Les détergents : soyez écolo !

Publié le 29 juin 2009 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Gare au « greenwashing », cette technique marketing qui consiste à « verdir » des produits qui ne sont pas écologiques ! Certains mettent ainsi en avant une biodégradabilité supérieure à 90 %… alors que c’est tout simplement la législation qui l’impose !

Les labels NF Environnement et Écolabel garantissent un moindre impact sur l’environnement (eau, air, déchets, énergie…). Mais ils sont parfois moins exigeants que certains produits non certifiés vendus dans les magasins « bio » dans la mesure où ils n’excluent pas forcément les composants issus du pétrole.

En outre, l’utilisation de produits d’entretien écologiques ne vous dispense pas de respecter les doses recommandées !

  • La lessive

Si les phosphates sont désormais interdits dans les lessives conventionnelles, elles contiennent encore de nombreuses substances nocives. La démarche des lessives écologiques diffère dans le choix des matières premières, renouvelables, et dans leur incidence minime sur l’environnement.

  • Balles de lavage : des économies en plus

Le tambour est rempli correctement quand il reste un espace de la taille d’un poing au-dessus du linge sec. En y disposant des balles ou des battoirs de lavage en élastomère, vous économiserez 30 % d’eau et 20 % de lessive grâce à leur action mécanique, mais vous userez plus vite le linge. Certaines balles contiennent des billes de céramique qui augmentent le pouvoir lavant de l’eau. Ne choisissez pas une température trop élevée pour limiter la consommation électrique. Pour aller encore plus loin, privilégiez les marques qui proposent des écorecharges.

  • Des lave-linge novateurs

Il existe désormais sur le marché des lave-linge capables de nettoyer sans détergent. C’est le cas des lave-linge hybrides, qui nettoient avec ou sans lessive, par électrolyse de l’eau (WasH2O de Haier). D’autres modèles, à pesage électronique, permettent de limiter la quantité de détergent au strict minimum. On utilise en effet en moyenne 40 % de lessive en trop à chaque machine. Ils sont malheureusement plus chers que les modèles standard. Seul lave-linge d’une capacité de 7 kg en 40 cm de large (chargement par le dessus), le tout nouveau lave-linge Dose-e (Brandt, catégorie A, environ 900 euros) peut quant à lui contenir 4,5 litres de lessive liquide (soit trois à quatre mois d’utilisation, voire plus). Il dose lui-même la juste quantité en fonction du cycle choisi, de la dureté de l’eau et de la quantité de linge. Cela limite en outre les rinçages supplémentaires dus à un surplus de lessive. Il propose aussi un cycle « éclair 10 minutes » et un cycle de 39 minutes pour une charge normale de linge.

  • L’adoucissant

Superflu pour les « vrais » écolos ! Si vous ne pouvez pas vous en passer, optez pour un adoucissant écolabellisé ou vendu en coopérative bio.

  • Les détachants et les agents de blanchiment

Pour détacher un textile avant lavage, on peut le faire tremper dans une solution de percarbonate de sodium (vendu en droguerie ou magasin bio). On aura aussi recours au bon vieux savon de Marseille et, pour le blanc et les textiles grand teint, au savon noir. On trouve dans les magasins bio des détachants à base végétale, ainsi que des blanchissants oxygénés en poudre.

Cet article est extrait du livre de Catherine Levesque, Ma maison écologique, paru en 2008 aux Editions Eyrolles.

Catherine Levesque
Articles du thème Do It Yourself
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !