Air intérieur

Air moins pollué dans la chambre de bébé : meubles, sol, ménage

Publié le 14 mai 2014
Ludivine Ferrer est la Directrice de l’Association Santé Environnement France (ASEF), qui réunit plus de 2 500 médecins en France. Spécialisée dans l’information en santé-environnement, l’association travaille sur divers sujets tels que la qualité de l’air, l’environnement de l’enfant, la biodiversité ou encore l’alimentation.
Nous vous déconseillons la tapisserie, car elle ne se nettoie pas facilement et retient les acariens
Nous vous déconseillons la tapisserie, car elle ne se nettoie pas facilement et retient les acariens

Pour une chambre d'enfant saine, il faut se pencher sur les revêtements de sol et des murs, sur les meubles et les doudous... Les médecins de l'ASEF nous conseillent pour une chambre 100% détox.

Vous êtes enceinte et vous posez déjà mille questions : Qui va garder l'héritier ? Comment allez-vous l’habiller ? Comment allez-vous vous débarrasser de vos kilos ? Comment allez-vous gérer votre belle-mère ? Mais aussi et surtout, comment allez-vous meubler et décorer sa chambre ? Question cruciale. Peinture verte ou jaune pastel ? Moquette ou carrelage ? Voire même peut-être parquet ?

Toutes ces questions, si elles sont d’une éminente importance pour l’ambiance finale de la chambre de bébé, sont surtout à prendre en compte sous l'angle de sa santé… Et oui, même au pays des Bisounours, il faut ouvrir l’œil ! 

Sol, mur, meubles... Méfiez-vous des matières toxiques 

D’abord, il vous faut réfléchir à la façon dont vous allez meubler, décorer et éventuellement rénover la chambre. Commençons par le sol, les médecins de l’Association Santé Environnement France vous déconseillent vivement de poser des moquettes, cocos et autres fibres végétales. En effet, ces matériaux retiennent les acariens, la poussière et toute sorte d’autres déjections que Bébé aura soin de disposer dessus : vomis, urines et autres…

En réalité, pour le sol d’enfant, le plus important est de pouvoir nettoyer facilement et régulièrement à l’aide d’un aspirateur et d’une serpillère. Nous vous conseillons donc le carrelage, les sols en PVC sans phtalates (parquets, etc.) ou encore le vrai linoléum. 

Passons maintenant aux murs et au cruel dilemme : peintures ou tapisseries ? De notre côté, nous vous déconseillons la tapisserie, car elle ne se nettoie pas facilement et retient les acariens. Néanmoins, si vous trouvez ça vraiment "trop chou", optez plutôt pour une colle sans solvant. Cela évitera que du vilain formaldéhyde et des éthers de glycol se diffusent lentement entre les barreaux du lit de bébé. 

Si vous êtes plutôt peinture, optez pour les naturelles, alkydes ou portant le logo "NF Environnement" ou encore l’écolabel européen – qui garantissent une composition avec peu ou pas de substances toxiques. 

Du côté des meubles, ils peuvent émettre du formaldéhyde, substance irritante et cancérigène. Si vous choisissez de la récup’, pas de soucis pour vous. C’est en fait le premier bébé qui aura dormi dedans qui aura tout pris… Oui, c’est moche. Mais si vous optez pour du neuf, là c’est le vôtre qui va tout respirer.

Alors, pensez à acheter son mobilier au moins deux ou trois mois avant la naissance, déballez-le et laissez-le "dégazer" tranquillement dans le garage ou encore sur la terrasse (si elle est abritée bien sûr). 

Et pour l'entretien de la chambre ?

Maintenant que vous savez tout sur la "construction" de la chambre, il faut également réfléchir à son entretien. Et oui, car si vous avez opté pour une chambre 100% écologique, il ne faut pas s’arrêter là ! 

Du côté du ménage d’abord, évitez de nettoyer à grand coup de javel ou de produits d’entretien ultra-agressifs. Bébé est plus sensible et a surtout le nez collé sur les carreaux quand il joue ou qu’il marche à quatre pattes. Alors, à part en cas de salmonellose ou staphylocoque dans la famille – ce qui reste quand même relativement rare – inutile de désinfecter. Optez plutôt pour des produits portant un écolabel européen ou éventuellement, pour de vieilles recettes de grands-mères. 

Enfin pour détoxifier à 100% la chambre de bébé, évitez d’utiliser le réseau Wifi dans sa chambre ou encore de lui mettre un babyphone à côté de la tête. Même si la science n’a pas encore tranché sur leur dangerosité, les enfants y seraient tout de même particulièrement sensibles. 

Pour pouvoir dormir l’esprit tranquille, nous vous conseillons d’acquérir un appareil analogique qui émet peu d’ondes. Pensez à le placer à au moins un mètre du lit en mode "VOX" pour qu’il n’émette que lorsqu’il y a du bruit. Enfin, du côté des doudous, pensez à bien les laver avant de les mettre dans le lit de votre progéniture. Ils peuvent être enduits par le fabricant de retardateurs de flammes, considérés comme perturbateurs hormonaux

Voilà, vous savez comment préparer une chambre saine à votre petit. Et si votre entourage vous offre un immonde cadeau de naissance, vous pourrez toujours dire qu’il émet des polluants… au moins visuels ! 

Retrouvez tous ces conseils en détails dans le "Petit guide santé du Bio-Bébé" publié par l’Association Santé Environnement France. A télécharger gratuitement.

L'experte : 

Ludivine Ferrer est la Directrice de l’Association Santé Environnement France (ASEF), qui réunit plus de 2 500 médecins en France. Spécialisée dans l’information en santé-environnement, l’association travaille sur divers sujets tels que la qualité de l’air, l’environnement de l’enfant, la biodiversité ou encore l’alimentation.

Pour une expérience de lecture optimisée, retrouvez les conseils de l'ASEF dans le dossier spécial détox du magazine iPad de mai 2014, en téléchargement gratuit sur l’AppStore

Articles du thème Ma détox naturelle
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte