De petits mots destructeurs sans arrêt répétés vont enfermer votre enfant dans une prison psychologique inconsciente.

L’utilisation d’expressions comme : «  soit fort », « tu es un garçon, tu ne dois pas pleurer » provoque des déséquilibres énergétiques très importants. Sous la phrase « soit fort » se cache une multitude de concepts dévastateurs. Soit fort implique résolve ton problème seul, ne demande pas d’aide extérieure, c’est résiste, combat… C’est être en total opposition avec l’harmonie de la vie. Le « tu es un garçon, tu ne dois pas pleurer » conditionne l’homme (sexe fort) à tout garder, à intérioriser ses sentiments, ses émotions, c’est donc un grand déséquilibre au niveau du chakra du cœur.

Comment peut on transmettre l’amour si l’on est incapable d’exprimer ses sentiments. Des mots anodins peuvent  être d’une violence inouïe pour un enfant sans pour autant que vous en aillez conscience. En nouvelle Calédonie le premier enfant devait être une fille si cela n’était pas le cas on le formatait en fille ( réré).

Le discours redondant en France de j’aurai aimé avoir une fille au lieu d’un deuxième garçon insidieusement déséquilibre l’identité de votre enfant, un sentiment de culpabilité de celui-ci peut naître et produire un comportement anormal afin de satisfaire les désirs profonds de ses parents.

Les mots ont un pouvoir insoupçonné, de nombreux concepts inconscients se cachent derrières eux. Manipulez-les avec beaucoup de prudence.

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte