Ma fille est née par césarienne. Quand on me demande comment s'est passé l'accouchement, j'ai coutume de dire : cela n'a pas eu lieu, personne n'a assisté à l'accouchement.

Réfléchissons. Elle est née, oui elle est née puisqu'elle est là. Elle a été accouchée ? Oui mais je n'ai rien vu, rien senti, rien entendu. Son père ? Pareil. Et elle ? Elle, qu'a-t-elle vécu ? D'abord, l'eau qui se vide artificiellement. Puis, le bruit du bistouri qui découpe peau, muscle et utérus. Ouverture de son endroit clos abruptement avec entrée de lumière massive d'un scialytique. Deux mains l'attrapent, la tirent, la suspendent d'abord par le menton et la tête. C'est ça l'accouchement vécu par ma fille ? Non, ce ne sont que mes suppositions. Je ne saurai jamais. Elle non plus, son père non plus. Nous, la famille, on n'a rien vu, rien senti, rien entendu. Il n'y a pas de témoin. Que des anonymes en blouse blanche. Autant dire personne. Personne qui compte. Personne qu'on aime.

Mais quand je l'ai vue, je l'ai reconnue. Et elle, quand elle m'a sentie, elle s'est retrouvée. Merci au papa qui a eu le rôle important d'être la couveuse en attendant qu'on me remonte du bloc.

Pour celles qui souffrent d'avoir été césarisées, je vous conseille l'association Césarine. http://www.cesarine.org/

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte