Je lisais benoîtement mon journal devant mon petit café ce matin, lorsque l’effroi m’a saisie. Un article de Libé, proprement terrifiant : la calotte glaciaire fond trois fois plus vite que prévu, et aurait disparu d’ici 2020, modifiant profondément le climat européen. Mais c’est demain, ça ! Mes petits loups ne seront même pas majeurs ! Si j’ose faire un troisième enfant, il sera à peine en 6ème en 2020 !

Je sais bien que l’alarme sonne tous les jours, mais le délai semble se raccourcir également sans cesse…

Finalement, la fameuse fin du monde ne sera peut-être pas due à l’embrasement nucléaire « wagnérien » dont la peur a bercé mon enfance. Mais simplement à une bête surconsommation, à un excès de confort, qui risquent de mettre en danger la vie sur notre planète. Vous connaissez ce film de Marco Ferreri : « La grande bouffe »…

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte