Lactofermenté

La lactofermentation : Qu'est ce que c'est?

Publié le 16 novembre 2012 - Mis à jour le 24 juin 2013

Savoir conserver ses aliments est indispensable pour éviter le gaspillage. Pour vous y aider, Alix Lefief-Delcourt a rassemblé des tas de conseils pratiques dans "Bien conserver ses aliments c’est malin" (éd. Leduc). Extrait avec les aliments lactofermentés conservés grâce au sel et aux ferments lactiques naturels.

La lactofermentation est l’une des techniques de conservation des aliments les plus anciennes. Il y a des milliers d’années, les Egyptiens ou les Chinois l’utilisaient déjà. La fermentation est en fait une réaction chimique provoquée par certaines levures ou bactéries qui, en l’absence d’oxygène, transforment les glucides des aliments. Le milieu devient petit à petit acide, ce qui empêche les autres micro-organismes de se développer.

Chaque jour, nous consommons des aliments fermentés, souvent sans le savoir ! Parmi eux, on peut citer le pain, la bière, le vin, le vinaigre, les cornichons… mais aussi les yaourts, le fromage, le saucisson, les olives, la choucroute… Le thé, le cacao et le café sont également fermentés. Tout comme de nombreux produits d’origine asiatique : sauce soja, miso, nuoc-mâm (sauce de poisson), prunes umeboshi

Il existe deux grands types de fermentation : la fermentation alcoolique (vin, bière) et la lactofermentation ou fermentation lactique. C’est cette dernière qui nous intéresse ici. Elle est possible grâce à des bactéries dites « lactiques » (rien à voir avec le lactose, glucide du lait) comme les Streptococcus et les Lactobacillus.

La lactofermentation est une technique de conservation que l’on peut facilement réaliser à la maison. Prenons l’exemple de la choucroute, l’un des aliments lactofermentés les plus connus.

Le principe : on découpe les feuilles de chou en fines lamelles, on les tasse bien dans un bocal propre, on saupoudre de sel, on referme le pot hermétiquement et on laisse les ferments lactiques faire leur travail. Ceux-ci vont « digérer » le chou en transformant une partie de ses sucres en acide lactique. Sur ce même principe, on peut faire lactofermenter toutes sortes de légumes.

A noter : Pour fermenter correctement, les aliments ont besoin de bactéries lactiques naturellement présentes dans les légumes et dans les sols. Des études ont montré qu’elles se développaient mieux dans les cultures bio. Mieux vaut donc choisir des légumes issus de l’agriculture biologique !

Alix Lefief-Delcourt
Articles du thème Cuisine végétarienne
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par alain108 le 28 novembre 2012 à 19h10
ASPARTAME : UN POISON VIOLENT

ASPARTAME : UN POISON VIOLENT

Quel plaisir de pouvoir manger un bon gros gâteau au chocolat et à la crème, accompagné d'un grand verre de soda, avec l'assurance de ne pas prendre un seul gramme grâce au label "light" ou "sans sucre".

Mais ces produits, à défaut de faire prendre du poids, sont-ils vraiment inoffensif pour la santé?

L'aspartame (l'un des substitut de sucre les plus utilisé de nos jours...) fut découvert accidentellement en 1965, lorsque James Schattler, un chimiste de G.D. Searle Company, était en train de tester un médicament antiulcéreux.

Il fallut cependant attendre jusqu'en 1981 avant que la FDA (Food and Drug Administration, organisme américain pour le contrôle des denrées alimentaires) autorise son utilisation dans l'alimentation.

Pour la petite histoire, Pendant plus de 8 ans, la FDA refusa son autorisation à cause des crises d'épilepsie et des tumeurs cancéreuses du cerveau provoquées par ce produit sur des animaux de laboratoire.
La FDA continua à refuser cette autorisation jusqu'à l'arrivée de Ronald Reagan à la Maison Blanche (un ami de Searl...) qui démit de ses fonctions le Commissaire de la FDA responsable.
Le Dr. Arthur Hull Hayes fut alors nommé Commissaire. Cependant, il y avait alors tellement d'opposants à l'autorisation qu'un Commission d'Enquête fut créée.
La commission statua : "Il ne faut pas autoriser l'aspartame."
Le Docteur Hayes Rejeta alors les conclusions de sa propre Commission d'Enquête!!!
Peu de temps après, le Commissaire Arthur Hull Hayes, Jr., autorisa l'utilisation d'aspartame dans les boissons gazeuses. Il quitta ensuite la FDA pour un poste au sein des Relations Publiques de Searle!...

L'aspartame est aujourd'hui de loin la substance la plus dangereuse sur le marché à être ajoutée aux aliments! L'aspartame est utilisé dans près de 5 000 produits à travers le monde, dont plus de 2 000 vendus en Europe..

Le lien ici : http://www.online-information24.blogspot.fr/p/aspartame-un-poison-violen...

Food: The Ultimate Secret Exposed - PT 1/2
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=MSpkLk0vYmk

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte