Connaissez-vous les noix de lavage ? Je reconnais que je n'en ai pas cru mes yeux lorsque j'ai lu une brève dans un journal féminin sur ces fameuses noix. Je me suis dit que ça devenait délirant, qu'on allait revenir au battoir et au savon noir… Et puis, finalement, pourquoi pas ? Après tout, si par bonheur ces noix étaient sans lessive et réutilisables à l'infini, ce serait effectivement la solution idéale. Bon, comme je ne me vois pas demander à mon Monop favori des noix de lavage (ah, mes vendeuses « préférées » !), j'ai pris ma souris à deux mains et j'ai mené mon enquête sur le Web…
 

Pour commencer, le mystère s'épaissit : le lavage n'est-il que mécanique ou y a-t-il de la lessive finalement ? Doit-on remplir soi-même les noix de lessive (pincez-moi, je rêve…) ?

Première indice : « Commerce équitable » est écrit en gros, clignotant ; c'est déjà ça.

Deuxième indice : Miracle d'Internet, il existe un site www.noix-de-lavage.com . Je vous passe les détails techniques mais, en Inde, la lessive pousse sur les arbres ! Mais oui, mais oui, on en apprend tous les jours... Il s'agit de lessive végétale. Bon point !

Dernier indice : On n'utilise que l'écorce de la noix et non la noix elle-même, donc aucune action mécanique. Chic, nous avons évité le retour au battoir ! Certaines coquines le regretteront sûrement…

La question subsidiaire qui empêche certainement de dormir les plus convaincus des écolos : combien coûte en gaz à effet de serre le transport de ces noix du Népal à Paris-plage ? L'augmentation du nombre d'arbres à lessive pour répondre à la demande occidentale ne perturbe-t-elle pas l'équilibre de la flore et de l'économie locales ?

Bon, je vais arrêter de penser et je vais me contenter d'acheter consciencieusement : c'est bien ce qu'on attend d'une bobo-girl, non ?

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte