Le compost et le compostage

Publié le 27 septembre 2012 - Mis à jour le 26 août 2014

Découvrez le compost ou compostage des déchets organiques, technique de jardinage bio aux multiples avantages !
 

Le compost et le compostage
Le compost et le compostage
Le compostage des déchets et le compost  : qu’est-ce que c’est ?

Le compostage consiste à amasser les déchets organiques, végétaux ou animaux, issus de la maison ou du jardin et de les laisser se décomposer jusqu’à obtention d’un terreau riche et naturel : le compost.

Pourquoi faire son compost ?

Le compostage permet de réduire ses déchets ménagers et de jardinage et de les recycler mais aussi d’obtenir un terreau de très bonne qualité, un fertilisant naturel : le compost. C’est écologique et économique !
 

Quel composteur choisir ?

Si vous avez un grand jardin, vous pouvez faire votre compost en tas sans recourir à un composteur. En revanche si vous avez peu d’espace ou que vous préférez pour des raisons esthétiques, vous  pouvez composter vos déchets dans un composteur en silo :

  • Pour un petit jardin, préférez un silo à compost en bois de 300 litres.
  • Pour un grand jardin, achetez dans un silo à compost d’au moins 600 litres plus sophistiqué : système de mélange et d’aération.
  • Pour un compost adapté aux semis, ajoutez une grille de tamisage.
  • Si vous souhaitez faire un compost dans votre appartement, optez plutôt pour le lombri compost.

Comment faire son compost ?

Evitez de commencer votre compost l’hiver car le froid peut ralentir le développement des micro-organismes de décomposition.

  • Aérez la base de votre tas en disposant une épaisseur de branchettes (une bonne aération est indispensable pour un bon compostage).
  • Ajoutez des déchets en alternant déchets humides et déchets secs.

Les déchets à composter : Les épluchures de fruits et légumes bio (sauf les agrumes) et les déchets du jardin : tontes de gazon, mauvaises herbes non montées en graines, cendres de bois, fumiers, etc. A éviter : les déchets contenant des produits chimiques ou issus de plantes malades.

Important : pour une bonne décomposition, apportez sur le tas de compost des déchets réduits en petits morceaux voire broyés.

  • Arrosez avec modération mais régulièrement pour que la fermentation bactérienne démarre et réduise les déchets en humus avec l’aide de la microfaune.
  • Un mois plus tard, retournez votre compost en ramenant les déchets non transformés au centre où l'activité microbienne est la plus intense. Le compost est mûr lorsqu’il est sombre comme du terreau.  
  • Mélangez votre compost régulièrement pour l’activer et l’aérer et ajoutez des purins organiques, comme par exemple le purin d’ortie excellent activateur de compost.

Astuces pour un bon compost :

Si votre compost dégage une odeur de putréfaction intense c’est qu’il est trop humide : aérez-le et ajoutez des déchets secs. Si des moisissures blanches apparaissent, votre compost est trop sec, arrosez-le et couvrez-le avec une couverture.

Demandez conseil et partagez votre expérience du compost  sur notre forum.

Si vous souhaitez achetez du compost, nous vous conseillons le lombricompost, fumier transformé par l'action des vers de terre, que vous trouverez dans la plupart des jardineries. Certains producteurs bio vendent directement leurs produits de lombricompostage sur internet.

Articles du thème Mon jardin bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par loupian le 24 novembre 2008 à 03h44
compost naturel

Comment puis -je obtenir un compost naturel sachant qu'il est composé à partir d'épluchures de fruits et légumes entachés des pesticides des producteurs? Je n'ai jamais utilisé de produits chimiques dans mon jardin ce compost n'est-il pas une erreur?

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !