Ces plantes qui ne manquent pas d’air

Publié le 22 juin 2009 - Mis à jour le 15 novembre 2012

C’est la Nasa qui, dans les années 1980, s’est penchée la première sur la capacité des plantes à régénérer l’air dans les stations orbitales. Un chercheur a ainsi mis en évidence l’efficacité de certains végétaux sur des polluants comme le formaldéhyde, le xylène, l’ammoniaque, le benzène…

ces_plantes_qui_ne_manquent_pas_dair

En fait, le principe repose sur l’échange gazeux : les polluants de l’air sont absorbées par les feuilles. Des micro-organismes vivant dans les racines convertisssent ces polluant en produits organiques qui servent à nourrir les plantes. La plante restitue de la vapeur d’eau et de l’oxygène.

Les études menées en France à travers le programme national de recherche Phyt’air ont confirmé la fonction assainissante de certaines plantes d’intérieur, on prévoira une belle plante pour 10m², contre les polluants suivants :

  • Ammoniac (dégraissants, produits de nettoyage des sols, des toilettes…) : anthurium, azalée, Ficus benjamina, palmier nain, rhapis (palmier)
  • Formaldéhydes (mousse isolante, bois aggloméré ou contreplaqué, colle à moquette, papier d’emballage, vêtement nettoyés à secs…) : fougère de Boston (la plus efficace), lierre anglais, philodendron rouge, caoutchouc, Ficus benjamina, chrysanthème, Gerbera jamesonii, palmier dracaena ‘Janet Craig’, palmier (nain, bambou, ou du Laos)…
  • Benzène et xylène (peinture, encres, feutres, plastiques, détergents) : lierre anglais, palmier (d’Arec ou bambou), chrysanthème, arbre pieuvre (Schefflera), Gerbera jamesonii, spathiphyllum, draceana margine, Gerbera jamesonii (fumée de cigarette, appareils à combustion…) : plainte araignée, arum grimpant (pothos)
  • Trichloréthylène (peintures, solvants) : lierre caoutchouc, dracaena marginé, Gerbera jamesonii, spathiphyllum, chrysenthème, sansevière
  • Monoxyde de carbone (fumée de cigarette, appareils à combustion…) : plante araignée, arum grimpant (pothos)

Ces plantes peuvent être installées dans toutes les pièces, y compris les chambres, car elles produisent de l’oxygène en quantité beaucoup plus importante que le gaz carbonique rejeté la nuit.

En savoir plus : brochure « Les plantes purifient l’air intérieur de nos bâtiments », à télécharger sur le site de l’association Plant’airpur.

Cet article est extrait du livre de Catherine Levesque, Ma maison écologique, paru en 2008 aux Editions Eyrolles.

Catherine Levesque
Articles du thème Eco construction
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !