Beau projet que celui de Ted Caplow.

Grâce à sa grand-mère et à l’héritage qu’elle lui a laissé en mourant, ce jeune ingénieur en énergie solaire et pollution de l’eau a décidé d’installer sur les docks de l’Hudson River à New York une péniche agricole ou plutôt une ferme maraîchère flottante. 121 mètres carrés abritent 2 serres en verre, 6 panneaux solaires qui, avec plusieurs turbine à vent, produisent jusqu’à 20 kWh d’électricité, un système de récupération d’eau de pluie et de désalinisation d’eau salée (traitant les eaux du fleuve), 2 ventilateurs pour un bon écosystème à l’intérieur des serres, une baraque de chantier, quelques parasols. Et quand le soleil tourne à New York, son générateur à l’huile de friture des restaurants voisins (non, ce n’est pas une blague !) se met en route.

Imaginez qu’avec ces conditions les salades, concombres, tomates, et herbes aromatiques s’épanouissent allègrement !

La « Barge Scientifique », tel qu’il l’a appelé, peut produire 6 tonnes de légumes à l’année et alimenter 60 consommateurs et Caplow de se promettre deux ans d’activités sur les docks New-Yorkais. La ferme est ouverte aux enfants, les élèves découvrent ainsi que les légumes ne poussent pas au supermarché, ainsi qu’au grand public pour sensibiliser au réchauffement climatique et aux vertus de l’agriculture urbaine (pas de transport, peu d’espace, implantation du végétal en ville, piégeage du CO²…).

Ted Caplow assure pouvoir produire ses légumes sur les toits inoccupés des gratte-ciel. Il affirme qu’il y a 5 000 hectares de toits en friche rien qu’à New York. De quoi nourrir toute l’année la Grosse Pomme et même quelques banlieues alentour. Les légumes produits arriveraient directement dans l’assiette des consommateurs et permettraient par la même occasion d’assainir l’alimentation des habitants.

Qui a dit qu’une utopie était irréalisable par définition ?

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte