J’écoutais innocemment ma radio un matin, lorsque j’ai entendu parler d’un nouveau monstre gluant s’attaquant à notre santé, la face sombre du légendaire enzyme glouton de notre enfance, la nouvelle phobie alimentaire à la mode : les graisses trans. Il était même dit que c’était un scandale de laisser des gras trans dans des produits consommés par les enfants, par exemple le fameux Papy brossard.

Mes doux aïeux, quel était ce nouvel danger dont j’ignorais encore tout ?


Trans
, c’est vrai que ça effraie quelque peu : transgénique, transfrontière, transsexuel, etc. Tout cela évoque la mutation, souvent anxyogène. Pour commencer, trans dans ce cas signifie… je n’ai pas trouvé ! Dans la documentation que j’ai consulté, trans est simplement opposé à cis mais sans plus d’explication…

Donc, les histoires courtes étant les meilleures, voici un résumé de ce que mon pauvre cerveau non scientifique a compris :

Il s’agit de graisses insaturées – normalement bonnes pour la prévention des maladies cardio-vasculaires lorsqu’elles sont à l’état naturel ou cis – qui, après hydrogénation, deviennent trans et renforcent la production de "mauvais" cholestérol. Une étude récente montre également qu’elles favoriseraient l’apparition du cancer du sein. N’en jetez plus !

Soyons concrets, il s’agit d’huiles végétales transformées en margarines ou pâtes à tartiner. Elles sont utilisées dans les produits alimentaires industriels :

pâtes à tarte,
pâtisseries,
biscuits,
biscottes,
plats préparés,
bonbons,
etc.

Pas de doute donc : nous allons bien être obligées de retourner à nos fourneaux (avec nos amoureux cette fois-ci ?)...

Lire sur les acides gras Doctissimo

Lire sur les Acides gras sur Wikipedia

Lire Passeport Santé

Lire les risques sur le cancer du sein sur Futura Sciences

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte