytique (cholestérol, cellulite ).
  • Le romarin facilite les règles (autrefois il était considéré comme abortif ).
 
Christian Brun exerce la naturopathie depuis près de 25 ans et enseigne cette discipline et ses techniques au sein de divers organismes de formation professionnelle en France et à l'étranger.
 
Christian Brun
Articles du thème Chef bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !