Encore un mal que les sociétés traditionnelles ne connaissent pas. La médecine ignore la cause et même l'effet réel des « coliques ». Et pourtant bébé se tortille, souffre... c'est bien réel... comment cela se fait que dans certaines parties du monde les bébés en sont épargnés ?

En résumé : c'est parce que les bébés sont portés et en mouvement en permanence de jour, comme de nuit (et pas que par la maman), les bébés sont massés et ils sont correctement allaités. Autre point important, la maman et le bébé ne sont pas seuls, ils vivent au milieu de pairs.

Que pouvons nous faire ?

- Quand on porte bébé toute la journée en balade, le soir, il n'y a pas de pleurs (de décharge, d'angoisse, ou toutes autres raisons de ce genre). Bébé ne peut pas bouger, alors il faut bouger pour lui. Le plus facile étant de le mettre en écharpe assis face à soi. Grâce à l'écharpe son corps est totalement contenu (ce qui le rassure) et massé en permanence par le mouvement. Tout cela facilitera la digestion et l'évacuation des gaz.

- Bien conduire son allaitement. Comme nous manquons d'exemples, il faut prendre contact avec des femmes allaitantes. En faisant cela, j'ai appris qu'il fallait faire roter bébé après chaque tétée, ne pas changer de sein avant qu'il soit bien vidé (2h en moyenne). Si le sein est trop rempli, ne pas donner le lait de début de tétée (trop riche en lactose!), ni celui qui sort tout seul en jet (débit trop rapide! Souvent dans ce cas, on entend bébé avoir des difficultés à avaler autant de lait, et par conséquent il avale beaucoup trop d'air).

- Durant la crise, tenir bébé en panthère et lui masser son ventre tout en le berçant, le tout sans s'énerver.

- Prendre patience, se dire qu'on l'aime et se reposer dès que bébé dort!

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte