DIY

Expérience au jardin : un ballon increvable

Publié le 16 juin 2013 - Mis à jour le 29 juillet 2013
Astuce pour transpercer un ballon sans le faire éclater
Astuce pour transpercer un ballon sans le faire éclater
© Editions Le pommier

Qui peut se venter de savoir transpercer un ballon sans le faire éclater ? Défiez les lois de la nature grâce à ces quelques conseils pratiques extraits de "50 expériences pour épater vos amis au jardin" aux éditions Le Pommier.

Matériel à prévoir
Un ballon de baudruche. 
Une baguette, une brochette ou une aiguille à tricoter. 
Du liquide vaisselle. 

Durée : 2 minutes. 

Trucs pour ne pas rater l’expérience

Na pas trop gonfler le ballon et bien repérer les zones moins tendues et plus épaisses de la de la paroi, au niveau du fond et près de l’ouverture. En mettant un peu d’huile, de liquide vaisselle ou d’eau savonneuse le long de la baguette ou de l’aiguille, on facilite le perçage.

Comment faire l’expérience

  • Je gonfle le ballon de baudruche, mais pas trop et je ferme en faisant un nœud. 
  • Je mouille la pointe de la baguette avec du liquide vaisselle. 
  • Je repère sur le fond du ballon la zone la plus épaisse et donc la moins tendue.
  • Je pince légèrement le ballon entre le pouce et l’index pour détendre un peu la zone. 
  • J’y enfance doucement la baguette en la faisant tourner sur elle-même puis je la fais ressortir juste à côté de l’ouverture fermée du ballon (en procédant de la même façon avec le pouce).

Comment ça marche

À l’endroit où le caoutchouc est très tendu, toute déchirure ou tout perçage entraîne une augmentation rapide de l’ouverture et donc l’éclatement du ballon. En revanche, si l’on perce la surface à un endroit où elle n’est pas tendue, le caoutchouc n’éclate pas.

Retrouvez les "50 expériences pour épater vos amis au jardin" aux éditions Le Pommier.

Articles du thème Les saisons au jardin
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !