Sauvegarde de la biodiversité : entretien avec Julie Vinson

Publié le 16 mai 2008 - Mis à jour le 26 novembre 2012

Préserver et sauvegarder la biodiversité, telle est la mission de Noé Conservation association pour laquelle Julie Vinson travaille. Rencontre avec une ingénieure agronome qui est en charge du dossier Papillons et Jardin.

Sauvegarde de la biodiversité : entretien avec Julie Vinson
Sauvegarde de la biodiversité : entretien avec Julie Vinson

Noé Conservation est une association qui a pour mission de sauvegarder la biodiversité, qu’est ce que cela signifie concrètement ?

La nature est en crise. Les espèces animales et végétales disparaissent à un rythme 100 fois supérieur au rythme d’extinction naturelle. Ce n’est pas nouveau, mais c’est aujourd’hui une évidence scientifique. On estime que d’ici 50 ans (autant dire demain !), la moitié des espèces vivantes auront disparu, si la tendance se confirme.

 
Par exemple, le Baji, dauphin d’eau douce du fleuve Yangtsé, en Chine, a été officiellement déclaré éteint en décembre 2006. Et cette triste nouvelle, qui a fait la une des journaux, cache la longue liste des espèces éteintes dont il ne reste plus que quelques dizaines d’individus.
Pour tenter d’enrayer ce phénomène, l’association Noé Conservation a été créée il y a maintenant 7 ans. Elle a pour mission de sauvegarder cette biodiversité, par des programmes de conservation d’espèces menacées et de leurs milieux naturels, et en encourageant le changement de nos comportements en faveur de l’environnement.
 
Le programme « Papillons & Jardin » est un exemple de nos programmes en faveur de la biodiversité.

Vous êtes en charge du programme « Papillons et Jardin »,  de quoi s’agit-il ?

Les papillons sont indispensables à l’homme. Pas seulement pour les services qu’ils rendent, ou leur importance dans les écosystèmes : ils sont aussi l’incomparable petite touche de couleur qui redonne espoir dans le printemps et nous appelle à rêver.

 
Malheureusement, de nombreuses espèces disparaissent ou se raréfient. Or, en France, les jardins couvrent plus d’un million d’hectares, soit 4 fois plus que la superficie de toutes les réserves naturelles réunies ! Les jardins peuvent donc jouer un rôle très important dans la conservation des papillons, qui aiment venir butiner sur nos fleurs et arbustes.
Le jardin est aussi un univers où de nombreux enjeux environnementaux actuels peuvent s’illustrer (économies d’eau, réduction des pesticides et santé publique, réduction du volume des déchets ménagers et compost, éclairage de nuit, et donc, économies d’énergie et lutte contre les changements climatiques, produits respectueux de l’environnement, etc.).
 
Une évolution des comportements dans ces domaines peut contribuer fortement à des pratiques et des modes de consommation plus durables en France.
Sur le constat de cette synergie entre des jardins plus naturels, la conservation des papillons et l’amélioration de notre environnement, Noé Conservation a donc lancé en 2006 le programme « Papillons & Jardin », en y associant toutes les bonnes volontés : les jardiniers amateurs (vous!), les naturalistes, les entreprises concernées, les gestionnaires d’espaces naturels et les scientifiques.

Pourquoi vous êtes-vous engagée dans ce type d’association ?

La nature est une vraie passion. C’est le lieu où je me ressource, elle nous entoure tout au long de notre vie et elle est source des plus grands bonheurs.

 
Un monde sans papillon, un monde sans montagne verdoyante, un monde aux plages couvertes de pétrole, un monde sans chant d’oiseau ou sans poisson dans les rivières, ne seraient plus un monde heureux (ni un monde viable pour l’Homme d’ailleurs).
 
Consciente de tous ces enjeux, j’ai toujours voulu œuvrer pour la préservation de la nature, et c’est ce que je fais depuis maintenant plus de 5 ans.

Quelles sont les actualités de Noé Conservation ?

Nous avons deux actualités particulièrement intéressantes en ce moment. Nous organisons tout d’abord un concours de dessin sur les papillons pour les plus jeunes, avec de très beaux lots. Les dessins sont à envoyer avant le 30 juin, à vos crayons donc !

 
Et sinon, nous lançons une très belle exposition sur la biodiversité, qui sera en visite libre au Jardin des Plantes, à partir du 23 mai. Pour voir en photo en quoi la biodiversité et nos vies sont liées au quotidien !

Enfin, selon vous, comment chacun peut-il « cultiver son jardin » en respectant l’environnement tout en se faisant plaisir ?

Avec quelques gestes simples, vous pouvez faire de votre jardin un paradis pour les papillons, les chenilles … et pour vous ! Pour aller plus loin, « Mes 10 engagements pour le jardin » vous aideront à jardiner tout en favorisant la biodiversité et l’environnement ! Des conseils simples et pratiques pour concilier Homme (ou Femme !) et nature.

 
Plus d'infos sur Noé Conservation
SJ
Articles du thème Eco-citoyenne
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par mamicha le 27 août 2012 à 17h29
Oasis

C'est par la multiplication des espaces privés protégés que nous établirons des passerelles de sauvetage du vivant. (oasis)
Conjuguez si ce n'est déjà fait avec " humanité et biodiversité" d'Hubert Reeves ainsi que Claude Bourguignon (travail du sol sans labour par google) merci !

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte