LES HUILES ESSENTIELLES
 
 
http://www.phytoreponse.fr/phytotherapie-huiles-essentielles.php

Les huiles essentielles constituent la force vitale des plantes.  Elles donnent aux plantes leur odeur caractéristique, telle que la fragrance d’une rose ou l’arôme du cèdre ou du pin.
 
Elles ont une composition très complexe dont les moyens analytiques modernes n’ont pas encore percé tous les secrets.  Elles sont emmagasinées dans des structures spécialisées de la plante - cellules, conduits ou poils glandulaires - qui sont réparties dans les racines, les feuilles, l’écorce, les tiges et les fleurs.
 
Les huiles essentielles protègent la plante des insectes, des herbivores, des bactéries, des moisissures, des champignons et autres micro-organismes, et aident aussi à guérir leurs blessures.  Ces caractéristiques uniques rendent les huiles essentielles très bénéfiques pour l’être humain.
 
Les huiles essentielles sont des liquides ou des résines subtiles et volatiles qui viennent des plantes, d’arbustes, de fleurs, d’arbres, de racines, d’arbrisseau et de graines.
 
Une simple huile peut contenir des centaines de constituants dont les molécules présentent exactement la bonne configuration pour déclencher un certain nombre de réactions dans le corps humain.
 
Une goutte ou deux d’une huile essentielle de grade thérapeutique peut être très concentrée et très efficace pour produire des résultats rapides et significatifs.
 
Il y a maintenant des milliers de molécules aromatiques connues qui entrent dans la composition des diverses huiles essentielles, et la science admet volontiers qu’elle n’a gratté que la surface dans leur identification et leur catalogage.  Ceci est une des raisons qui expliquent pourquoi les stupéfiantes actions thérapeutiques des diverses huiles essentielles ne sont pas encore complètement comprises.
 
Les huiles essentielles assurent le transport des nutriments indispensables, des éléments vitaux et des composés biochimiques nécessaires pour nourrir et entretenir les cellules de toutes les plantes.
 
Les huiles essentielles représentent pour les plantes ce que le sang représente pour le corps humain.  Le sang nettoie, protège, oxygène, nourrit et guérit.
 
En raison de leur structure chimique unique, ces huiles ont la capacité de pénétrer les parois cellulaires et de transporter l’oxygène, les nutriments et des centaines d’autres composés biochimiques vitaux jusqu’à l’intérieur de chaque cellule.  Elles contiennent de puissants composés biochimiques qui donnent aux plantes la capacité de croître, de réparer les dommages à leur structure, de détruire les infections, de repousser les parasites et même de se reproduire.
 
Les huiles essentielles sont différentes des huiles végétales : les huiles essentielles sont douces, calmantes et non graisseuses.  L’extraction des huiles essentielles permet de capturer l’essence pure d’une plante alors que cette essence pure est perdue dans le traitement habituel des herbes et des fleurs.  Les huiles essentielles pures sont rapidement absorbées et elles se dirigent rapidement vers les parties de corps qui sont ciblées.  Cette grande vitesse de dispersion des huiles essentielles entraîne une réponse rapide du corps.
 
Les huiles essentielles de plantes aromatiques contiennent de fortes concentrations de principes actifs.  Elles n'ont pas les mêmes indications que les plantes dont elles sont issues.  Elles doivent être prises avec précaution, en quantité n’excédant pas 2 à 5 gouttes, une à 3 fois par jour.  Il faut préférer les essences naturelles, issues de plantes sauvages ou biologiques.  On administre les huiles essentielles, soit par voie orale - surtout pas sur un morceau de sucre - , soit par voie transmutante, c'est-à-dire en massage, soit par voie transpulmonaire, à l'aide d'un diffuseur d'arômes qui dispersera l'huile essentielle en aérosol dans l'air.

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte