Toujours les tribulations de la famille Bobobio.

Cette fois-là, destination « safe », isn’t it : London.

 

En tant que « city girl » doté de « city kids », là, je suis dans mon élément. En plus, Londres, c’est le bonheur absolu grâce aux parcs : de la nature « avec de vrais morceaux dedans » en pleine ville. Les parcs sont tellement grands qu’il y a des friches avec des renards ! Ca fait rêver quand on pense à la poussière du Jardin de Luxembourg et à la densité humaine sur LA pelouse autorisée au premier rayon de soleil.

 

Il y a aussi ces « squares », grands jardins « communs-privés » accessibles uniquement aux riverains. Ok, c’est élitiste et non « liberté, égalité, fraternité » mais au moins cela existe ! A Paris, les parcs sont ouverts à tous, mais il n’y en pas! C’est sûr, ça règle le problème de l’inégalité. 

 

Une autre chose qui me laisse songeuse : les jardins à l’arrière des maisons… Ce n’est quand même pas mal. 

 

La conclusion reste toutefois toujours la même lorsque l’on rentre de Londres : cette ville est fabuleuse si… on habite le centre "centrissime" et si on a de l’argent, beaucoup d’argent !

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte