La migraine est une affection particulière, aux aspects multiples, souvent pénible, parfois invalidante, presque toujours difficile à traiter.

Les multiples facteurs de déclenchement de la crise sont eux, par contre, mieux connus, certains peuvent ainsi être prévenus ou évités : une émotion forte, une modification brutale du rythme de vie (fatigue, nuit de veille…), la consommation de certains aliments ou d’alcool, le saut d’un repas, une hypersollicitation sensorielle (bruit ou projecteurs lors d’un concert), une activité physique intense, le passage rapide du chaud au froid (sauna puis douche glacée par exemple.

Prise en charge naturopathique:- Techniques de relaxation ou de sophro pour ne pas appréhender la crise: se fabriquer une phrase type « quand j’ai mes signes précurseurs, je fais 7 respirations et tout va bien »; imaginer la sensation opposée à la douleur (fraîcheur, légèreté) ou trouver facteur qui fasse oublier crise: se coucher, dormir, s’allonger dans le noir.- Aroma: Se mettre une trace d’HE de Menthe Poivrée sur le front, les tempes, le lobe des oreilles ou de Basilic et d’Estragon per os.- Hydro:  tremper coudes 5mn dans l’eau très froide ou très chaude; faire un bain de pieds brûlants.

Diminuer ou supprimer les aliments déclencheurs. Ex: œufs, agrumes- Baisser consommation aliments riches en histamine: fraises, épinards, tomates, choucroute, fromages, boissons et aliments fermentés, poissons en conserve, vins blancs et champagne.- Baisser la consommation en aliments riches en tyramine: hareng saur, poissons fumés, charcuterie, gibier, foie, caviar, levures, vins blancs, fromages fermentés, fromage en général, chocolat, pomme de terre, tomate, raisin, chou, thon, crevettes.

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte